Publicité

15 avril 2020 - 15:00 | Mis à jour : 16 avril 2020 - 09:30

PANDÉMIE COVID-19

Saint-Georges s'est adapté autant que possible, dit le maire Morin

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le maire de Saint-Georges, Claude Morin, a tenu à féliciter ses concitoyens qui, « pour la grande majorité », suivent les consignes des autorités afin de limiter la propagation de la COVID-19 durant « cette crise sans précédent. »

C'est le message qu'il a livré en ouverture de la séance du conseil municipal d'hier soir, qui s'est tenue encore une fois à huis clos alors que les huit conseillers étaient en communication téléphonique avec le maire, qui se trouvait à l'hôtel de ville, flanqué du directeur général, Claude Poulin, et du greffier, Jean McCollough.

M. Morin a indiqué que son administration s'était « viré d'bord » pour assurer le maintien de tous les services aux résidents même si la Ville doit fonctionner avec des effectifs réduits et en respectant les consignes de la santé publique.

« Le balayage des rues se fait, la réparation des nids-de-poule va commencer. Tout se fait normalement, on s'est adapté à la situation, autant que possible », de dire le maire Morin qui a tenu à remercier les employés municipaux de leur travail.

Le maire a aussi tenu à revenir sur la débâcle du 3 avril pour remercier la sécurité publique et le service d'incendie qui ont travaillé « de façon très professionnelle ». Rappellons que près d'une trentaine de résidents ont été déplacés lors de celle-ci.

« On a été chanceux avec la débâcle », a dit M. Morin qui a expliqué que l'inondation s'était produite à cause du « manque d'eau » dans la rivière qui n'a pu pousser l'embâcle qui s'était formée.

Enfin, il a tenu à souligner que, même si les autorités de la santé publique n'avaient pas acquiescé à sa demande, et à celle des préfets des la région, de fermer la Beauce, la Sûreté du Québec a effectué plus de 700 interceptions lors de ses patrouilles de contrôle sur le territoire.

Contrats
Lors de la séance d'hier soir, le conseil a octroyé plusieurs contrats pour divers travaux à venir dans la municipalité

C'est le cas pour la réfection des services municipaux sur la 12e Rue du boulevard Dionne à la 8e Avenue, sur la 13e Rue du boulevard Dionne à la 7e Avenue et sur la 7e Avenue de la 12e Rue à la 13e Rue. Le contrat pour les travaux a été donné à RJ Dutil, le plus bas des cinq soumissionnaires, avec un montant de 1,5 M $.

Pour la réfection des services municipaux sur la 1re Avenue entre la 36e Rue et la 39e Rue, c'est Giroux Lessard qui accomplira la tâche au montant de 670 565$ , ce qui était la plus basse des trois soumissions reçues.

Aussi, Les Constructions Binet procèdera au remplacement du pont au parc Rodrigue pour la somme de 130 381$.

L'installation et la réfection de conduites pluviales dans les fossés seront menées par l'entrepreneur Dulac et Fils Ltée. Le montant du contrat s"élève à 146 240$.

Pour la fourniture sur demande de matériel en vrac, Pavages Abénaki a obtenu le contrat pour le Groupe 1 (87 355 $) et Excavation R. Beaudoin et Fils celui du Groupe 2 (137 906 $).

Le marquage de chaussées pour la saison 2020 sera effectué par Durand Marquage qui a présenté la plus basse des trois soumissions, soit 54 383 $.

Pour sa part, Québec Arbre a obtenu deux contrats de la Ville de Saint-Georges: d'abord pour la fourniture sur demande de travaux arboricoles pour divers parcs pour une période de 24 mois (58 292 $); l'autre pour les travaux arboricoles pour divers terrains et emprises municipales, encore là pour une période de 24 mois (29 663 $).

L'entretien ménager de l'édifice de l'hôtel de ville pour les deux prochaines années a été confié à Michaud Inc. (97 200 $) alors que le remplacement de trois unités de climatisation au Centre sportif Lacroix-Dutil revient à Laurent Verreault (58 982 $).

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.