Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue vidéo EnBeauce.com

Démolition des maisons en Beauce: pourrait-on en sauver quelques unes d'intérêt patrimonial, demande le GIRAM?

durée 06h00
30 juillet 2020
5ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Voir la galerie de photos

Les démolitions effectives ou à venir de plus de 600 maisons en Beauce, suite à l’application du décret gouvernemental créant des zones d’intervention spéciale (ZIS) dans les secteurs inondés au printemps 2019, ont eu des conséquences dévastatrices dans la région et le GIRAM (Groupe d'initiatives et de recherches appliquées au milieu) aimerait que ce « nettoyage systématique » soit l'objet d'un moratoire.

C'est du moins l'essentiel du message livré par le vice-président de l'organisme, Gaston Cadrin, lors d'un entretien vidéo accordé à EnBeauce.com.

« Après tant de démolitions de bâtiments patrimoniaux dans la vallée de la Chaudière, peut-on en sauver quelques-uns comme derniers résistants de l’application d’un programme peu nuancé et de destruction massive? », a dit en substance le porte-parole de ce groupe bénévole visant à promouvoir les valeurs patrimoniales et environnementales ainsi que l’aménagement durable du territoire.

En octobre dernier, le GIRAM avait demandé au gouvernement du Québec et aux municipalités concernées  (Scott, Sainte-Marie, Vallée-Jonction, Saint-Joseph et Beauceville) l’adoption d’un moratoire afin que l’on explore des solutions visant à préserver une partie des coeurs historiques de ces villes beauceronnes.

« Au lieu de cela, il semble qu’on ait encouragé les propriétaires inclus dans la ZIS à se prévaloir de la compensation financière », de souligner M. Cadrin. 

Maison d’Élyse à Beauceville
La sortie publique de l'organisme vise, entre autres, à attirer l'attention sur la maison d'Élyse de Beauceville, une demeure ancestrale de style victorien, datant de 1890, et qui risque de tomber sous le pic des démolisseurs le 20 août, si la somme de 250 000 $ n'est pas réuni pour racheter le bâtiment des actuels propriétaires.

« Le GIRAM ne peut qu’appuyer le maire [François Veilleux] dans sa détermination de préserver cette maison ancestrale et lui proposer des moyens de le faire. Nous saluons également les nombreuses démarches effectuées par des membres de la famille Bernard auprès des ministères concernées et de la municipalité afin que cette maison puisse subsister dans son environnement actuel à l’avenir. »

Dans une communication qu'il a envoyée au maire Veilleux, Gaston Cadrin propose que la Ville de Beauceville procède dès maintenant à la citation de l’immeuble au titre de bien patrimonial d’intérêt public, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Il invite aussi les ministères de la Sécurité publique et des Affaires municipales dédommagent les propriétaires comme prévu, mais rétrocèdent gratuitement à la Ville, la maison et le terrain.

Enfin, il suggère que la Ville de Beauceville consacre à cette maison une vocation culturelle et touristique  ainsi qu’un lieu de rencontres sociales au bénéfice de la population et des organismes du milieu, ce qui va exactement dans le sens de ce que François Veilleux a l'intention de faire advenant que l'édifice puisse être sauvegardée.

Écoutez l'intégrale de l'entrevue vidéo avec Gaston Cadrin du GIRAM.

À lire également:
Beauceville veut sauver la Maison d'Élyse de la démolition
« La démolition de ce bijou d’architecture ne devrait même pas être envisagée» 

 

commentairesCommentaires

5

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • CB
    Céline Bernard
    temps Il y a 1 an et 0 mois
    Il ne faut absolument pas détruire cette maison. Oui, c’est un bijou d’architecture.
    M. le maire deBeauceville svp ...
  • MG
    Marielle Girard
    temps Il y a 1 an et 0 mois
    Comment peut-on démolir un tel joyau de notre patrimoine. svp il faut tout faire pour sauver cette maison de la démolition. Merci pour vos efforts qui j'espère seront couronnés de succès.
  • JD
    Jeannine Drouin
    temps Il y a 1 an et 0 mois
    Que c’est triste de voir toutes ces démolitions. Nos beaux villages ne sont plus reconnaissables, principalement Sté Marie. Il faudrait du moins préserver quelques maisons ancestrales dans nos municipalités. Ou en est le patrimoine.
  • J
    j.d.
    temps Il y a 1 an et 0 mois
    On est en train de tout détruire le patrimoine beauceron. Des maisons de ce type il en reste très peu, il faut à tout prix qu'elles soient sauvées.
  • AB
    Anne Bernard
    temps Il y a 1 an et 0 mois
    Bonjour,
    Je tiens a remercier le GIRAM et M. Cadrin, son vice-président, d'avoir porté a l'attention du public l'importance de la préservation de notre patrimoine bâti, en fait, de ce qui en restera, espérons le.. Ce qui s'est passé dans la Beauce et qui continue de ce faire est une véritable hécatombe ! Alors que les Beaucerons dont je suis ont mis 280 ans a construire leur patrimoine, le voici démoli en a peine 6 mois. SVP. préservez la Maison d'Élyse, rare témoin de cette époque glorieuse ou Beauceville était la métropole économique et intellectuelle de la Beauce. M. Le maire: SVP excercez votre pouvoir de "citation patrimoniale" de cet immeuble. Vous en avez non seulement le pouvoir, vous en avez le devoir. Nous sommes la pour vous aider!
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

La Municipalité d’Adstock adhère au service CITAM

La Municipalité d’Adstock vient d'adhérer aux services de la centrale d’impartition et  de traitement des appels municipaux, mieux connue sous l'acronyme de CITAM. En implantant ce service, Adstock devient ainsi la première municipalité de la MRC des Appalaches à offrir ce service à sa population 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Aussitôt que ...

1 juillet 2022

Saint-Georges: un projet de logements abordables n'a pas obtenu le soutien du gouvernement

Dans un communiqué de presse, la Ville de Saint-Georges a indiqué être très déçue que le projet de construire un bâtiment de 41 logements, présenté par la Société immobilière communautaire de Beauce de construire, n’ait pas obtenu l’appui financier demandé dans le cadre du Programme d’habitation abordable du Québec. Ce Programme vise à permettre ...

1 juillet 2022

Un nouveau stationnement pour le centre-ville de Saint-Georges

Le centre-ville de Saint-Georges bénéficie désormais d'un tout nouveau stationnement. Celui-ci se trouve sur la 120e Rue entre la 1re et la 2e Avenue. Le stationnement, qui a nécessité un investissement de près de 150 000 $, permettra d’accueillir jusqu’à 22 véhicules. Il permettra de répondre à un besoin des automobilistes qui souhaitent ...