Publicité

12 janvier 2021 - 06:00

Jusqu'au 22 janvier

Saint-Côme : consultation citoyenne pour améliorer la qualité de vie

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

La municipalité de Saint-Côme-Linière a annoncé qu’elle tiendra une consultation citoyenne jusqu'au 22 janvier.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la démarche collective de la MRC de Beauce-Sartigan en vue de l’élaboration de sa politique MADA-PFM pour améliorer la qualité de vie des familles et contribuer au vieillissement actif des aînés.

Considérant les directives de la Santé publique actuelles et l’imprévisibilité des changements à venir, la consultation citoyenne se fera à distance par un questionnaire virtuel ou en format papier.

L’opération de consultation sera diffusée largement par la municipalité afin de rejoindre le plus grand nombre d’aînés et de familles.

À cet effet, les membres du comité local de Saint-Côme-Linière invitent les citoyens à répondre au sondage au début de l’hiver 2021.

Les étapes du projet
Les travaux en lien avec la politique MADA-PFM ont débuté au printemps 2020, lors de la création du comité de pilotage MRC et des quinze comités locaux des municipalités rurales participantes.

Ces lieux de concertation locaux sont généralement composés d’élus responsables des questions familles et aînés, de citoyens représentant les aînés et la famille ainsi que d’employés municipaux.

Afin d’obtenir une vision commune du milieu et permettre de mieux établir les paramètres de travail pour la suite des choses, un portrait statistique et un recensement des services ont été réalisés dans chacune des municipalités.

La prochaine étape consiste maintenant à aller à la rencontre des citoyens afin de les consulter sur leurs besoins et leurs attentes en regard de différentes thématiques définies par le Ministère touchant leur qualité de vie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.