Publicité

4 novembre 2021 - 18:00 | Mis à jour : 6 novembre 2021 - 01:25

En photos et en vidéos

Une caserne innovante et sécuritaire

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Voir la galerie de photos

Les nouveaux locaux du Service de sécurité incendie (SSI) de la ville de Saint-Georges, construits au coût de 9,5 millions de dollars, sont grandement équipés et sécuritaires.

Au cours des derniers jours, les pompiers ont procédé au déménagement des effectifs et des camions à l’intérieur de la nouvelle caserne ultramoderne, située au 12 275, boulevard Lacroix à Saint-Georges.

En projet depuis 2017, la construction de ce bâtiment a débuté au mois de mars 2020 et s’est terminée au début de cet automne. Ce dernier se déploie sur trois étages, un pour le matériel, les sanitaires et les camions, un autre pour les services aux pompiers (cuisine, salle des sinistrés, dortoir, etc.) et un abritant les bureaux et une salle de conférence avec vue sur la ville de Saint-Georges. Cela répond à un besoin important d'espace, car nombreuses sont les pièces qui n'existaient même pas dans les anciens locaux. 

Au rez-de-chaussée se trouvent huit portes de garage qui permettent d’accueillir les divers camions d’intervention en matière de sécurité incendie ainsi que les équipements pour intervenir lors de sauvetage.

L'une d'elles, la numéro 6, abrite la salle de décontamination dans laquelle les pompiers peuvent nettoyer les véhicules et l'ensemble des équipements qui ont été contaminés sur une intervention. D'après Sylvain Veilleux, directeur du SSI, des études prouvent que le mobilier qui brûle par exemple, déploie des particules extrêmement toxiques et cancérigènes. Cet endroit est donc organisé de façon à ce que le pompier ne repasse pas dans une zone dite propre, tant que toutes les étapes de décontaminations n'ont pas été passées. Notons que c'est la seule caserne au Québec qui est équipée de ce système.

Aussi, à la porte numéro 5, un élément chauffant a été installé pour permettre de dégivrer les camions quand ils reviennent d'un incendie. En effet, puisque les pompiers utilisent de l'eau lors des interventions, s'il fait des températures de -20 degrés, l'eau gèle sur le véhicule et empêche ces derniers de pouvoir ranger le matériel correctement. De cette façon, ils n'auront plus à attendre deux ou trois heures. 

« C’est un grand pas pour la Ville, mais c’est un pas de géant pour le Service de sécurité incendie » d’indiquer son directeur Sylvain Veilleux. « C’est aussi un moment historique puisqu’il s’agit de la toute première caserne dédiée strictement au Service. Celle-ci permettra notamment d’améliorer l’offre de services à la population avec l’ajout d’espaces comprenant entre autres un dortoir qui permettra éventuellement d’assurer une garde interne la nuit lors  de situations particulières, favorisant ainsi un temps de réponse plus rapide. »

Les nouveaux locaux pourront notamment servir de :
- Centre de formation et d’entraînement;
- Centre de services de l’École nationale des pompiers;
- Centre de coordination de mesures d’urgence;
- Centre de coordination du schéma de couverture de risques de la MRC Beauce-Sartigan;
- Centre d’entraide intermunicipal.

Le directeur général de la ville de Saint-Georges, Claude Poulin, se dit satisfait du bilan financier de ce projet. « Le coût du bâtiment taxes nettes incluses s’élèvera à 9,5 millions dollars. Les contingences de projets (ajouts, imprévus, crédits) qui se sont ajoutés en cours de réalisation représentent 2%. Un peu comme la 2e glace à l’époque, nous avons été chercher tout près de 50% en subvention soit 4,5 M$, emprunté 2,5 M$ et payé comptant via le Fonds des grands projets 2,5 M$. Les frais des professionnels et l’ameublement ont également été payés comptant. Cela représente 500 000 $. Donc, au total, il s’agit d’un projet de10 M$ avec un endettement de seulement 25% de la valeur du projet. »

Notons également que ces nouvelles installations répondent désormais adéquatement aux exigences et procédures établies par la CNESST.

L’ouverture officielle de la nouvelle caserne se tiendra en présence des autorités provinciales et municipales au printemps 2022. Une fin de semaine de portes ouvertes sera également organisée afin de permettre à la population de visiter le nouvel édifice au cours de cette même période. « On s'attend à avoir beaucoup de visiteurs. On nous appelle pour nous demander à la visiter, il y a même des pompiers de Montréal ou d'ailleurs qui veulent voir notre installation pour la décontamination », a précisé Frédéric Morin, chef de division aux opérations. 

Avec ses deux préventionnistes et ses deux officiers à temps plein ainsi que ses huit officiers et ses 34 pompiers à temps partiel, le Service de sécurité incendie de Ville de Saint-Georges est le 2e en importance dans la région Chaudière-Appalaches après celui de la ville de Lévis.

Les images vidéos ont été réalisées par Léa Arnaud et Jessy Pouliot.

À lire également

Les pompiers de Saint-Georges intègrent leur nouvelle caserne

Le gouvernement du Québec finance pour 4,5 M$ la nouvelle caserne de pompiers de St-Georges

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.