Publicité

12 avril 2021 - 18:00

Lutte à finir : variants vs vaccins

Toutes les réactions 1

LUTTE À FINIR : VARIANTS VS VACCINS


Présentement, notre région, Chaudière-Appalaches, est la deuxième pire région au Québec pour le nombre de nouveaux cas quotidiens de COVID-19, dépassée uniquement par la Capitale nationale.

Et, à l’intérieur de Chaudière-Appalaches, la Beauce porte le bonnet d’âne avec la moitié des nouveaux cas quotidiens. Franchement, il n’y a pas lieu d’être fier.

UNE FORTE TROISIÈME VAGUE

Au 1er mars dernier, les trois MRC de la Beauce (Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et Nouvelle-Beauce) ne comptaient que 36 cas actifs. On voyait la lumière au bout du tunnel et on pouvait espérer de beaux jours à venir.

Or, seulement 40 jours plus tard, le nombre de cas actifs dans nos trois MRC beauceronnes atteint les 456, soit une augmentation de 420 cas ou, si vous préférez, une croissance de 1 166,6 %. Toute une performance!

Comment expliquer un tel résultat? Ce n’est pas compliqué; on a tout simplement relâché les mesures de protection, on a triché durant le congé de Pâques et le variant brésilien, plus contagieux que le coronavirus original et plus menaçant chez les clientèles jeunes, s’est implanté dans la région.

Cette troisième vague, elle se répand partout au Canada. L’Ontario est fortement touchée présentement, mais elle n’est pas seule. Au Québec, alors que l’on recensait quelques centaines de nouveaux cas quotidiens il y a 10 jours à peine, on s’approche lentement, mais sûrement, des 2 000 nouveaux cas par jour. Et ce sont les jeunes qui sont davantage frappés actuellement.

Quand j’observe la situation au sein de l’équipe de la LNH, les Canucks de Vancouver, où plus de 20 joueurs ont été infectés, je me dis que si ce foutu virus peut frapper aussi fort de jeunes athlètes dans la vingtaine en pleine forme et en santé, pas de doute qu’il peut faire des ravages auprès de la population en général. Et si les jeunes se croyaient à l’abri, l’exemple des Canucks devrait les faire réfléchir.

LA VACCINATION SE DÉROULE BIEN

Heureusement, pendant que la troisième vague menace la planète, au Canada et au Québec, la vaccination se déroule bien et à bon rythme.

Au Québec, présentement, un peu plus du quart de la population a reçu une première dose. Et l’idée d’ouvrir à tous les 55 ans et plus la possibilité de recevoir le vaccin AstraZeneca sans rendez-vous s’avère un succès. Suite aux craintes véhiculées ici et là à l’égard du vaccin AstraZeneca, plusieurs craignaient que les gens refusent de le recevoir. Or, dès l’ouverture des portes des centres de vaccination, les gens s’y sont présentés en grand nombre. La majorité silencieuse a parlé et a démontré qu’elle comprenait que les risques reliés au vaccin étaient beaucoup moindres que ceux reliés à la maladie.

Lorsque le premier Ministre François Legault a déclaré il y a quelques semaines que, si la livraison des vaccins se déroulait comme prévu, tous les Québécois désireux de recevoir le vaccin pourraient avoir reçu une première dose le 24 juin, plusieurs étaient sceptiques. Si je me fie aux résultats des derniers jours, où plus de 70 000 doses sont administrées quotidiennement, le premier Ministre pourrait facilement gagner son pari.

Prochainement, aux centres de vaccination déjà en place, s’ajouteront les pharmacies et plusieurs entreprises qui ont accepté d’organiser des séances de vaccination, ce qui permettra d’accroître encore la cadence et de vacciner de plus en plus de gens.

À St-Georges, au centre de vaccination du Georgesville, on parvient à vacciner jusqu’à un peu plus de 1 000 personnes par jour. On a ajouté des nouvelles plages de vaccination durant les fins de semaine, en soirée, etc. À Québec, on a même vacciné en pleine nuit en fin de semaine dernière et les gens ont été nombreux à s’y présenter.

La vaccination est la seule solution qui nous permettra de venir à bout de cette pandémie qui nous agresse depuis maintenant plus d’un an. Il y aura toujours des incrédules pour prétendre que les vaccins ne sont pas efficaces. Il y a même des extrémistes qui étalent leur ignorance en prétendant que les vaccins sont dangereux, voire même menaçants parce que c’est un moyen pour les Gouvernements de nous contrôler.

Pourtant, l’histoire a clairement démontré que la vaccination a permis d’éradiquer de nombreuses maladies. Les vaccins contre la rougeole, la coqueluche, la diphtérie et d’autres maladies qui frappaient les enfants ont contribué à la disparition presque totale de ces maladies. Je me rappelle la pandémie de poliomyélite (polio) qui a frappé le Québec dans les années 50. C’est la découverte du vaccin Sabin et son administration généralisée qui a mis fin à la menace de cette maladie.

En Afrique, la crise liée au virus Ebola au cours des dernières années a été freinée grâce à l’administration massive de vaccins, dont un vaccin canadien. Certains cas surgissent à l’occasion et le traitement le plus efficace demeure encore la vaccination.

Recevoir un vaccin contribue à nous protéger, mais cela contribue également à protéger nos proches à qui l’on pourrait transmettre la maladie. Face à la situation actuelle, j’espère que la très grande majorité de la population québécoise acceptera de se faire vacciner. 

Visionnez tous les textes d'opinion de Pier Dutil

PENSÉE DE LA SEMAINE

Je dédie la pensée de la semaine à celles et ceux qui ne croient pas à l’efficacité des vaccins et qui se plaisent à semer le doute chez les autres :

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Parfaitement d'accord avec vous m. Dutil! Mais vu que ça touche beaucoup nos enfants, j'ai bien hâte qu'ils soient vaccinés, cela va peut-être aidé aussi surtout pour les écoles.

    Patate - 2021-04-14 09:56