Publicité

14 juin 2021 - 18:00

Où s’en va Maxime Bernier?

Toutes les réactions 12

OÙ S’EN VA MAXIME BERNIER?
 

«Mad Max», comme il aime à s’appeler lui-même, a connu des jours troubles la semaine dernière, alors qu’il souhaitait entreprendre une tournée anti-confinement au Manitoba.

Arrêté par la GRC et emprisonné durant huit heures, il a reçu une contravention de 1 296 $ et devra comparaître en cour à Winnipeg le 27 juillet prochain.

DÉFICIT D'ATTENTION

Depuis sa défaite aux élections générales d’octobre 2019, Maxime Bernier donne l’impression de souffrir d’un déficit d’attention. Tout lui semble bon pour attirer l’attention des médias et faire parler de lui. Il contrôle très bien l’adage qui dit : «Parlez-en bien, parlez-en mal, mais parlez-en.»

Mais, cette fois, je crois qu’il a poussé sa chance un peu trop loin. S’il croit jouer à la victime en faisant filmer son arrestation le montrant en train de se faire passer les menottes, il se trompe.

Il ne fait aucun doute dans mon esprit que Maxime Bernier a entrepris sa tournée anti-confinement au Manitoba en toute connaissance de cause. La veille de sa venue au Manitoba, il avait émis un communiqué à ses membres dans lequel il écrivait ce qui suit : «Je visiterai le Manitoba au cours des trois prochains jours. C’est-à-dire, si le despote provincial Brian Pallister et ses hommes de main n’essaient pas de m’arrêter.»

Maxime Bernier savait très bien que toute personne arrivant au Manitoba devait se placer en quarantaine pour une période de 14 jours. De plus, il était interdit de tenir des regroupements. Malgré cela, «Mad Max» a persisté et s’est présenté dans un petit village manitobain de 1 200 habitants, Saint-Pierre-Jolys, où la GRC a procédé à son arrestation. Un regroupement de Maires manitobains avaient laissé savoir à Maxime Bernier qu’il n’était pas le bienvenu chez eux.

Comme le mentionnait Sylvio Morin dans un article publié sur enBeauce.com vendredi dernier : «Au prorata de la population, cette province présente actuellement le pire scénario au pays quant aux cas de COVID-19.» On comprend alors pourquoi les dirigeants politiques manitobains et les responsables de la Santé publique maintiennent la mise en place de mesures sanitaires sévères, mesures que la population ne conteste pas.

MAUVAISE STRATÉGIE

Si Maxime Bernier pense que son attitude lui rapportera de nouveaux partisans, cela reste à voir. Cependant, il ne fait pas de doute dans mon esprit que ses récents agissements contribuent largement à lui faire perdre de nombreux appuis. Les multiples commentaires entendus en Beauce et lus sur les réseaux sociaux indiquent clairement une importante perte de ses appuis.

D’ailleurs, les plus récents sondages au Canada laissent présager un autre désastre pour le Parti Populaire du Canada (PPC) dirigé par Maxime Bernier. En octobre 2019, le PPC a obtenu 1,6 % des votes dans l’ensemble du Canada et n’a fait élire aucun député. Les plus récents sondages, datant du 6 juin dernier, indiquent que seulement 1,6 % des électeurs prévoient voter encore pour le PPC lors du prochain scrutin fédéral.

En Beauce, le candidat Bernier pourrait même s’attendre à une diminution du vote populaire si l’on en croit les mêmes sondages. Ces derniers font état d’un appui de 25,3 % pour Maxime Bernier, alors qu’il avait obtenu 28,3 % à l’élection de 2019, soit une baisse de 3 %. De son côté, le Député sortant, Richard Lehoux, est en avance avec 39,8 % des intentions de vote, comparativement à 38,5 % en 2019.

DES VALEURS NON PARTAGÉES

Depuis qu’il est en politique, Maxime Bernier s’est toujours distingué en prônant des valeurs conservatrices. Mais, depuis son départ du Parti Conservateur du Canada suite à sa défaite à la chefferie et depuis la fondation de son propre parti, le Parti Populaire du Canada, Maxime Bernier a mis de l’avant des valeurs et des théories que l’on retrouve à l’extrême droite.

Si ces idées trouvent un certain appui aux États-Unis chez les Républicains de Donald Trump, ce n’est pas le cas au Canada. D’ailleurs, même aux États-Unis, il importe de rappeler que Donald Trump a subi une humiliante défaite à la Présidence en novembre dernier.

De plus, ce n’est pas en traitant de «despotes» les Premiers ministres provinciaux et fédéral qui, selon lui, briment ses droits constitutionnels, que Maxime Bernier s’attirera un appui majoritaire des électeurs. «Mad Max» aurait avantage à consulter son dictionnaire pour vérifier la définition du mot despote qui se lit ainsi : «Chef d’État, souverain qui s’arroge un pouvoir absolu et arbitraire.» Tel n’est pas le cas au Canada.

Car, si c’était le cas, Maxime Bernier ne recevrait pas seulement des contraventions, il serait emprisonné, voire assassiné comme le font de véritables despotes comme Vladimir Poutine en Russie et Xi Jinping en Chine avec leurs adversaires.

APPEL AU FINANCEMENT

Suite à ses déboires et aux nombreuses contraventions déjà reçues, Maxime Bernier a lancé un appel à ses partisans pour faire des dons à son parti afin de l’aider à défrayer ses dépenses. Il suggère de contribuer à raison de 10 $. Honnêtement, je ne m’attends pas à ce que le PPC récolte plusieurs centaines de milliers de dollars.

Pour répondre à la question qui me sert de titre à cette chronique, pour l’instant, Maxime Bernier s’en va nulle part. Il s’en ira à Winnipeg en juillet pour comparaître devant un tribunal qui décidera si ses libertés constitutionnelles ont été violées ou non et, suite aux prochaines élections, il y a fort à parier que Maxime Bernier devra s’en aller chez lui et se chercher un nouveau boulot après avoir été rejeté par les électorats beauceron et canadien.
 

Visionnez tous les textes d'opinion de Pier Dutil

PENSÉE DE LA SEMAINE

Je dédie la pensée de la semaine à Maxime Bernier :

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

12 réactionsCommentaire(s)
  • Très belle réflexion. Bravo!

    Marie - 2021-06-14 19:58
  • Je suis bien d’accord avec vous sauf sur un point. Ne pas confondre déficit d’attention avec manque d’attention. Étant maman de 2 enfants avec TDA , j’aimerais que l’on fasse la distinction. Une personne avec un TDA ne veut pas obligatoirement attirer l’attention sur elle. Pour ce qui deM. BERNIER comme dirait mon grand-père: son chien y’é mort!

    Différence - 2021-06-14 20:04
  • Arrêtez de prétendre qu'il agit en coocoo seulement depuis sa défaite à la direction du parti créationniste du Canada. Cet individu serait disparu de l'espace publique dès sa bévue d'oubli de documents officiels n'eût été de son père.

    Honte à ceux qui ont participé à cette soirée organisée par son paternel au Georgeville à l'époque. C'est à cause de vous qu'on le voit encore aujourd'hui.

    Storm - 2021-06-14 20:20
  • Est-ce qu'une psychanalyse pourrait aider monsieur Maxime Bernier?

    Josette Labbé - 2021-06-14 20:35
  • Tout à fait d’accord. Je ne suis pas un fan de Maxime Bernier à la base et je n’ai jamais voté pour lui. Mais quand j’ai vu ce qui s’est passé au Manitoba, je me suis dit qu’il était en train de perdre la tête et qu’il avait l’air désespéré pour essayer d’aller chercher les votes « complotistes »

    Guillaume Poulin - 2021-06-14 20:54
  • N'oublions pas que dès son arrivée en politique en 2006, il a rapidement démontré son manque de jugement et son côté "m'as-tu vu". Les beaucerons l'ont quand même mis sur un piédestal pour des raisons difficiles à comprendre, malgré le fait qu'il était un politicien médiocre. Aujourd'hui, même s'il semble être devenu une véritable caricature, il est le même qu'en 2006, pas de vision, pas de jugement et un m'as-tu vu de première classe.

    Georges - 2021-06-14 21:16
  • Je ne sais pas où il veut en venir mais je ne partage pas ses idées, c'estn certain.Il va pourtant se réveiller à un moment donné.Pour le moment il fait honte à tous les Beaucerons fiers que nous sommes .

    Diane Maheux - 2021-06-15 08:28
  • 47% contre 51% des votes j'appelle pas ca humiliante défaite

    steve - 2021-06-15 10:35
  • Pier,
    Tu très bien résumé la façon de penser de beaucoup de Beaucerons envers Maxime Bernier

    Marcel Blouin - 2021-06-15 20:19
  • Ses réalisations en Beauce ,moi je les cherchent encore.

    Giguere - 2021-06-16 08:03
  • Vous savez ce qui est incroyable, c'est qu'il y a encore 25,3% des personnes sondés qui seraient en accord pour voter pour Bernier malgré l'incohérence de ses propos et le triste spectacle dont nous sommes témoins. Même après avoir touché le fond, Maxime creuse encore. Pour reprendre les paroles de Plume Latraverse "C'est le blues de la bêtise humaine, vaut mieux en rire que d'en pleurer...

    Christian - 2021-06-16 08:48
  • Max le fou comme il se qualifie lui-même en anglais.Il a été l,ombre d'un ministre conservateur de Beauce.480 millions ont été votés au Manitoba pour régler une inondation de rivière et l'ex ministre conservateur et député de Beauce n'a pas daigné faire une demande ni son ami le préfet de la MRC Nouvelle Beauce(en 20 ans) d'alors pour réveiller Bernier. Bref les Beaucerons ont payés pour la canalisation du St-Laurent,du canal Welland Rideau etc, pour draguer le port de Toronto et d'ex ministres d'Harper n'ont rien demandés.77 milliards que les conservateurs ont dépensés pour la guerre inutile en Afghanistan alors que 90% des Québécois étaient contre et combien de ministres se sont tus?Même pas de questions au débat de la Chambre de Commerce de St-Georges sur les inondations. Les Beaucerons ces soumis et certains maires qui se faisaient photographier avec Bernier sans rien demandé ou organisaient des parade de ce triste individu voir même drappé de chiffon rouge a St-Joseph des érables Harper un 24 juin par dessus le marché!

    claude - 2021-06-25 15:17