Publicité

5 juillet 2021 - 18:00 | Mis à jour : 6 juillet 2021 - 17:01

Irons-nous à Old Orchard c'tété?

Toutes les réactions 1

IRONS-NOUS À OLD ORCHARD C’TÉTÉ?
 

L’arrivée de juillet marque le début des vacances. Mais, pour la deuxième année consécutive, les vacances n’ont pas la même signification. D’accord, vacance signifie interruption du travail, temps libre et projets de voyages. 

Cependant, les projets de voyages doivent être beaucoup plus limités car, il est présentement impossible de quitter le pays sans devoir s’astreindre à une quarantaine au retour. D’ailleurs, pas question de traverser la frontière en auto d’ici le 21 juillet.

SOUVENIRS D'OLD ORCHARD

En 1980, Sylvain Lelièvre chantait : «Oui nous irons à Old Orchard c’tété» et cela me rappelait les voyages annuels en famille à Old Orchard.

À l’aurore, le matin du départ, mon père, ma mère, mon frère, mes deux soeurs et moi nous entassions dans l’auto remplie de bagages : destination Old Orchard.

Le trajet nous semblait bien long et les quatre marmots entassés à l’arrière de l’auto n’étaient pas toujours de tout repos. Et je me dois de reconnaître que je ne donnais pas ma place.

Quelle joie d’approcher Old Orchard et de sentir l’air salin de l’océan. Sitôt arrivés, les bagages entassés dans nos «cabins», nous nous pressions d’enfiler nos maillots et de nous diriger à la plage pour nous tremper dans l’eau froide de l’Atlantique. 

Il y a fort à parier que ce pèlerinage annuel pour de nombreux Québécois ne sera pas possible encore cette année.

FRONTIÈRES TOUJOURS FERMÉES

Jusqu’au 21 juillet prochain, la plus longue frontière terrestre entre deux pays au monde (8 891 km ou 5 525 milles) est fermée pour les déplacements non-essentiels. Et cela dure depuis le 21 mars 2020.

Des deux côtés de la frontière, les pressions sont fortes sur les dirigeants politiques pour procéder à la réouverture de cette frontière.

Le Premier Ministre canadien, Justin Trudeau, avait fixé la barre à un taux de vaccination d’une première dose de 75 % et à 20 % d’une deuxième dose pour les Canadiens. Présentement, 75,3 % des Canadiens de 12 ans et plus ont reçu une première dose, alors que 22,1 % ont reçu une deuxième dose.

Du côté américain, la vaccination, qui avait connu un départ canon avec l’arrivée à la Présidence de Joe Biden, connaît un important ralentissement. On avait fixé un objectif de 70 % de la population vaccinée pour la fête nationale du 4 juillet, mais cet objectif n’a pas été atteint. On est à près de 67 %.

Et les résultats varient énormément d’un état à l’autre. Sur les 13 états frontaliers avec le Canada, seulement quatre ont atteint l’objectif de 70 % : le Maine, le New-Hampshire, le Vermont et la Pennsylvanie, nos voisins.

Plusieurs autres états n’ont même pas encore atteint les 50 %. Sur l’ensemble du territoire américain, une majorité des états a abandonné toutes les mesures sanitaires. Comme il fallait s’y attendre, on déplore déjà des résurgences de nouveaux cas dans plusieurs de ces états. Un récent sondage indique que 25 % des Américains affirment ne pas vouloir se faire vacciner. Plusieurs pour des considérations religieuses ou idéologiques et d’autres pour des considérations de politique partisane. 

Il est donc compréhensible que nos dirigeants hésitent à ouvrir la frontière, de crainte que les visiteurs canadiens puissent être contaminés. On verra la décision à venir d’ici au 21 juillet, mais, je crois que l’on serait mieux de prévoir des vacances de ce côté-ci de la frontière encore cette année.

JOUER AU TOURISTE CHEZ NOUS

En tant que touriste, il nous arrive souvent de mieux connaître les attraits des autres régions que ceux de chez nous. Il faut dire que, durant plusieurs années, notre grande Beauce n’avait pas beaucoup à offrir. Mais, depuis deux ou trois décennies, de nombreux sites d’intérêts ont vu le jour.

Évidemment, le Québec a beaucoup à offrir, mais, même en demeurant en Beauce, on peut découvrir plusieurs lieux d’intérêts. Destination Beauce, l’organisme mandaté pour développer le tourisme en Beauce, a lancé l’année dernière un document fort intéressant intitulé «La Route de la Beauce» qui suggère trois parcours d’une journée chacun et d’une longueur totale de 140 km sur les deux rives de la Chaudière. On y retrouve des suggestions fort intéressantes. D’autres trajets, permettant de s’éloigner des rives de la Chaudière sont attendus prochainement.

Il faut encourager et soutenir l’organisme Destination Beauce parce que les années ont clairement démontré qu’il ne faut pas se fier sur Tourisme Chaudière-Appalaches pour mettre en évidence les attraits beaucerons.  Sur le site internet de Tourisme Chaudière-Appalaches, on suggère 15 sites incontournables. De ceux-ci, seulement deux sont situés en Beauce : Le Miller Zoo à Frampton et La Cache à Maxime à Scott. 

Le 12 juin dernier, les Coops de l’Information (Le Soleil de Québec, Le Droit d’Ottawa, le Nouvelliste de Trois-Rivières, Le Quotidien et Le Progrès de Chicoutimi, La Tribune de Sherbrooke et La Voix de l’Est de Granby) publiaient une section intitulée «Notre été chez nous» dans laquelle on mettait en valeur les attraits touristiques des diverses régions du Québec.

Dans la section consacrée à Chaudière-Appalaches, rien, absolument rien sur la Beauce, si ce n’est deux suggestions gourmandes : un casse-croûte à Scott et La Bleuetière Marland à Ste-Marie. Pas un mot sur le Domaine à l’Héritage à St-Séverin, sur le Domaine Taschereau à Ste-Marie, sur le Musée Ferroviaire à Vallée-Jonction, sur le Musée Marius-Barbeau à St-Joseph, sur le Domaine de la Seigneurie à St-Georges et ses 70 sculptures extérieures, un parcours unique au monde, pour ne mentionner que ces sites.
 

Visionnez tous les textes d'opinion de Pier Dutil

PENSÉE DE LA SEMAINE

Pour assurer le développement du tourisme en Beauce, je suggère que nous fassions nôtre le titre d’un manifeste publié par la CSN en 1971, à savoir : 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bien d’accord avec Pier. Nous avons peu de choses en commun avec le reste de Chaudière Appalaches sur plusieurs aspects et rien à espérer d’eux.

    François Bégin - 2021-07-06 20:53