Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 mars 2011 - 13:08

Maxime Bernier opte pour l’Internet au lieu de l’affichage sur les poteaux

Toutes les réactions 1

Élu avec de fortes majorités à ses deux premières élections, Maxime Bernier a pris le pari audacieux de ne pas placarder la Beauce de pancartes électorales. Il concentrera plutôt ses énergies sur le Web afin de se faire réélire le 2 mai prochain.

Le député sortant conservateur a donné le coup d’envoi de sa campagne ce matin au Journel de Saint-Joseph. « Vous aurez certainement remarqué qu’il n’y a pas de pancartes… Ce n’est pas parce qu’on est en retard, c’est parce qu’on a décidé de faire une campagne sans pancarte dans le respect de l’environnement et surtout pour diminuer la pollution visuelle », a lancé M. Bernier sollicitant un troisième mandat en Beauce.

Malgré de fortes majorités dépassant les 24 000 électeurs à ses deux dernières élections, il a réitéré qu’il ne « prenait rien pour acquis », mais voulait uniquement « faire de la politique autrement » tel que son slogan. Ne pas s’afficher sur les poteaux était d’ailleurs une idée qui lui a été soumise par des Beaucerons. « C’est un risque calculé. Je pense que la population va apprécier », pense ce dernier.

Lors de son point de presse, le politicien beauceron a aussi invité les autres politiciens à l’imiter. « Est-ce que le fait de voir la photo de quelqu’un sur des poteaux fait en sorte que l’on connaît mieux le candidat et ses idées ? Non. Le fait d’avoir des pancartes électorales, ça ne démontre rien, ça ne transmet aucun message spécifique et ça ne dit rien sur la valeur des principaux candidats, poursuit le candidat conservateur. »

Au lieu des pancartes, il fera campagne sur Internet où les électeurs pourront échanger avec lui tout en prenant connaissances de ses prises de position, articles et autres informations sur son site www.maximebernier2011.com. Rappelons que le député beauceron se targue d’être le premier député à avoir son propre blogue, conçu cependant à l’extérieur de la Beauce.

Rappelons que Maxime Bernier affrontera le bloquiste Sylvio Morin et Claude Morin du Parti libéral.

La cassette des dernières élections
Lors de la période de questions, les médias locaux ont semblé être replongés au cœur de la campagne électorale de l’automne 2008. Maxime Bernier a été fidèle à son discours habituel prônant à la fois la liberté et les responsabilités individuelles.

Il a dénoncé une fois de plus que les citoyens, en particulier les Québécois et les Beaucerons, demeurent trop taxés. Bernier a réitéré que ces élections, au coût approximatif de 300 millions $, n’étaient nullement nécessaires dans le contexte économique actuel. Une fois de plus, il dit ne pas faire de promesse autre que d’être toujours à l’écoute des Beaucerons pour les représenter à Ottawa.

Maxime Bernier ne changera pas !
Au cours de la dernière année, Maxime Bernier a fait longuement jaser avec ses prises de position sur les politiques monétaires, le financement de l’amphithéâtre de Québec, la taille des gouvernements ainsi que sur la Loi 101. « Pour moi, il n’y a pas de sujet tabou. En politique, on doit être capable de parler des sujets difficiles si on veut faire avancer les choses. Dans la vie, ce qui fait avancer la société, ce sont les idées », lance ce dernier.

 « Je ne changerai pas, et je suis le même gars que l’an passé. Je vais continuer à dire les choses comme elles le sont, en campagne ou non malgré qu’il puisse avoir des risques à faire cela, lance ce dernier. Les gens apprécient les politiciens qui parlent vrai et qui dit les vraies choses comme elles sont et sans entourloupettes… Je me fis à l’intelligence des gens. Les Beaucerons savent ce qu’ils veulent. Ils iront voter pour le meilleur candidat selon eux, puis la démocratie fera son œuvre ensuite », pense-t-il.

En vitesse sur le TGV et l’autoroute
Les médias nationaux ont grandement pris la place lors de ce lancement de campagne de Maxime Bernier. Il a été mitraillé de questions par ces derniers sur multiples sujets dont sur le caractère exceptionnel du projet de loi déposé par le gouvernement du Québec concernant le prolongement de l’autoroute 73. Bernier dit se réjouir de cette intention de l’État québécois pour conclure le plus rapidement ce tronçon autoroutier. 

Il a candidement rappelé la subvention de 75 millions $ de son gouvernement pour l’élargissement à quatre voies de cette même autoroute entre Sainte-Marie et Beauceville. Satisfait de voir que le gouvernement du Québec débloque aussi des fonds pour compléter le projet, il a aussi souhaité qu’un jour cette autoroute aille rejoindre le Maine.

Les médias nationaux ont aussi questionné le projet de TGV dans l’axe Québec-Windsor. Maxime Bernier n’avait « pas d’opinion » sur ce dernier sujet ne touchant pas directement la Beauce.

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je tiens à féliciter ce geste de ne pas mettre de pancarte. Bravo pour l'environnement

    Angel - 2011-03-30 09:17