Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
20 août 2018 - 15:29 | Mis à jour : 16:36

Le maire de St-Georges critique Maxime Bernier dans les médias

Par Jérôme Blanchet-Gravel, Journaliste

Toutes les réactions 11

Dans des entrevues accordées à différents médias, le maire de Saint-Georges, Claude Morin, s’est confié au sujet des dernières déclarations de Maxime Bernier. Il estime que M. Bernier devrait se montrer plus prudent, car c’est un peu toute la Beauce qui se voit associée à ses propos sur le multiculturalisme. Si Maxime Bernier représente la Beauce, tous les Beaucerons ne réfléchissent pas comme lui, pense le maire.

« C’est malheureux. J’aimerais comprendre la stratégie. S’il avait été chef, est-ce qu’il aurait donné la liberté de parole comme ça à tout le monde sur chaque sujet ? Ça aurait provoqué un méchant champ de bataille. J’ai vécu une situation semblable lorsque j’étais à l’ADQ. J’étais contre un programme et je le disais au caucus. Mais après, en sortant, je prenais ma pilule et j’étais loyal », a affirmé M. Morin.

Ces propos ont notamment été rapportés par Le Journal de Québec samedi dernier.

Si le maire soulève des enjeux relatifs à la loyauté du député de Beauce envers son parti, il se montre plus préoccupé par l’impact de ses déclarations. Contacté par EnBeauce.com, il a tenu à rappeler que la vision du multiculturalisme développée par Bernier n’était pas nécessairement représentative de la population locale.

Claude Morin pense que toute la population beauceronne n’appuie pas la dernière croisade de Bernier. Encore hier, Maxime Bernier annonçait sur Twitter et Facebook « la fin de la rectitude politique au Canada ». Des déclarations qui pourraient provoquer un vent de changement d’est en ouest du pays.

L’image de la Beauce souffre-t-elle des déclarations de Bernier ?

« Il faut bien comprendre, et surtout ailleurs, qu’il ne s’agit pas d’une demande du terrain de la Beauce », a affirmé le maire. Ce dernier dit toutefois comprendre que critiquer le multiculturalisme n’équivaut pas nécessairement à rejeter les immigrants. Mais comme tous ne font pas la nuance, « il faut faire très attention avec ça », a affirmé le maire.

Ainsi, Claude Morin semble craindre que les propos de Bernier nuisent à l’image d’ouverture de la Beauce, une région qui travaille d’arrache-pied pour attirer davantage de travailleurs étrangers.

De fait, des organismes locaux comme la Beauce embauche essaient actuellement de recruter des gens un peu partout dans le monde afin de combler le besoin de main-d’œuvre.

« Ici, on n’a pas de problèmes d’intégration, les gens se mélangent, il n’y a pas de problèmes comme dans les grandes villes, alors il faudrait pas que les gens s’imaginent que c’est lié à ici, ses déclarations », a aussi dit Claude Morin.

Dans la série d’entrevues qu’il a accordée récemment, le maire de St-Georges en a aussi profité pour exprimer sa déception de voir le député de la Beauce être aussi peu présent dans la région.

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

11 réactionsCommentaire(s)
  • Il ne faudrait pas confondre multiculturalisme avec interculturalisme.

    Je crois que c'est de là d'où provient l'imbroglio.

    Le multiculturalisme à la Trudeau détruit toute forme d'identité propre de façon sournoise, ce qui me fait penser à la grenouille dans la bouilloire dont l'on fait monter la température de l'eau lentement et graduellement.

    À la fin, la grenouille est cuite complètement, sinon elle aurait sauté hors de la bouilloire, au tout début, pour éviter de se faire bouillir.

    Le multiculturalisme à la Trudeau, père d'abord, puis fils, vise à éliminer lentement l'une des nations fondatrices du Canada, la nation francophone, majoritairement concentrée au Québec.

    En faisant rentrer à la tonne des immigrants qui ne parlent ni français ni anglais, Trudeau sait très bien que la majorité de ces immigrants apprendront l'anglais, beaucoup plus facile à maîtriser que le français, diminuant d'autant le poids relatif des francophones du Québec.

    Trudeau craint comme la peste un prochain référendum positif et il fera tout pour l'en empêcher.

    Moi qui n'ai jamais fait de politique mais qui ai à coeur les intérêts supérieurs de notre grande nation francophone, qui suis un fédéraliste inconditionnel depuis toujours, j'endosse à 100% la lucidité de Maxime Bernier.

    Je propose donc que tous les Québécois se rallient ensemble, dans un projet commun, pour créer une fédération interculturelle francophone à Québec, dans laquelle nous nous reconnaitrons.

    De quoi s'agit-il ?

    L'interculturalisme nous permettrait de piger nos immigrants dans les 80 pays francophones ou francophiles de la planète, de cultures et coutumes différentes, mais qui ont la langue française en commun avec nous.

    Pourquoi continuer à dépenser des millions et des millions pour tenter de franciser des gens dont la plupart n'en ont rien à foutre de la langue française ?

    Maxime, qui constate que les dés sont pipés à Ottawa, devrait en profiter pour s'approprier le Projet Liberté-Nation, une fédération interculturelle francophone à Québec, plutôt qu'une fédération multiculturelle, sans identité, à la Trudeau, à Ottawa, dans laquelle même nos amis anglophones ne se reconnaissent plus.

    Si Maxime prend la balle au bond, je l'appuierai à 100% et je crois que les autochtones, les métis, les allophones, les anglophones, les francophones, les souverainistes et les fédéralistes, dont je suis, l'appuieront à 100%.

    Ensemble !

    http://www.republiquefederaleduquebec.com


    Michel J. Grenier - 2018-08-20 16:45
  • M Morin avec tout respect vous êtes un excellent Maire pour notre ville mais M Bernier à entièrement raison et à dit ce que la plupart des gens pensent tout bas ,je suis Directeur de 3 usines en Beauce et j embauche présentement des immigrants car nous manquons de main d oeuvre et c'est une réalité, certain immigrants dans une usine en Beauce sans la nommer ont demandé des accommodements au sujet de l 'habillement que certaine dame avait à cause de la chaleur CE QUI VEUT DIRE QUE CETTE COMMUNAUTÉ VOULAIT QU ILS S'HABILLENT JUSQU'AU COU, c'est le message que M Bernier à voulu envoyé dans tout le Québec et au Canada, pour ma part il n'y aura aucune accommodement raisonnable dans mes usines je vous le garanti et j 'encourage mes collègues Directeurs de toute la Beauce à se tenir debout, et je suis loin d 'être raciste croyez moi ,les immigrants sont toujours les bienvenues en Beauce mais leur accomodements il les feront chez eux POINT FINAL.

    DAN - 2018-08-20 18:57
  • Le maire provoque lui même cette chicane en commentant publiquement.
    Il n’aime pas Maxime depuis 2011 depuis sa cuisante défaite comme candidat du PLC en 2011 avec seulement 8%.
    Claude Morin a été absent tout l’été puisqu’il était en voyage.
    J’ai vue Maxime à la Fête du Canada, La Guadeloupe et des funérailles. Morin absent.
    Sur le multiculturalisme...Morin défend la job d’une proche sur CJE Beauce-Sud.
    Il devrait se tenir tranquille au lieu de se mêler de politique a d’autres niveaux.
    Bernier remet le à sa place.

    Claude - 2018-08-20 22:22

  • Excellents commentaires de la part du maire Claude Morin. Très pertinent et juste. Bernier est individualiste, il ne travaille pas pour la Beauce. Il est au service de son Ego.
    Le maire Morin exprime sa déception de voir le député aussi peu présent dans la région... Mais comment ce Bernier pourrait-il être physiquement présent dans le région lorsque son lieu de résidence est la région de Montréal depuis plus de 30 ans.

    Ghyslain - 2018-08-20 22:54
  • Je suis beauceronne et j'appuie à 100% M. BERNIER. Et tous les immigrants qui désirent partager notre culture et à développer notre économie sont les bienvenus. Protéger notre culture et pouvoir la leguer aux futures générations est tout à fait légitime.

    Nathalie Poulin - 2018-08-21 06:40
  • Le multiculturalisme à outrance , les immigrants illégaux ... Maxime exprime ce que bien des Québécois pensent tout bas. Enfin, il y a un politicien qui ose le dire . Bravo !
    Le maire Morin parle pour sa clique, il est complètement déconnecté de sa population.

    Gérard - 2018-08-21 08:35
  • @Ghyslain
    Si tu roules sur l'autoroute 73, mon bonhomme, c'est bien gros grâce à Maxime Bernier qui a fait développer les fonds au fédéral pour que l'on ait une vraie autoroute à 4 voies jusqu'à Saint-Georges alors quand tu dis que Maxime Bernier est individualiste et ne travaille pas pour sa région, tu es complètement dans le champ.

    Pour ce qui est du maire Morin, il devrait se garder une petite gêne quand il s'agit de critiquer notre député. Premièrement, Maxime Bernier n'a jamais contesté l'immigration, ce que le maire Morin s'est permis de faire. Le multiculturalisme à outrance à la Trudeau, c'est ce qui va nous amener à notre perte. Dans quelques décennies, les Canadiens français, les véritables fondateurs de ce pays, seront minoritaires au Québec. Il est donc de notre devoir de voir à ce que l'on respecte nos valeurs et notre identité québécoise.

    R. Poulin - 2018-08-21 14:03
  • Bravo à DAN pour votre témoignage. Ça rejoint précisément le soulèvement qu'à provoqué mon article publié sur Facebook intitulé : Beauceron je dis NON à la soumission et qui fracasse présentement des records de partages (près de 800 en à peine deux jours)

    Michel Jacques - 2018-08-21 15:13
  • C'est vrai que courir les funérailles ça fait avancer les dossiers!

    Eric - 2018-08-21 16:16
  • Monsieur Bernier mêle tout. Qu'attend le Parti conservateur pour l'exclure de ses rangs?
    Tous les partis politiques au Québec s'entendent sur la nécessité de mieux gérer l'intégration des immigrants au Québec. Du moins ceux qui suivent le processus normal aux frontières.
    monsieur Lévesque définissait est Québécois tout ceux qui aime le Québec. Si pour des fins de statistiques on compabilise la minorité dont la langue encore parlée et écrite est l'anglais on constate un 6%, On pourrait continuer ceux de confession juive 0.088%, 3 fois plus de langue arabe au Québec etc et pour 88% de langue française en grande partie issue des descendants des Français de la Nouvelle-France avant 'occupation anglaise de 1760. Pour la question des immigrants illégaux le Danemark refuse un réfugié s'il vient d'Allemagne qui aurait pu l’accueillir. Plus de 80% de ces faux réfugiés sont refusés après 3 ans souvent d'aide sociale et des services payés par les Québécois. Tant les conservateurs que les libéraux s'entêtent a ne pas embaucher du personnel pour les exclure plus rapidement au cours des 20 dernières années. Est-ce que Monsieur Bernier serait prêt a se battre pour remettre la totalité de la gestion de l'immigration au Québec?

    Patriote - 2018-08-21 16:49
  • M Bernier dit ce que la majorité pense! Voilà tout!

    michel - 2018-08-22 09:26