Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 novembre 2018 - 15:27 | Mis à jour : 16:19

Nouvel ALENA : les producteurs laitiers disent avoir perdu un mois de production

Toutes les réactions 3

Lors d’un point de presse tenu à la fromagerie La Bourgade, les producteurs de lait de la région ont exprimé leurs critiques à la suite de l’Accord États-Unis–Mexique–Canada (AEUMC) conclu le mois dernier. En additionnant l’AEUMC aux deux autres récents accords de libre-échange, soit le Partenariat transpacifique (PTP) et l’Accord économique et commercial global (AECG), les producteurs laitiers canadiens disent subir une perte de 9 % de leur droit de produire, ce qui représenterait un mois de production.

« L’AEUMC nous démontre ce qui était déjà connu : les États-Unis se disent en faveur du libre-échange, mais s’avèrent en réalité hautement protectionnistes. Par la voie d’imposition de tarifs, de surtaxe à l'exportation ou de l’AEUMC, l’accès au marché américain est limité pour plusieurs produits : bois d’œuvre résineux, acier, aluminium, automobiles et produits laitiers. Bien que certains se réjouissent de cet accord, la fin de l’incertitude est loin d’être acquise étant donné l’administration américaine actuelle », a affirmé M. Bruno Cyr, président des Producteurs de lait de Chaudière-Appalaches-Sud.

Selon ce dernier, pour ne pas avoir respecté sa promesse de protéger la gestion de l’offre et avoir cédé de sa souveraineté économique, le gouvernement canadien est cependant le premier à blâmer : « L’accès offert aux Américains limitera non seulement la capacité du Canada d’exporter du lait et des produits laitiers, mais réduira aussi la capacité de l’industrie laitière canadienne de profiter de la croissance de son marché intérieur », a poursuivi M. Cyr.                                                                                   

Pour M. Cyr, le lien de confiance des producteurs laitiers envers le gouvernement canadien est à un fil d’être rompu.

« Nos producteurs vivent de grandes frustrations en raison des promesses non tenues et plusieurs doivent annuler ou reporter des projets d’investissement ou de relève. Il faudra plus que des paroles pour rétablir la confiance cette fois-ci. Le gouvernement canadien nous a promis des compensations et tous devront être justement compensés pour les trois récents accords. »

En plus de compensations justes et équitables, les producteurs de lait de la région espèrent que le gouvernement amoindrira l’impact négatif de l’AEUMC. Ils réclament ainsi que le Canada gère efficacement les entrées accordées à son marché, afin de ne pas déstructurer le marché intérieur.

Les producteurs de lait demandent des règles d’étiquetage obligatoires pour aider le consommateur à repérer efficacement les produits canadiens, car, selon M. Cyr, « le consommateur veut des produits laitiers québécois et canadiens et comprend l’importance que représente la production locale pour la sécurité alimentaire et l’économie des régions ».

La production laitière demeure un secteur économique très important en Chaudière-Appalaches. Elle est responsable de 11 900 emplois (directs, indirects et induits), dont ceux dans les 1 161 fermes et dans les 11 usines de transformation de la région. La contribution de la filière laitière de Chaudière-Appalaches au PIB est de 809,6 M.

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Moi j'ai une famille et je doit rationaliser le lait car il est trop cher...aucune sympathie!
    Débarrassez-vous de l'UPA et des Saputo qui vous exploite

    Anti-Cartel - 2018-11-14 18:41
  • a prix égale je vais prendre le produit canadien un cent de moins sur le produit américain je vais prendre américain meme choses sur les œufs et les patates américaines

    je sais compté - 2018-11-14 19:40
  • Allez, vous qui savez compté. Manger en de la cochonnerie Américaine et autres.. Vous n'avez aucune idée de la salubrité des produits Canadiens versus les autres pays.Il y a toujours un prix à payer pour avoir des produits de qualité. Venez pas brailler lorsque vous serez malade. Aucune sympathie pour vous.

    Bill - 2018-11-15 11:23