Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

88 millions de vaccins distribués d'ici 2021, prévoit Justin Trudeau

durée 13h15
31 août 2020
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Un vaccin contre la COVID-19 pourrait être distribué au Canada d’ici 2021. C’est du moins ce qu’a laissé entendre le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, en point de presse ce lundi 31 août. 

De passage à Montréal, au Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), le premier ministre a annoncé la conclusion d’ententes de principe avec Johnson & Johnson et Novavax pour réserver des millions de doses de vaccins expérimentaux contre la COVID-19. 

« Leurs plus récents essais de vaccin ont eu des résultats prometteurs. Si l’un de ces vaccins passe le test, l’entente d’aujourd’hui fera en sorte que les Canadiens auront accès aux doses nécessaires », a souligné, en point de presse, le premier ministre du Canada. « On peut toujours espérer un vaccin bientôt, mais il faut s’assurer que ce soit le bon, et que le tout soit fait de façon sécuritaire », a-t-il ajouté

Rappelons qu’à l’heure actuelle, aucun vaccin n’est autorisé pour prévenir la COVID-19. De nombreux vaccins font l’objet d’essais cliniques ou sont en cours de développement.

Une fois que des études supplémentaires auront été réalisées, Santé Canada examinera les preuves d’innocuité, d’efficacité et de qualité de fabrication pour chaque vaccin afin de déterminer si les vaccins individuels seront approuvés au Canada, et ce, avant d’être utilisés pour vacciner les Canadiens.

La vaccination obligatoire ?
Les ententes annoncées ce lundi s’ajoutent à celles déjà conclues avec Pfizer et Moderna qui ont été faites, suite aux recommandations du Groupe de travail sur les vaccins contre la COVID-19. Le premier ministre, Justin Trudeau affirme que ces ententes avec les entreprises « permettront au Canada d’avoir accès à au moins 88 millions de doses, et des options pour en avoir des dizaines de millions de plus. »

Le gouvernement continuera de négocier et de signer d’autres ententes de ce genre avec un certain nombre d’entreprises pharmaceutiques de premier plan en vue d’assurer l’approvisionnement de vaccins potentiels au Canada.

Questionné à savoir si le nombre de vaccins disponibles sera suffisant pour l’ensemble des Canadiens et si la vaccination sera obligatoire, le premier ministre du Canada a souligné qu’une équipe d’experts se penchait actuellement sur la question. 

« Nous avons un groupe d’experts qui évalue ces questions, parmi les différents partenariats et les accords annoncés aujourd’hui. Il y en a qui prévoit qu’une seule dose, d’autres en prévoient plusieurs. Nous prenons en considération ces besoins quand on sécurise les ententes et les sources de vaccins », de dire le premier ministre. 

Quant à rendre la vaccination obligatoire, M. Trudeau affirme que des experts guideront le gouvernement sur le sujet, mais qu’il est encore trop tôt pour statuer.

Investir dans les infrastructures
Le gouvernement du Canada investira 126 millions de dollars sur deux ans pour construire la nouvelle installation. Par la suite, le gouvernement fournira 20 millions de dollars par année pour couvrir les frais d’exploitation.

Le premier ministre a profité de son passage au CNRC, pour annoncer le financement visant la mise sur pied d’un nouvel établissement de biofabrication au Centre de recherche en thérapeutique en santé humaine, à Montréal. 

Grâce à un partenariat public-privé, le nouvel édifice qui devrait être complété d’ici juin 2021 permettra au Conseil national de recherches du Canada d’augmenter la fabrication de vaccins jusqu’à deux millions de doses par mois d’ici l’année prochaine. 

« Alors que nous continuons à travailler ensemble pour limiter les impacts de la pandémie de COVID-19 sur la santé des Canadiens, ainsi que ses répercussions sociales et économiques, nous devons également maximiser nos chances de vaincre le virus. Pour ce faire, nous devons investir dans le développement de plusieurs vaccins prometteurs et veiller à ce que nous puissions fabriquer et distribuer le vaccin au plus grand nombre de Canadiens, et ce, le plus rapidement possible. C'est ainsi que nous pourrons avancer sur une voie durable vers une reprise complète. »

Ces investissements aideront à garantir la capacité du pays à produire suffisamment de doses de vaccins pour les Canadiens qui en ont besoin, tels les travailleurs de première ligne, les préposés en centres de soins de longue durée et les personnes susceptibles d’être gravement malades si elles contractent la COVID-19.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 février 2024

Élections Québec va enquêter sur des dons faits à la CAQ

Élections Québec va enquêter sur deux dons de 100 $ effectués par un couple endeuillé qui voulait rencontrer la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, lors d’un cocktail de financement.    «Des informations publiques nous laissent croire que les deux contributions auraient été faites en échange d’une contrepartie, rendant ainsi ces ...

13 février 2024

Protection face aux inondations: 975 000$ octroyés à Sainte-Marie

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a annoncé, par l'intermédiaire d'un communiqué, un soutien financier de 975 000 $ à la Ville de Sainte-Marie, pour face aux risques d'inondations. Cette nouvelle somme permettra d'acquérir des connaissances nécessaires à la mise en place de projets de réaménagements résilients. « Le ...

8 février 2024

Richard Lehoux encourage ses médias locaux

À la suite des récentes annonces de coupures dans les médias partout à travers le Québec et le Canada, le député de Beauce Richard Lehoux décide d’encourager ses médias locaux en lançant une campagne pour les mettre en lumière. Il s’engage également à acheter un placement publicitaire dans chacun d’eux durant le mois de février. En effet, ...