Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Ottawa approuve le vaccin de Pfizer-BioNTech

durée 14h15
9 décembre 2020
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

C’est ce mercredi, que Santé Canada a autorisé le vaccin contre la COVID-19 développé par Pfizer et BioNTech. Ainsi, les premières doses pourront être distribuées et administrées dès la semaine prochaine. 

Le vaccin a été autorisé en vertu de l'Arrêté d'urgence concernant l'importation, la vente et la publicité de drogues à utiliser relativement à la COVID-19 de Santé Canada. Ce processus a permis à l’agence fédérale d'évaluer les renseignements transmis par le fabricant au fur et à mesure qu'ils étaient rendus accessibles pendant le processus de mise au point du produit, tout en maintenant les normes canadiennes élevées.

« Après un examen approfondi et indépendant des preuves, Santé Canada a déterminé que le vaccin de Pfizer/BioNTech répond aux exigences rigoureuses du ministère en matière d'innocuité, d'efficacité et de qualité pour son utilisation au Canada », pouvons nous lire dans un communiqué publié par Santé Canada.

En conférence de presse, le Dr Marc Berthiaume, directeur du Bureau des sciences médicales de Santé Canada a souligné qu’il s’agit d’une étape cruciale dans la lutte contre la COVID-19 et que la confiance de la population, face au vaccin, est primordiale dans la réussite de la campagne de vaccination qui s’amorcera au pays.

Une bonne nouvelle, mais…
Dans son allocution, l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, tenait tout de même à souligner que la bataille contre le virus est loin d’être gagnée.

« En début de semaine, le gouvernement du Canada a annoncé que Pfizer est prête à nous fournir jusqu’à 249 000 doses du vaccin au cours du mois de décembre. Et bien que ceci soit une bonne nouvelle dans un contexte d’inquiétudes face à la croissance rapide du virus et des répercussions graves, cela ne signifie pas que nous sommes en moyen de contrôler la COVID-19 rapidement ni de sitôt. L’approvisionnement initial de vaccin sera limité; il augmentera graduellement pour permettre l’accès à tous les Canadiens. »

Elle ajoute que bien que des vaccins sûrs et efficaces soient à la portée des Canadiens, le respect des mesures sanitaires demeure plus qu’essentiel. « Pendant le déploiement initial du vaccin, nous devons absolument continuer à prendre des mesures de protection individuelles qui assureront notre sécurité et celle de nos proches dans l’avenir. Pour ce faire, nous devons continuer de limiter nos contacts étroits aux personnes de notre ménage et réduire nos interactions en personne aux courses et aux activités essentielles. »

Une plateforme d’information accessible à tous 
Dans le cadre de son engagement continu à l'égard de l'ouverture et de la transparence, Santé Canada publie un certain nombre de documents liés à l’approbation du vaccin, notamment un résumé de haut niveau des preuves que Santé Canada a examinées pour appuyer l'autorisation du vaccin.

Des renseignements plus détaillés seront accessibles dans les semaines à venir, notamment un résumé scientifique détaillé et les données complètes sur les essais cliniques.

« Les Canadiens peuvent avoir l'assurance que le processus d'examen a été rigoureux et que nous avons mis en place des systèmes de contrôle efficaces. Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada surveilleront de près l'innocuité du vaccin une fois qu'il sera sur le marché et n'hésiteront pas à prendre des mesures si des problèmes de sécurité se manifestent », ajoute, dans un communiqué, l’agence fédérale.

Les modalités de l'autorisation du vaccin de Pfizer-BioNTech obligent le fabricant à continuer à fournir des renseignements à Santé Canada sur l'innocuité, l'efficacité et la qualité du vaccin afin de garantir que les avantages du vaccin continuent d'être démontrés par son utilisation sur le marché.

Rappelons que le Canada a acheté 20 millions de doses du vaccin de Pfizer-BioNTech, et a négocié une option d’achat sur 56 millions d'autres.

Les premiers essais du vaccin s'adressent aux personnes âgées de 16 ans ou plus. Pfizer-BioNTech mène actuellement d'autres essais cliniques sur des enfants de tous les groupes d'âge et ces derniers pourraient être inclus à l'avenir si les données de ces études le justifient.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 février 2023

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'économie sera au menu des parlementaires à Ottawa qui reprennent leurs travaux

Les questions économiques seront au cœur des préoccupations des députés fédéraux, lundi, à leur retour à Ottawa pour entamer une nouvelle session parlementaire. Les parlementaires siégeront à la Chambre des communes pour la première session de 2023 après s'être retirés avec leurs partis respectifs pour définir leurs priorités. La semaine ...

29 janvier 2023

Dubé justifie le recours au privé pour des employés d'organismes publics

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a justifié jeudi le recours par des organismes publics à des services médicaux privés pour leurs employés. Il réagissait aux révélations selon lesquelles Hydro-Québec et Investissement Québec payaient pour des téléconsultations en médecine privée, afin d'éviter que leurs employés perdent leur temps à ...