X
Rechercher
Publicité

Atteint de la COVID-19 en mai

Le vaccin m'a évité l'hospitalisation, assure le député Luc Provençal

durée 12h00
17 juin 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles
2ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante

Voir la galerie de photos

Le député de Beauce-Nord, Luc Provençal, assure que le fait d'avoir reçu une première dose de vaccin contre la COVID-19, lui a évité de se retrouver parmi les patients qui doivent être traités à l'hôpital pour combattre le virus.

C'est du moins ce qu'il a déclaré lors d'une entrevue vidéo accordée à EnBeauce.com.

M. Provençal, 65 ans, a été diagnostiqué positif à la COVID-19 le 21 mai alors qu'il avait reçu une première dose de vaccin contre le virus le mois précédent. Ayant toujours respecté à la lettre les mesures sanitaires, il n'a aucune idée comment, ni dans quelles circonstances la maladie lui a été transmise.

L'élu avoue qu'il n'est pas rétabli à 100%, étant en manque d'énergie et en essoufflement. « La COVID perturbe le sommeil. Quand tu ne dors pas bien, tu ne récupère pas bien », a-t-il fait remarquer. Il a repris du service après avoir passé une dizaine de jours en isolement à sa résidence de Beauceville.

Le député a fait le bilan cette semaine des principaux dossiers qui ont cheminé dans Beauce-Nord depuis le début de l'année alors que la session parlementaire a pris fin à l'Assemblée nationale.

Au cours de l'entrevue vidéo, il est question aussi des projets à venir dans le circonscription, comme le chemin de fer de Québec Central entre Vallée-Jonction et Thetford-Mines. On aborde également la question des mesures préventives d'inondation de la rivière Chaudière.

Écoutez l'intégrale de l'entrevue vidéo avec le député de Beauce-Nord, Luc Provençal.

À lire également
Luc Provençal dresse un bilan positif pour Beauce-Nord
Le député Luc Provençal atteint de la COVID-19

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • ADQ
    André de Québec
    temps Il y a 11 mois

    Je viens d’écouter l’entretien de votre jeune et dynamique député de Beauce-sud avec le journaliste Morin.

    Je note qu’il va procéder à des focus-groupes concernant notamment la prolongation de la 73 sud.

    Je souhaite que EnBeauce nous tienne au courant de cette initiative et de ses conclusions même si, comme moi, je réside à Québec.

    En effet, pour moi, ce projet s’avère d’une envergure qui rejaillit bien au delà de la ville de St-Georges; il s’avère structurant pour toute la région de la Capitale nationale.
  • C
    Claude
    temps Il y a 11 mois
    Cet ex directeur de Jésus marie et député d'arrière dont son absence n'a pas été remarqué manque d'interventions pour une résidence des ainés a St-joseph de Beauce, d'un deuxième pont a l'extérieur du centee ville, de médecins et infirmière au CLSC ouvert de 8 a 22: 7 jours semaines sans frais de prise de sang. ouvrir les salles existantes des 250 CLSC pour des vaccins moderna pour éviter des locations au privé. En son absence le personnel de bureau de Ste-marie moussait plustot les projets de Ste-marie ou d'un voisin du bureau de comté oubliant les autres municipalités.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 13h00

Projet de loi sur l'aide médicale à mourir: Dubé retire un article controversé

Le ministre de la Santé s’incline devant les critiques et accepte de retirer un article controversé de son projet de loi sur l’élargissement de l’aide médicale à mourir (AMM). Christian Dubé a annoncé jeudi en point de presse à l’Assemblée nationale qu’il renonçait à élargir l’AMM aux personnes souffrant d’un handicap neuromoteur grave, comme la ...

25 mai 2022

Legault veut un «mandat fort» pour pouvoir rapatrier les pouvoirs en immigration

François Legault sollicitera un «mandat fort» lors de la prochaine campagne électorale afin de pouvoir négocier avec Ottawa le rapatriement des pouvoirs en immigration. Le premier ministre a mis de l’avant cette revendication mardi, lors d’un point de presse qu’il a tenu immédiatement après l’adoption du projet de loi 96 visant à protéger la ...

24 mai 2022

Ottawa donne le coup d'envoi à des consultations sur les langues officielles

Le gouvernement fédéral a lancé mardi les consultations publiques qui mèneront à l’élaboration du prochain plan d’action en matière de langues officielles devant s’échelonner de 2023 à 2028. La ministre de Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, a qualifié ce futur plan de «principal véhicule de mise en œuvre» du projet de loi C−13 de ...