Publicité
19 octobre 2013 - 09:23 | Mis à jour : 09:34

La Nuit des sans-abris: une preuve de solidarité

Yanik B. Lessard

Par Yanik B. Lessard, Journaliste

Toutes les réactions 1

Pendant la nuit du 18 octobre, la Ville de Saint-Georges s’est jointe, pour la 6e année consécutive, à plus de 30 autres villes de la province. Le but de la soirée :   sensibiliser les gens à un phénomène de plus en plus courant, soit celui de l’itinérance. Ainsi donc,  une « Nuit des sans-abris » s’est déroulée dans le stationnement en face de l’aréna Lacroix-Dutil. Lors de celle-ci, la population était conviée à venir se renseigner à propos des problèmes quotidiens auxquels font face les itinérants.  De plus, de la nourriture, du café et du bouillon de poulet étaient offerts gratuitement, notamment avec la contribution de Moisson Beauce.

Des objectifs concrets

Les objectifs de l’évènement étaient clairs. D’abord, expliquer les circonstances typiques qui amènent quelqu’un à perdre son emploi, son domicile, ses liens sociaux et, ultimement, à devenir un sans-abri. Ensuite, détruire les fausses idées et les préjugées qu’on entend, hélas, trop souvent, sur la misère des itinérants. Enfin, démontrer notre solidarité à ces gens et leur offrir notre soutien.

Comprendre pour mieux aider

 Par ailleurs, mentionnons que c’est l’équipe d’intervenants du Bercail qui avait organisé cette soirée. Ceux-ci étaient d’ailleurs sur place afin de répondre aux questions et d’animer la soirée. Tommy Poulin, agent de liaison du bercail, s’est dit « très satisfait de la soirée et du nombre de participants ». Au total, plus de 70 personnes ont pris part à la « Nuit des sans-abris ». 

M. Poulin remarque aussi, avec joie, qu’« il y a de plus en plus de personnes qui viennent faire un tour au fil des ans. C’est bien de constater qu’il y a davantage de gens qui réalisent que le phénomène de l’itinérance est présent, même dans une ville comme Saint-Georges ». Toujours selon lui, « la chose la plus importante avec l’itinérance, c’est d’abord de cerner et de comprendre le problème des gens qui en souffrent. Ensuite seulement, on peut espérer les aider de la bonne façon ».

Enfin, pour ceux qui seraient intéressés à faire un don ou même du bénévolat au Bercail, vous pouvez contacter Cathy Fecteau au 418-227-4181.

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • félicitation à l'équipe du bercail,une vraie grande belle famille.

    patrice adam - 2014-04-23 18:07