Publicité

10 octobre 2014 - 15:52 | Mis à jour : 14 octobre 2014 - 08:16

Un jeu éducatif pour contrer les préjugés envers les personnes vivant dans la pauvreté

Véronique Veilleux

Par Véronique Veilleux, Journaliste

Twitter Véronique Veilleux

Citoyens et gens d’affaires de la MRC de Robert-Cliche ont pu confronter leurs propres préjugés en ce qui a trait à la situation de pauvreté. Pour ce faire, ils ont joué au jeu de société «Prix de l’essentiel». Au total, ce sont huit personnes qui ont accepté l’invitation de la Table de développement sociale de Robert-Cliche. L'activité s'est déroulée le 10 octobre dernier au CLD de Saint-Joseph de Beauce.

Thérèse Cloutier, Thérèse Beaulieu de Nettoyage Bisson, Sylvie Poulin des HLM St-Joseph, Jean Beaulieu pharmacien à Tring Jonction, Bettina Cerisier du projet Agir pour se Nourrir, François Baril et Gerttey du CSSS de Beauce. Ces huit participants ont de plus acceptés d’être filmés dans le cadre d’une série web qui sera présentée lors de la campagne régionale «Coupable de préjuger?» qui sera lancée le 17 octobre prochain, journée internationale pour l’élimination de la pauvreté.

Le but de cette activité était de déconstruire les préjugés envers les personnes à faible ou à modeste revenus qu’on entend souvent. « Les pauvres ne savent pas s’administrer, ils font les mauvais choix » ou « Ce n’est pas une question de revenu, les pauvres sont habitués de gérer de petits budgets et doivent. « Si les gens ont des préjugés, c’est parce qu’ils ne savent pas comment on est arrivé là. Personne ne veut être pauvre », explique Sylvie Poulin.

«Prix de l’essentiel» est un jeu éducatif qui présente huit budgets de ménages représentatifs à la Beauce. Les joueurs doivent gérer un de ces budgets mensuel en tenant compte des revenus et des dépenses qui sont basés sur la réalité des gens d’ici. Les objectifs sont de faire réfléchir les participants aux préjugés à l’égard de la pauvreté, de favoriser la découverte du lien entre la satisfaction et des besoins essentiels et les budgets des ménages de la MRC Robert-Cliche, d’encourager les actions en regard de la qualité de vie pour tous les citoyens, y compris ceux qui ont des revenus modestes. «L’information et l’éducation populaire» serait, selon monsieur Beaulieu, la seule façon d’enrayer les préjugés envers les personnes en situation de pauvreté.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.