Publicité
27 avril 2015 - 16:50

La future porcherie de Saint-Alfred n’aura pas à recouvrir sa fosse à lisiers pour réduire les odeurs

Julio Trepanier

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Twitter Julio Trepanier

La Ferme Sébastien Cloutier, instigatrice du projet de méga-porcherie à Saint-Alfred, n’aura pas à se soumettre à la demande de la municipalité qui souhaitait l’obliger à mettre un toit recouvrant sa fosse à lisiers. Cette mesure avait pour but de réduire les odeurs dans le secteur.

Saint-Alfred avait adopté, tôt en 2015, trois mesures d’atténuation qui étaient conditionnelles à l’octroi d’un permis de construction pour la porcherie. Celles-ci avaient été imposées au promoteur en raison des inquiétudes des citoyens quant aux odeurs que peut occasionner un tel projet.

En effet, craignant de voir diminuer la valeur de leurs résidences et leur qualité de vie, les résidents avaient fait connaître leur mécontentement en grand nombre lors de la séance du conseil. Puis, à la suite de cette rencontre avec la population, l’entreprise instigatrice a demandé l’intervention d’un conciliateur auprès du ministère des Affaires municipales puisque celle-ci ne souhaitait pas se conformer à certaines exigences émises par les élus.

Parmi les demandes faites, la Ferme Sébastien Cloutier s’est entre autres opposée à la mise en place d’un couvert sur la fosse à lisiers. Pour l’entrepreneur, il s’agirait d’un investissement d’environ 78 000 $. Or, Saint-Alfred indiquait, dans le document déposé lors de la consultation publique, qu’un tel dispositif de recouvrement jouerait un rôle de barrière contre les odeurs et que celles-ci en seraient réduites de 50 %.

Toutefois, à la suite de rencontres au cours des dernières semaines, les deux parties se sont entendues sur une mesure alternative et sans doute beaucoup moins coûteuse pour la Ferme Sébastien Cloutier.

« Plutôt que d’épandre de deux à trois fois par année, les promoteurs s’engagent à épandre une fois par année. Avec leur bon vouloir, ils vont s’organiser pour ne pas faire cela les jours fériés, les fins de semaine ou pendant la période des vacances. Ils vont également s’organiser pour épandre la veille des pluies pour que les odeurs s’atténuent plus rapidement », explique Diane Jacques, directrice générale de Saint-Alfred. Selon les informations dont celle-ci dispose, une matière solide se forme habituellement à la surface du lisier entreposé à l’air libre, ce qui emprisonne en grande partie les odeurs. Ainsi, le fait d’épandre moins souvent permettrait d’avoir une meilleure qualité de l’air ambiant. « Avec la grandeur de fosse qu’ils ont, ils sont en mesure de bien entreposer leur lisier à l’année », ajoute-t-elle.

Après les pourparlers et les rencontres avec les professionnels en la matière, Mme Jacques indique que les membres du conseil sont en majorité rassurés.

Cependant, Saint-Alfred possède une porte de sortie advenant le cas que la mesure alternative visant à réduire les mauvaises odeurs soit inefficace. En effet, l’entrepreneur pourrait être contraint à recouvrir la fosse à lisiers si jamais la municipalité prouve qu’il y a des odeurs, et ce, grâce à un appareil qui détecte le pourcentage de la substance nauséabonde dans l’air.

C’est lors de la séance régulière du conseil qui se tiendra le 4 mai prochain que les élus adopteront l’entente avec le promoteur. Dès lors, la Ferme Sébastien Cloutier obtiendra ses permis de construction et les travaux devraient s’amorcer en 2015. Le projet, un investissement de 1,5 M$, prévoit exploiter 2000 bêtes d’engraissement.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.