Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'opération « J'aime mon voisin » de retour à St-Georges du 9 au 14 juillet prochains

durée 04h00
3 juillet 2017
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Stéphane Quintin, Journaliste

La 3e édition de l'opération « J’aime mon voisin », une initiative locale favorisant l'entraide communautaire, se déroulera à Saint-Georges du 9 au 14 juillet prochains. L'objectif de l'activité, née à Plessisville en 2015, est de venir en aide aux personnes dans le besoin et de renforcer les liens au sein d'une même population par des travaux bénévoles effectués à domicile. 

À lire également : Aimez-vous votre voisin ?

Ayant pour but de favoriser l'entraide au sein des différentes municipalités du Québec, le mouvement provincial « J'aime mon voisin » est une initiative destinée à venir en aide à des personnes en difficulté par la réalisation de différents travaux domestiques bénévoles : tondre la pelouse, laver les fenêtres, passer la balayeuse ou encore apporter un coup de main dans des activités de jardinage. Il est ouvert aux personnes dans le besoin qui rechercheraient d'une aide à domicile, mais aussi à n'importe quelle personne qui demanderait une aide particulière. 

« Pas besoin d'être malade, d'avoir des problèmes physiques ou encore d'être pauvre. Tous les gens de Saint-Georges sont appelés à pouvoir demander de l'aide. Parfois nous avons des horaires très chargés et d'avoir un petit coup de main pour certains travaux sera le bienvenu. Ça pourra aussi inciter les gens qui ne sont pas dans de grosses difficultés à vouloir donner au suivant », explique Charles Vachon, responsable de l'opération à Saint-Georges. 

Chaque été, une équipe de jeunes adultes entre 18 et 25 ans décident ainsi de parcourir le Québec pendant dix semaines, de Gatineau à Saint-Félicien en passant par Alma ou Saint-Jérôme. Une quinzaine de villes sont ainsi desservies par les bénévoles, secondés sur place par d'autres équipes motivées à s'impliquer dans leur communauté. L'opération sera de passage à Saint-Georges du 9 au 14 juillet prochains. Il est possible d'y participer, que ce soit pour recevoir de l'aide ou prendre part à l'équipe de bénévoles, en appelant Jean-Philippe au 418-313-3789. 

Dès cette année, impressionnée par l'initiative, l'Église baptiste évangélique a décidé, depuis l'automne, de se joindre au mouvement à travers une formule « à l'année », permettant à une vingtaine de personnes de se rendre disponibles deux jours par mois pour aller donner un coup de main pour de petits travaux d'entretien. Pour plus de renseignements, il est possible, après le 14 juillet, de contacter Charles au 418-957-7184. Il est possible de se rendre aussi sur leur site internet à l'adresse www.jaimemonvoisin.org. 

 

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • AB
    Adrienne Breton
    temps Il y a 3 ans
    J'ai demandé 2 fois de l'aide et je n'ai pas eu de réponse. Ce serait pour laver mes vitres et peinturer un treillis. Pourriez-vous me répondre car j'engagerait des personnes pour le faire.
    Merci de me répondre. JE SUIS TRÈS DISPONIBLE POUR LE JOUR ET LA HEURE CAR JE SUIS RETRAITÉE. Adrienne

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Mise en service d'un nouveau camion de pompiers à Vallée-Jonction

Un nouveau camion a fait son entrée à la caserne du Service de sécurité incendie (SSI) de Vallée-Jonction le 24 août dernier et a été mis en service le 25 septembre. Il s’agit d’une Autopompe 2022 Freightliner M2 112 construit par Rosenbauer en Dakota du Sud, aux États-Unis.  Elle vient remplacer l’Autopompe 1994 GMC Top Kick, construite par Maxi ...

Vaccin contre la grippe saisonnière: c'est le temps de prendre rendez-vous

Dès aujourd’hui, la population de Chaudière-Appalaches peut prendre un rendez-vous afin de recevoir le vaccin contre la grippe.  Les personnes ayant droit de recevoir le vaccin gratuitement sont les personnes à risque élevé de complications en raison de leur âge ou de leur état de santé : • Les personnes ayant un problème de santé chronique, ...

Plus de 200 paramédics toujours sans contrat de travail

Plus de 200 techniciens ambulanciers paramédics, attachés à la région de Chaudière-Appalaches et de l’Estrie, sont toujours sans contrat de travail, deux ans et demi après l'expiration de leur convention collective. C’est le constat désarmant que dresse le président du Syndicat TASBI qui les représente, Christian Duperron, en présentant l’état de ...