Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Près d'une centaine d'exposants au marché aux puces automnal de la PSG

durée 17h53
15 octobre 2017
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Voir la galerie de photos

Le comité du bal des finissants de la polyvalente Saint-Georges a organisé, le dimanche 15 octobre, de 9h à 16h, son traditionnel marché aux puces automnal dans la cafétéria. Les profits générés par l'activité serviront à financer le bal de fin d'année pour les finissants. Près d'une centaine d'exposants étaient présents cette année, dont plusieurs venus spécialement de Québec. 

Selon l'organisateur du bal des finissants de la polyvalente Saint-Georges, Simon Roche, l'évènement a été un succès et le temps maussade a permis à l'achalandage de se maintenir tout au long de la journée. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Prestation dentaire canadienne: les demandes reçues dès aujourd'hui

Les parents peuvent déposer dès aujourd'hui une demande de Prestation dentaire canadienne afin d'offrir des soins de dentiste à leurs enfants. Cette mesure vise à alléger en partie l'augmentation du coût de la vie pour les Canadiens à revenu modeste. Ce programme est offert aux enfants de moins de 12 ans dont le foyer a gagné moins de 90 000 $ en ...

La guignolée des médias passe à l’action aujourd'hui

C’est aujourd'hui, 1er décembre, que se tient la journée de solidarité, organisée par les médias locaux et Moisson Beauce, pour rappeler toute l’importance de faire votre don dans le cadre de La Guignolée des médias. Pour l’occasion, une vidéo de sensibilisation aux problèmes de la faim est déployée dans les médias de la région que ...

durée Hier 16h15

Manque de familles d'accueil pour les réfugiés ukrainiens

Depuis le début de la guerre en Ukraine le 24 février, Saint-Georges et Beauceville ont accueilli un total de 70 réfugiés, mais il manque toujours des familles d’accueil et des logements pour combler les besoins  Olga Ulanova, Nicolas Mogis et les bénévoles de la Beauce ne baissent pas les bras devant la tâche gigantesque prise au printemps ...