Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 décembre 2017 - 15:33

La FQM demande 33 % des revenus découlant de vente du cannabis

Par Alex Drouin, Journaliste

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) a fait savoir qu’elle voulait 33 $ des revenus, qui proviendraient de la vente du cannabis

« Nous nous sommes tenus à l’essentiel, faute de temps. Et l’essentiel, c’est que les revenus provenant de la vente du cannabis doivent être répartis selon un processus équitable où les municipalités, comme chaque niveau de gouvernement, obtiendraient 33 % du total des revenus, et ce, en raison des responsabilités qu’elles auront à assumer à la suite de la légalisation », a tranché le président de la FQM, Richard Lehoux.

Le dépôt du projet de loi n0 157, Loi constituant la Société québécoise du cannabis, édictant la Loi encadrant le cannabis et modifiant diverses dispositions en matière de sécurité routière, a été déposé il y a deux semaines.

La FQM recommande au gouvernement de mettre en place dès maintenant un comité consultatif sur la législation du cannabis regroupant les associations municipales, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, le ministère de la Sécurité publique et le ministère de la Santé publique et le ministère de la Santé et des Services sociaux et qui permettra au monde municipal de faire part de ses préoccupations et enjeux.

« Nous sommes tous conscients que l’application du projet de loi amènera son lot de problèmes. Et ils seront différents selon les caractéristiques de chaque région du Québec. Les municipalités seront aux premières loges lors de la légalisation du cannabis. Elles seront  les mieux placées pour faire part des problèmes d’application de la loi et des différents besoins d’encadrement de la substance au gouvernement du Québec. Il est impératif de créer le plus rapidement possible un espace de discussion bilatérale entre le niveau municipal et le gouvernement du Québec. »

 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.