Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 mai 2018 - 09:46 | Mis à jour : 10:13

La France et le Cégep s'échangent des stagiaires en génie industriel

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Quatre étudiants français du programme « Qualité, logistique industrielle et organisation », l’équivalent du génie industriel québécois, effectuent présentement des stages dans des entreprises beauceronnes. Arrivés au Québec au début du mois d'avril, ils demeureront dans la région jusqu’à la mi-juin. Leur passage en terres québécoises découle d’une entente de réciprocité entre le Cégep Beauce-Appalaches et l’Institut universitaire de technologie (IUT) de Lorient (Bretagne).

À lire également : 

Léo Douton effectue son stage chez René Matériaux Composite alors que Clément Le Delliou séjourne chez MECANIUM. Quant à elles, Chloé Piquet et Julie Chenevotot sont accueillies par Novatech, à Beauceville, et par le le Centre intégré de santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches.

Les stagiaires français de l’IUT de Lorient sont pris en charge par le programme de génie industriel du Cégep Beauce-Appalaches depuis 2005. Quelques beaucerons ont aussi eu l’occasion d’effectuer un stage de fin d’études en France. Certains des étudiants de deuxième année de génie industriel du Cégep envisagent à leur tour de tenter l’aventure française l’an prochain.

« Un enseignant de génie industriel du Cégep suit chacun des stagiaires durant leur séjour chez nous. Il va les rencontrer sur leur lieu de travail. Il discute avec le superviseur de l’entreprise afin de s’assurer que leur intégration va [sic] et que le contenu du stage est [sic] respecté », mentionne Jean-Philippe Vachon, coordonnateur du programme.

Les stagiaires sont triés sur le volet par l’IUT de Lorient. « Les étudiants qui sont envoyés ici présentent d’excellents dossiers académiques, ajoute monsieur Vachon. Ils se démarquent également par leur facilité à entrer en contact avec les gens. Les entreprises qui les accueillent n’en sont pas à une première expérience du genre. Année après année, nous faisons affaires avec un même bassin d’employeurs potentiels. »

Le responsable du programme de stages à l’IUT de Lorient, Pierre Gouélo, était de passage au Cégep Beauce-Appalaches cette semaine. Il mentionnait aux gens du département de génie industriel que certains stagiaires qui ont fini leur formation poursuivent maintenant une carrière au Québec. Une preuve que le nombre de diplômés québécois en génie industriel ne suffit pas à la demande des entreprises.

Le programme de génie industriel du Cégep Beauce-Appalaches passera à l’ère de l’apprentissage en milieu de travail (AMT) à compter de l’automne prochain. Les étudiants de la cuvée 2018 effectueront 20 % de leur formation technique dans sept entreprises de la région. Elle sera ainsi encore mieux branchée sur les besoins du marché du travail. 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.