Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juillet 2018 - 13:09

Les résultats du projet « En route vers la collecte intelligente ! »

Le projet pilote de collecte intelligente dans la MRC Robert- Cliche, qui impliquait la participation de 300 résidences sur le territoire, s'est terminé en mai dernier. Les organisations investigatrices de ce projet dans notre région, soit les villes de Beauceville et de Saint-Joseph-de-Beauce ainsi que la municipalité de Saint-Victor, en collaboration avec la MRC Robert-Cliche, ont tenu des séances d'information dans chacune des localités les 29 mai ainsi que les 18 et 19 juin derniers pour souligner la fin de ce projet.

Les objectifs de ces rassemblements étaient de présenter les résultats du projet pilote En route vers la collecte intelligente, lancé en mai 2017, et de présenter les différentes options possibles pour respecter la règlementation provinciale qui vise le bannissement des matières organiques au Québec en 2020-2022, et à laquelle les villes et municipalités du Québec devront se conformer.

Rappelons qu’au total, 100 résidences dans chacune des trois municipalités participantes ont été impliquées dans le projet pilote, certaines étant situées en secteur urbain, d'autres en secteur rural, afin de mieux représenter la MRC Robert-Cliche dans son ensemble.

Par exemple, à Saint-Victor, une grande partie du trajet comprenait des fermes agricoles. Le projet de collecte intelligente consistait à munir les bacs à ordures d'une puce électronique pour que les camions de collecte puissent comptabiliser le taux de présentation du bac à la rue.Les participants du projet pilote ont été incités à mettre leur bac à la collecte seulement lorsqu’ils en avaient besoin à l’aide d’un tirage avec un prix en argent. Une caractérisation des bacs à ordures et de recyclage a également été effectuée en début et en fin de projet pour constater l'évolution de la gestion des matières résiduelles des participants. Tout au long du projet les quantités de déchets produits par les trois secteurs ont été mesurés, soit sur une période de 12 mois.

Résultats du projet pilote

En début de projet, la caractérisation a permis de constater que plus de 60 % des déchets déposés dans les bacs à ordures des résidents pouvaient être détournés de l’enfouissement. Les matières résiduelles n'étant pas destinées à être jetées à la poubelle sont problématiques, car elles haussent le coût d'enfouissement ainsi que de la production des gaz à effet de serre. « Plus on recycle et on composte, moins on jette, moins souvent on met son bac à la rue pour être collecté, et moins cela coûte cher! C’est une question d’équité, d’économie et de protection de l’environnement », explique M. François Roberge, coordonnateur en environnement de la MRC Robert-Cliche.

En moyenne, les participants ont mis leur bac à la rue 50 % du temps, ce qui signifie une collecte sur deux (42 % en collecte hebdomadaire et 58 % en collecte aux deux semaines). La quantité des ordures des participants du projet pilote a baissé en moyenne de 21 %.

Problématiques soulevées

Le projet a su mettre de nouveau en lumière une problématique récurrente, soit celle des quantités de déchets agricoles, particulièrement attribuables aux plastiques qui ne sont pas acceptés à la collecte sélective. Ils sont actuellement dirigés à l’enfouissement en attendant qu’une filière de recyclage se mette en place.

Gagnants

Incités à faire du compostage et plus de recyclage, ceux qui mettaient leur bac au chemin 50 % moins de fois que le nombre de collectes effectuées dans la municipalité couraient la chance de gagner un montant de 150 $ ou de 200 $, selon la grosseur de leur bac. Parmi les participants éligibles aux tirages, voici les heureux gagnants :

Ceux qui possédent un bac de 360 L (prix de 150 $) : Nicol Poulin et Michel Boutin, de Beauceville, et André Doyon, Serge Lessard et Clermont Champagne, de Saint-Victor.

Ceux qui possèdent un bac de 240 L (prix de 200 $) : Patrick Donahue, Marco Collin et Francine Lagueux, de Beauceville, et Julien Cloutier et Carmen Vachon, de Saint-Victor.

Et ensuite?

À la suite des résultats de ce projet pilote, les villes et les municipalités de la MRC Robert-Cliche devront se questionner sur les solutions envisageables pour répondre à la règlementation provinciale sur les matières résiduelles de 2022. À titre d'exemple, la Ville de Saint- Joseph-de-Beauce a récemment annoncé l'implantation d'un site de dépôt pour les résidus vert.

Les citoyens de Beauceville, Saint-Joseph-de-Beauce et de Saint-Victor sont d’ailleurs invités à donner leurs avis à l’aide d’un sondage en ligne disponible sur chacun des sites web municipaux pour quelques semaines.

Financement

Rappelons que le financement de ce projet est assuré en partie par le Fonds municipal vertMC de la Fédération canadienne des municipalités (FCM). La FCM a accordé une subvention de 89 500 $ pour ce projet pilote. Le gouvernement du Canada a doté la FCM de 550 millions de dollars afin d’établir le Fonds municipal vertMC. Le budget 2016 prévoyait une dotation supplémentaire de 125 millions de dollars, qui sera ajoutée au Fonds en 2017–2018. Le Fonds appuie les partenariats et sert de levier aux projets financés par les secteurs public et privé afin d’atteindre des normes supérieures de qualité de l’air, de l’eau, du sol et de protection du climat.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.