Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 novembre 2018 - 13:55 | Mis à jour : 19 novembre 2018 - 15:36

Le répertoire des mariages, des baptêmes et des sépultures est maintenant disponible à Beauceville

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Toutes les réactions 2

Ce sont des centaines d’heures, voire des milliers, qui ont été nécessaires afin de compiler 47 000 entrées dans trois ouvrages généalogiques. Le lancement de ces volumes avait lieu ce dimanche, à la Bibliothèque Madeleine-Doyon. 

À lire également :
Les Beaucevillois pourront répertorier leurs ancêtres jusqu'en 1765

Les bénévoles du Club mariverain de généalogie, ainsi que la Société de généalogie de Beauceville ont répertorié les informations sur les baptêmes, les sépultures ainsi que les mariages de la paroisse de Saint-François-de-Beauce, désormais Beauceville, jusqu’en 1765, pour permettre aux Beaucevillois d’en savoir plus sur leurs ancêtres.

Ce travail colossal qui s’est échelonné sur cinq ans n’a pas été sans obstacle. Les bénévoles ont fouillé dans des registres datant parfois de plus de 200 ans et ont dû déchiffrer des calligraphies presque illisibles. 

Il faut aussi mentionner que l’accès aux registres paroissiaux datant de 1941 à aujourd’hui a été restreint. Pour remédier à cette situation, certains bénévoles sont allés dans les cimetières photographier les épitaphes des pierres tombales ; cette opération seule a pris plus de cinq jours.

Pour ce qui est de la consultation des feuillets paroissiaux, le presbytère de Beauceville s’y est opposé, c’est du moins ce qu’affirme Réal Giguère, président du Club mariverain de généalogie, qui avait déjà conduit de telles démarches auprès d’autres paroisses.

Dans ces volumes, on apprend que c’est le nom de famille « Poulin » qui compte le plus d’entrées, 2626 pour être exact, suivi de très près des « Rodrigue » et des « Veilleux ». Certains noms de famille ont aussi évolué ou carrément changé au fil des années : les « Provençal » étaient auparavant les « Isoire »,  tandis que les « Leclerc » étaient mieux connus comme « Auclair » ou « Clerc ».

La difficulté en généalogie, c’est qu’il faut souvent consulter plusieurs sources pour trouver des réponses à ses questions, ces ouvrages faciliteront de beaucoup les recherches des Beaucevillois. Ces ouvrages sont en consultation à la Bibliothèque Madeleine-Doyon de Beauceville, en plus d’être désormais en vente. 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo pour ces généreuses personnes d'avoir réalisé un tel travail de moine (et de «moinesse», parait-il qu'au féminin, on dit «moniale»). Des volumes extrêmement utiles pour les générations futures. Une formidable contribution au patrimoine régional. Merci à vous tous.

    Pierre Morin, retraité - 2018-11-18 22:55
  • Peut-on les consulter dans une banque de donnée via internet..merci
    Sinon où peut-on ce les procurer..
    Félicitations pour ce travail de titan

    France Le Brun - 2018-11-19 09:36