Publicité
7 février 2019 - 15:03

Êtes-vous capable de vous passer de votre téléphone intelligent ?

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Toutes les réactions 6

Les journées mondiales sans téléphones portables se déroulent présentement du 6 au 8 février. Cette initiative lancée par l’auteur Phil Marso en 2001 nous invite à nous questionner sur notre rapport à la technologie. Seriez-vous capable de vous passer de votre téléphone intelligent ? 

Phil Marso a fixé cette journée le 6 février, ce qui coïncide avec la Saint-Gaston. Le lien ? La fameuse chanson de Nino Ferrer « Gaston y’a l'téléfon qui son et y’a jamais person qui y répond ». Alors qu’il s’agissait d’abord d’une seule journée où la population était invitée à éteindre son mobile, l’événement se tient maintenant sur trois jours. 

Quelques chiffres 

La technologie fait partie intégrante de notre quotidien alors que 76 % des Canadiens possèdent un téléphone intelligent, dont le temps moyen d’utilisation varie entre 3 et 4 heures par jour. La plupart des utilisateurs ont recours à leur appareil pour se connecter à Internet. 

Selon l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet, pour pouvoir se connecter, 46% des Canadiens abandonneraient la restauration rapide, 34% l’alcool et 9% le sexe. 

Mobidépendance

L’Office québécois de la langue française a introduit en 2013 le terme « mobidépendance » qui fait référence à un « état de manque provoqué chez une personne par l'absence de son téléphone mobile. » On considère « dépendant » un individu qui tente de réduire sa consommation par lui-même, dans ce cas-ci son utilisation, mais qui en est incapable.

Cures de désintoxication digitales

Plusieurs, comme M. Marso, font la promotion de cures de désintoxication digitale qui gagnent désormais en popularité. Ceci dit, la science ne s’est pas encore prononcée sur l’efficacité de celles-ci. Les promoteurs de ces cures ne prennent souvent pas compte de l’utilisation qui est faite des téléphones intelligents ; naviguer sur les réseaux sociaux est une activité bien différente que d’écouter de la musique ou encore de s’entraîner avec une application. 

De plus, les prémisses de ces cures tendent à démoniser la technologie. Certaines études concluent qu’une période de temps coupé des réseaux sociaux, bien qu’elle puisse susciter une réflexion, ne réglerait pas le problème, et que les vieilles habitudes reviendraient vite au rendez-vous.

Si vous croyez avoir un problème, des démarches plus sérieuses peuvent être entreprises. Le CISSS Chaudière-Appalaches offre des traitements pour les problèmes de dépendance. La mobidépendance est une problématique émergente encore peu documentée. Les thérapies offertes par le CISSS-CA touchent surtout les jeux vidéo.  

Quelques signaux à surveiller

Voici quelques signaux pouvant laisser présager une dépendance à votre téléphone intelligent : 

  1. Il s’agit pour vous d’un passe-temps indispensable. 
  2. Vous cachez vos habitudes d’utilisation. Vous mentez à vos proches en ce qui concerne l’utilisation que vous faites de votre téléphone. 
  3. Vous communiquez davantage par le biais de courriels ou de textos que physiquement. 
  4. L’oubli de votre appareil à la maison vous angoisse ou vous rend anxieux. 
  5. Vous dormez avec votre appareil allumé et répondez à vos messages même aux petites heures. 
  6. Vous avez développé des douleurs physiques, par exemple à la nuque, liées à une mauvaise position lors de l'utilisation de votre appareil. 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

6 réactionsCommentaire(s)
  • Je ne suis pas dépendante de mon téléphone, mais je le consulte très souvent.

    Mon truc pour décrocher: aller magasiner chez Costco. Pendant que je fais la longue route et lorsque que je circule dans les allées, je profite de ce temps de qualité pour ne pas consulter mon cellulaire et apprécier les belles choses que la vie a à offrir

    Beauceronne moyenne - 2019-02-07 15:30
  • Que faites-vous si vous n'avez pas de ligne filaire???????

    peter - 2019-02-08 06:30
  • moi je ne peut m en passer car cela peut sauver des vie etre en contact avec nos amis éloigné nous tenir aux courant des spéciaux dans les magasins nous aider dans le besoin ex; un pneu crever sur la grande route on peut demander de l aide , arriver sur un accident ont peut demander l ambulance pour moi je l avoue cela me sécurise énormément je suis devenue dépendante de mon cellulaire.l ;oublier me rendrais anxieux et angoisser .cette invention est une merveille de touts les jours qui peut nous rendre de grand services si ont l utilise intelligemment.

    daisy - 2019-02-08 09:42
  • Ouch. Pauvre Daisy. Tu es un reflet de notre société. Sa doit pas être drôle souper avec toi. Toujours avoir son cell dans la face. Peur d'avoir peur est l'exemple parfait qui s'applique à toi. Si si si. la débrouillardise on repassera plus tard.


    pout - 2019-02-15 10:11
  • j ai bien rie de ton commentaire pout et je la rie encore mais je doit te dire que je préfere regarder mon cellulaire que de souper avec un type comme toi qui juge les gens qui aime controler ceux qui l entoure qui brime la liberté des personne qui sont amis avec toi je suis peut etre le reflet de notre société comme tu dit mais toi tu est le reflets du passé celui qui veut dominer juger controler rabaisser ses semblables pour se valoriser sans rancune.



    daisy - 2019-02-19 15:32
  • ton commentaire est contradictoire. tu es entrain toi même de me juger. bizzard

    pout - 2019-02-20 14:45