Publicité
22 août 2019 - 18:00

Que ce soit en moto, en auto ou en décapotable, 77 participants ont bravé le temps maussade, le samedi 17 août, afin de participer à la Ride pour la cause

La 3e édition de la Ride pour la cause connaît du succès malgré le temps maussade

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Que ce soit en moto, en auto ou en décapotable, 77 participants ont bravé le temps maussade, le samedi 17 août, afin de participer à la Ride pour la cause. L’événement tenait sa 3e édition et était organisé par Les ROSES pour la CAUSE.

À lire également :
3e édition de la Ride pour la cause au profit de l’organisme Les ROSES pour la CAUSE

Pour cette édition, la Ride pour la cause a permis d’amasser un montant d’environ 1500 $. L’an passé, l’événement avait permis de recueillir un total de 800 $. L’une des organisatrices, Mme Manon Roy, s’est dite très heureuse de ce résultat. Elle a tenu à souligner également la contribution du Marché Porcella, qui a offert une commandite.

« On est super contents pour cette année. On a doublé ce qu’on rentrait d’habitude », a-t-elle déclaré.

Avant le départ... la bénédiction des véhicules!

La randonnée prenait son départ tôt le matin, à 9 h 30, au Walmart de Lac-Mégantic. Et juste avant le départ, une bénédiction des véhicules a eu lieu, réalisée par le prêtre Francis Morency.

« C’était la première année qu’on avait la bénédiction. C’était sur une base volontaire. Ça a super bien été et ça a été dans le respect de chacun. Ceux qui voulaient le faire faire étaient en avant de leurs véhicules. Le prêtre a même béni d’aucunes personnes qui l’ont demandé », a poursuivi Mme Roy.

Une minute de silence s’en est suivie pour les femmes que supporte l’organisme. Rappelons que les profits amassés dans le cadre de cet événement permettait de venir en aide aux femmes vivant avec l’un des cinq cancers féminins (seins, ovaires, utérus, col de l’utérus et vulve). 

Après la bénédiction, le prêtre devait interpréter une chanson, accompagné de sa guitare, mais a été interrompu par la pluie.

« Comme on finissait la minute de silence, il s’est mis à pleuvoir. Le temps qu’on mette nos imperméables, on a fait ça vite », a mentionné l'organisatrice. 

Les participants ont par la suite pris la route en direction de Scotstown.

« À Scotstown, on a été accueillis par le maire et la directrice générale. Ils sont venus nous rencontrer, parler de leur municipalité. C’était au profit de la fabrique de l’endroit. On aidait deux causes en réalité », a-t-elle spécifié.

Le trajet s’est terminé à Saint-Évariste où un dîner était prévu, préparé par la Charcuterie Porcella et son foodtruck. La municipalité avait prêté une salle en cas de mauvaise température. 

« Ça a été apprécié, parce que le matin, ils ont monté la salle, il y avait des tables pour s’asseoir pour manger, juste ça, c’était un plus », a-t-elle dit.

En après-midi, le duo Lovely s’est occupé de l’animation musicale. Selon Mme Roy, d’autres participants se sont ajoutés par la suite, puisque les gens pouvaient prendre part seulement au dîner s’ils le voulaient. 

Une 4e édition confirmée

Manon Roy, qui organise l’événement en compagnie de Mme Danielle Rousseau, a confirmé une 4e édition pour l’an prochain.

« Ça, c’est sûr. Mais peut-être que l’année prochaine, on va mettre l’option “en cas de pluie, reporté au lendemain” », a indiqué celle-ci. 

Elle a qualifié l’événement comme étant « une belle journée de partage ». À chaque année, les organisatrices observent également un bon taux de participation chez les hommes. 

« Au niveau des hommes, faut qu’il y ait une touche de rose. Avec le temps, ils ont des gilets roses. Il y en a d’autres qui vont avoir un vernis à ongles sur un ongle, des foulards… On ne les oblige pas, mais ceux qui veulent le faire embarquent dans le jeu », a-t-elle affirmé.

« On a des gars qui ont fait la ride en Spyder, mais que les madames étaient dans le convertible », a ajouté Mme Roy. 

Plusieurs personnes en étaient d’ailleurs à leur première participation, mais comme le faisait remarquer l’organisatrice, 40 % sont des habitués et prennent part à l’événement à chaque année.

« S’il avait fait beau, d’après nous, on avait vraiment une belle grosse activité, mais on est bien satisfaits pareil », a-t-elle conclu.

Pour obtenir plus d'informations sur Les ROSES pour la CAUSE, dont le service d’aide financière est disponible dans 24 municipalités, dont celles de La Guadeloupe, Saint-Évariste, Saint-Romain, Lambton et Courcelles, visitez leur site Internet

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.