Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue

Myriam Parent de Saint-Honoré, finaliste pour Miss Teen Canada Globe

durée 18h00
10 janvier 2020
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Une autre Beauceronne présentera fièrement la région au concours Miss Teen Canada Globe en septembre prochain à Toronto. Il s’agit de Myriam Parent, 14 ans de Saint-Honoré de Shenley qui est une élève de secondaire 3 à la Polyvalente Saint-François de Beauceville.

Joueuse de basket, nageuse et joueuse de soccer, Myriam a un horaire bien chargé en plus de son travail et de ses cours au Programme d’éducation internationale (PÉI). Aux premiers abords, la jeune fille semble avoir de nombreuses passions, mais elle explique qu’elle s’était rendu compte en discutant avec ses amis qu’elle ne savait pas trop vers où elle voulait diriger sa vie.

« Eux autres, ils ont tous quelque chose qui les passionnent et moi je n’avais pas ça, quelque chose que je me disais que je veux vraiment aller dans ce milieu-là. À un moment, il y a quelqu’un qui a dit : moi je te verrai dans l’univers de la mode. Je ne me disais pas que c’était possible parce que c’est quand même un milieu fermé et assez exclusif. » 

C’est ainsi que la Beauceronne s’est mise à s’intéresser aux agences de mannequins et elle a découvert que Maya Caron avait gagné au concours Miss Teen Canada Globe ce qui l’a inspirée. Par contre, cela a pris un moment avant qu’elle ose contacter la Miss Teen 2019 qui a accepté avec joie sa candidature.

Des défis à venir

Myriam excelle en anglais ayant pris durant son enfance des cours ainsi elle ne voit pas la barrière de la langue comme un obstacle lors du concours. Par contre, elle avoue que son côté introverti pourrait assurément être une difficulté.

« Je pense que ça va être de parler des personnes, aller les voir parce que je ne suis pas très extravertie, donc je ne vais pas voir le monde s’ils ne viennent pas me voir, mais une fois qu’ils viennent bien là je vais être super ouverte à leur parler. »

La finaliste ajoute que les défilés risquent d’être un réel défi se décrivant comme peu confiante : « Je suis un peu plus sportive donc être devant plein de monde ça va peut-être être stressant un peu ».

Des mois de préparation

Pour s’assurer d’être au meilleur de sa forme le grand jour, Myriam va continuer quotidiennement à pratiquer ses sports et augmentera pendant l’été l’entraînement. Par contre, la partie de préparation la plus difficile et qui joue un rôle crucial est de trouver des commanditaires.

« Je pense que c’est la pire affaire dans la préparation. J’ai ma page Facebook qu’il faut que j’essaye de gérer, mais ma mère s’en occupe un peu. »

Du soutien de son entourage

La jeune fille raconte que lorsqu’elle a parlé à ses proches de son désir de participer, ils ont trouvé cela un « peu spécial » et que cela ne lui ressemblait pas. Sa mère a montré quelques réticences, mais a vite changé d’avis.

« Au début, je pense ce que ma mère n’aimait pas. C’était qu’elle avait peur que ce soit super superficiel et que ce soit vraiment juste la beauté et les choses comme ça qui compte, mais il y a quand même une partie que c’est la créativité, les talents, les réponses aux questions des choses comme ça. C’est une bonne partie qui met en valeur autre chose que la beauté. »

Plus de confiance en elle

Myriam espère retirer beaucoup de choses de cette expérience unique et en particulier avoir plus de confiance en elle.

« C’est pas mal le but premier, la raison pourquoi j’y vais c’est essayer de revenir avec plus de confiance en moi. Aussi ça va m’ouvrir plein de portes dans le milieu du mannequinat. Ça va donner vraiment des expériences vraiment le fun qu’on va vivre qu’une seule fois dans notre vie. »

À lire également: La Beauceronne Alycia Blais participera au concours Miss Teen Canada Globe 2020

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h00

Semaine nationale de prévention du suicide: des ressources pour les agriculteurs

En cette 33e Semaine nationale de  prévention du suicide, qui se déroule du 5 au 11 février 2023 et sous le thème Mieux vaut prévenir que mourir, l’organisme Au Cœur des Familles Agricoles (ACFA), la  Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches et le Centre intégré de santé et de  services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches rappellent que ...

durée Hier 9h00

Les Georgiens recevront bientôt leurs plaques porte-clés 2023

Les résidents de Saint-Georges devraient recevoir les plaques porte-clés 2023 de l’Association des Amputés de guerre dans les prochains jours. Il s'agit de plaque porte-clés avec chacune son propre numéro à code confidentiel. Si quelqu’un perd son trousseau de clés, la personne qui le trouvera n’aura qu’à composer le numéro de téléphone sans ...

3 février 2023

Plusieurs collectes de sang en février

L'organisme Héma-Québec organise plusieurs collectes de sang en Beauce au cours du mois de février. Voici les dates et les lieux des cliniques programmées: Mardi 14 février - Sainte-Marie : Centre Caztel, Salle Alphonse-Desjardins , 905 route Saint-Martin, de 13 h 45 à 20 h, avec un objectif de 150 donneurs. Jeudi 16 février - ...