Publicité

1 mars 2021 - 10:00 | Mis à jour : 10:37

Un diagnostic sous enquête dans une école de Lévis

COVID-19: un possible premier cas de variant en Chaudière-Appalaches

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Un possible premier cas de variant de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches est présentement analysé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) suite à la contamination d'une personne à l'École Saint-Louis-de-France à Lévis. 

Une lettre envoyée par l'organisme hier informait les parents des élèves de l'école « qu'un cas de COVID-19 pour lequel il y suspicion de variant » a été déclaré.

« Bien que les connaissances sur les nouveaux variants de COVID-19 soient encore limitées, les données actuelles indiquent qu'ils seraient plus contagieux. Selon l’enquête réalisée, votre enfant a pu être en contact étroit avec la personne infectée », écrit le CISSS.

La santé publique a indiqué aux parents concernés que leurs enfants vont devoir rester en isolement à la maison jusqu'au 11 mars inclusivement, et ce, même s'ils ont obtenu un résultat au test de dépistage négatif. Les autres occupants de la maison devront également rester en isolement en attendant le résultat du test de leur enfant. 

Un dépistage a lieu aujourd'hui sur le site de l'école. 

À lire également:
COVID-19 : 13e décès à L'Aube-Nouvelle de Saint-Victor
COVID-19 : un nouveau cas à l’école Notre-Dame-du-Rosaire

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.