Publicité

8 octobre 2021 - 13:00

Aux prises avec 27 cas de COVID-19

Le CISSS répond à l'appel de la RPA Seigneurie Le Jasmin

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le CISSS de Chaudière-Appalaches a donné suite à l'appel de soutien lancé publiquement par l'administration de la RPA Seigneurie Le Jasmin de Saint-Georges, aux prises avec 27 résidents positifs à la COVID-19.

« J'ai été écoutée et entendue », a déclaré la directrice générale de la résidence, Catherine Paré, lors d'un bref entretien téléphonique avec En Beauce.com. Plus tôt, cette semaine, elle avait reproché aux autorités de la santé publique régionale de l’avoir abandonnée à son triste sort.

Mme Paré a confirmé que le CISSS avait bel et bien offert et mis en oeuvre des solutions temporaires de soutien pour aider son établissement, notamment pour une bonne partie des soins. On a aussi dépêché sur place un coach pour l'hygiène/salubrité et un agent de sécurité. 

La directrice générale a signalé que son message relayé par la voie des médias avait créé un « capital de sympathie » qui s'était traduit par l'embauche d'un préposée aux bénéficiaires qui est venue offrir ses services alors qu'une agence de placement de personnel lui a également fait signe.

« On travaille touts dans le même sens », a indiqué Mme Paré

Assurer des soins de qualité aux aînés
Les responsables du CISSS de Chaudière-Appalaches n'estiment pas s'être défilés face à ce qui arrive à la RPA Seigneurie Le Jasmin.

« Nous sommes présents dans cette éclosion [au RPA Seigneurie Le Jasmin].. Nous sommes en partenariat avec ces milieux. On est toujours responsables de la qualité des services donnés, notamment pour ce qui est des soins professionnels avec nos infirmières. Notre appui ne se traduit pas toujours pas l'envoi direct d'employés pour combler les besoins car le but aussi est que l'établissement soit autonome dans son fonctionnement » a expliqué à EnBeauce.com Julie Émond, directrice adjointe du programme de soutien à l'autonomie des personnes âgées au CISSS Chaudière-Appalaches.

Lors de la première vague de la pandémie, les résidents atteints de la COVID-19 étaient systématiquement sortis des établissements pour ne pas favoriser la propagation du virus.

Mais puisque les aînés sont maintenant adéquatement vaccinés, on les place plutôt en isolement dans leur quartier en assurant le traitement et les soins au sein de la résidence.

« Cela a aussi une incidence plus positive car les personnes âgées encaissent généralement très mal le déracinement, de leur milieu de vie, même passager », de faire marquer Mme Émond.

À lire également
Foyer d'éclosion avec 27 cas de COVID-19 à la Seigneurie Le Jasmin

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.