Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue vidéo avec Monique Carrier

Journée mondiale contre le cancer du sein: témoignage d'une optimiste

durée 18h00
19 octobre 2021
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste

Voir la galerie de photos

Aujourd'hui, en date du 19 octobre, c'est la Journée mondiale contre le cancer du sein. Pour l'occasion, EnBeauce.com s'est entretenue avec Monique Carrier qui a elle-même été diagnostiquée de cette pathologie en 2018.

Âgée de 65 ans, Monique a toujours été une femme très active et curieuse. Malgré la maladie, elle a continué de s'occuper en faisant de la couture, du bénévolat ou encore en s'impliquant dans diverses activités, notamment au sein du Groupe espérance et cancer à Saint-Georges. Cela, en respectant les besoins de son corps.

« Je faisais ce qui me tentait, mais ça a bien été. Il y a des hauts et des bas comme dans toute épreuve ! », a-t-elle confié.

C'est grâce à son suivi aux deux ans qu'elle a pu être diagnostiquée et prise en charge rapidement. Elle a plutôt bien accueilli la nouvelle et a pris les étapes une à une. À ce jour, tous ses examens sont bons. Monique est en route vers la rémission.

Écoutez son témoignage dans la vidéo de cet article. 

Le cancer du sein en quelques chiffres
Il faut savoir que le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes au Canada et la deuxième cause de décès par cancer des Canadiennes. D'après les estimations de la Fondation cancer du sein du Québec, chaque année, 6 000 femmes recevront un diagnostic de cancer du sein dans la province et 1 350 en décéderont.

Ce sont les femmes âgées de 50 à 69 ans qui présentent le taux le plus élevé de cancer du sein. Cependant, 18 %  des cancers diagnostiqués chez les femmes plus jeunes, de 20 à 49 ans, sont des cancers du sein et constituent la première cause de décès par cancer dans ce groupe d’âge.

Notons également qu'au Canada, on estime que 210 hommes recevront un diagnostic de cancer du sein par an et que 60 en mourront. 

L'importance du dépistage
Le gouvernement du Québec a créé le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) qui invite les femmes âgées de 50 à 69 ans à passer une mammographie de dépistage du cancer du sein tous les 2 ans. En effet, la mammographie est le seul examen de dépistage qui permet de réduire le nombre de décès attribuables à cette tumeur.

Un dépistage précoce améliore les chances de survie et l’accessibilité à des traitements plus efficaces. Ce n'est parce que vous ne ressentez pas de symptômes que vous n'êtes pas touchés. Le suivi est important.

En tout temps, si vous notez que vos seins présentent un des changements suivants, contactez sans tarder un médecin ou une IPS :

  • une bosse (masse) apparaît dans le sein;
  • la peau d’un sein présente un repli vers l’intérieur (rétraction);
  • la peau d’un sein prend l’apparence d’une peau d’orange;
  • la peau d’un sein devient rouge et la rougeur couvre au moins le tiers du sein;
  • du liquide s’écoule soudainement d’un mamelon;
  • une rétraction d’un mamelon apparaît (le mamelon semble être tiré vers l’intérieur du sein);
  • la peau d’un mamelon change d’aspect ou de texture (par exemple, le changement peut ressembler à une lésion d’eczéma, mais qui ne guérit pas).

À lire également

Francine Gilbert crée des pochettes pour drains post mastectomie

« Regard profond »: dévoilement du Calendrier de l’Espoir 2022

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le Canada se prépare à jeter 13,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca

Le Canada est sur le point de jeter plus de la moitié de ses doses du vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, car il n'a trouvé aucun preneur ni au Canada ni à l'étranger. Une déclaration de Santé Canada indique que 13,6 millions de doses du vaccin ont expiré au printemps et seront jetées. Il y a un an, le Canada avait annoncé qu'il ...

durée Hier 18h00

Parrainage jeunesse: le témoignage de Guy et Jérémy

Depuis 1983, l'organisme Parrainage Jeunesse offre des services de mentorat aux jeunes et aux familles des MRC Beauce-Sartigan, Robert-Cliche, Nouvelle-Beauce et des Etchemins. Dans le but de souligner l'implication des bénévoles de l'organisme et les bienfaits de ces accompagnements, EnBeauce.com a rencontré deux binômes. Aujourd'hui, ...

durée Hier 14h30

Le Pavillon du cœur Beauce-Etchemin reçoit 45 000 $ pour proposer des activités aux aînés

Le Pavillon du cœur Beauce-Etchemin a obtenu une aide financière de 45 000 $ grâce au Programme Action Aînés du Québec, du Secrétariat des Aînés du ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec, afin d'offrir des activités aux personnes âgées. Ces activités ont pour but de prévenir le déconditionnement, de contrer l’isolement, d’assurer ...