X
Rechercher
Publicité

Campagne de prévention de la SOPFEU

Feux de forêt : la prudence est de mise au printemps

durée 11h00
21 avril 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Bien que l’on peut croire que la majorité des feux de forêt se déroulent en été, il n’en est rien. Le printemps est beaucoup plus propice étant donnée la perte de maîtrise de nombreux brûlage de rebuts initiés par des résidents.

C’est pourquoi la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) veut rappeler des règles de base pour éviter ces malheureux évènements. Ces derniers interviennent en moyenne sur 275 incendies durant cette saison.

À cette époque de l’année, malgré le temps frais et les sols encore humides, le risque d’incendie est souvent très élevé. En fait, avant l’apparition de la feuillaison et de la verdure, le combustible au sol est composé d’herbes fanées, de feuilles mortes et de broussailles sèches, qui sont hautement inflammables. Il suffit de quelques heures d’ensoleillement et d’un peu de vent pour que la végétation morte s’assèche rapidement et que le niveau du danger d’incendie grimpe de façon substantielle. Un feu peut alors se propager sur une bonne distance et menacer la forêt de même que les bâtiments à proximité.

Éviter le brûlage de rebuts

Plusieurs personnes pour nettoyer leur terrain utilisent le feu. Cette pratique cause en moyenne 75 incendies et elle est fortement déconseillée.

La SOPFEU invite la population à privilégier des solutions de rechange sécuritaires et écologiques. Ainsi, au lieu de brûler les résidus de nature végétale, il est recommandé d’en faire du compost ou de les déposer pour la collecte des résidus verts. Pour les matières plus encombrantes, comme les grosses branches ou les vieux meubles, l’écocentre de la municipalité est la solution toute désignée.

Importance de la prévention

Au fil des ans, les activités de prévention déployées par la SOPFEU et par ses partenaires ont permis de réduire le nombre de feux de façon importante. Depuis 1984, une diminution moyenne de 12 incendies de cause humaine par année a été observée. La SOPFEU tient à rappeler qu’environ 75 % des incendies sont imputables à l’activité humaine. La collaboration de tous demeure essentielle pour en réduire le nombre.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Gopal Ducharme descendra la Chaudière en kayak jusqu'à Québec

Après avoir parcouru près de 650 km à pied en deux hivers, Gopal Ducharme sera cette fois en kayak pour réaliser une édition d'été du défi Un pas à la fois pour la prévention du suicide. Son parcours de 185 kilomètres se réalisera sur la rivière Chaudière pour une durée de 15 jours. Au départ de Lac-Mégantic le 4 juin, il devrait arriver ...

Une 106e revue annuelle pour le Corps de Cadets 619

Le Corps de Cadets 619 de Beauceville a récompensé ses membres lors de sa 106e revue annuelle tenue le 18 mai au manège militaire. Vingt-cinq cadets et cadettes âgés de 12 à 18 ans ont paradé et participé à la remise de prix. Le cadet adjudant-chef Xavier Paquet a reçu le prix « Cadet d’exception de la ligue des cadets de l’armée du Canada ». ...

COVID-19 : un décès dans Beauce-Sartigan

Selon le bilan de la Santé publique régionale publié aujourd'hui, deux personnes sont décédés en raison de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches. Une des personnes décédées résidait dans la MRC de Beauce-Sartigan et une dans la MRC des Appalaches.  Voici quel était le portrait ce matin dans les quatre centres hospitaliers de la région ...