X
Rechercher
Publicité

Données de Statistique Canada

Canada: hausse de l'exploitation et de la violence sexuelles des enfants en ligne

durée 04h00
13 mai 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par La Presse Canadienne

L’exploitation sexuelle des enfants et la violence sexuelle à l’égard des enfants en ligne ont augmenté au Canada de 2014 à 2020, selon une compilation de données publiée jeudi par Statistique Canada. 

Par exemple, en 2020, le taux global d’affaires d’exploitation sexuelle des enfants et de violence sexuelle à l’égard des enfants en ligne était de 131 pour 100 000 enfants et jeunes, comparativement à 50 pour 100 000 six ans plus tôt. 

Statistique Canada précise toutefois que bien que le nombre de crimes de cette nature pourrait être en hausse, une partie de l’augmentation pourrait aussi être attribuable au fait que les policiers sont mieux formés à détecter les crimes de cette nature et au fait que les victimes sont davantage disposées à les signaler.

De 2014 à 2020, le leurre d’un enfant a représenté 77 % des infractions sexuelles contre des enfants en ligne pour lesquelles une victime a été identifiée, suivi de la distribution non consensuelle d’images intimes, à 11 %, et de l’incitation à des contacts sexuels, à 8 %. Parmi les affaires de pornographie juvénile, 68 % concernaient la production ou la distribution de pornographie juvénile.

L’agence fédérale a observé qu’en 2020, lors de la première année de la pandémie de COVID−19, la cybercriminalité déclarée à la police s’est accrue de 31 % par rapport à 2019. Entre−temps, il y a eu une baisse globale des taux de crimes déclarés par la police, y compris les agressions sexuelles, après plusieurs années d’augmentation. 

Statistique Canada signale que de tels phénomènes étaient attendus, car le confinement instauré en réaction à la pandémie de COVID−19 a eu pour effet de réduire les possibilités que des crimes soient commis en personne. En revanche, l’augmentation du temps passé en ligne pendant la pandémie a pu avoir accru les possibilités de commettre des crimes en ligne.

Par ailleurs, les données indiquent que 73 % des victimes d’exploitation sexuelle des enfants et da violence sexuelle en ligne étaient des filles âgées de 12 à 17 ans, et que 13 % étaient des filles de moins de 12 ans. D’autre part, 91 % des auteurs présumés d’exploitation sexuelle des enfants et de violence sexuelle des enfants en ligne étaient des hommes et des garçons: 35 % d’entre eux avaient entre 25 et 44 ans, 20 % avaient entre 18 et 24 ans, et 18 % avaient 45 ans et plus.

Enfin, Statistique Canada a observé qu’un faible nombre d’affaires de pornographie juvénile étaient résolues par la police.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Mieux connaître la police: rencontre avec Ann Mathieu

Dans le cadre de la Semaine de la police, sur le thème « Mieux se comprendre : la police et le citoyen », EnBeauce.com a rencontré six membres des forces de l'ordre afin de démystifier le métier et découvrir qui se cache derrière ces uniformes. Aujourd'hui, découvrez Ann Mathieu, coordonnatrice au service de la diffusion et de la relation média ...

COVID-19 : situation stable dans les hôpitaux de Chaudière-Appalaches

Selon le bilan de la Santé publique régionale, il y a seulement une nouvelle hospitalisation liée à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches et elle a été enregistrée à Saint-Georges.  À l'hôpital de Saint-Georges on compte maintenant quatre personnes dans les unités de soins (+1), mais toujours aucune en soins intensifs (0). Cela pour un total de ...

Patrick Simard officiellement PDG du CISSS de Chaudière-Appalaches

Patrick Simard a été nommé président-directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches et ce, à compter de ce jour. L'annonce a été faite ce matin par le CISSS de la région, par voie de communiqué de presse. Patrick Simard assumait déjà ce poste par intérim depuis décembre 2020. Depuis la ...