Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Canada

Le nombre de personnes ayant ou ayant eu un cancer dépasse 1,5 million

durée 14h00
8 novembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le nombre de personnes ayant présentement ou ayant eu un cancer au Canada dépasse maintenant 1,5 million comparativement à 1 million il y a 10 ans.

Dans un nouveau rapport publié mardi, la Société canadienne du cancer (SCC) explique que cette hausse résulte à la fois d'une survie améliorée et d'une incidence accrue.

Le rapport fait état d’un nombre élevé de personnes faisant face ou ayant fait face au cancer qui connaissent une longue vie. Jennifer Gillis, gestionnaire principale à la SCC, précise que les investissements dans la recherche rapportent sous forme de meilleures méthodes de détection et de traitements plus efficaces.  

La Société canadienne du cancer signale qu’en 2012, environ 193 000 personnes ont reçu un diagnostic de cancer au Canada et que ce nombre a grimpé à environ 206 000 en 2017. Selon les estimations, un cancer sera diagnostiqué chez 233 900 personnes cette année, surtout à cause de la croissance et du vieillissement de la population.

La SCC rappelle qu’une hausse du nombre de diagnostics de cancer signifie que les systèmes canadiens de soins de santé seront encore plus sollicités. Ces systèmes ont déjà subi des retards et des interruptions de soins pendant la pandémie de COVID-19, ce qui pourrait faire augmenter le nombre de cancers diagnostiqués à un stade avancé.

La Société canadienne du cancer affirme que sans nouveaux investissements, les systèmes de soins de santé n'auront pas assez de ressources pour répondre au nombre croissant de Canadiens qui seront atteints d'un cancer.

Et puisqu'il y a de plus en plus de personnes qui vivent longtemps pendant ou après une expérience de cancer, le soutien pour assurer une qualité de vie pendant les périodes d'après-traitement et de survie augmentera. 

La SCC espère que tous les ordres de gouvernement collaborent et contribuent à créer un système de soins de santé faisant l'objet d'investissements immédiats qui garantissent l'accès équitable et rapide à des services de soins et qui aident à la recherche médicale.  

Lundi, le gouvernement du Canada s’est dit prêt à hausser ses transferts en santé vers les provinces et territoires, mais à condition que tous travaillent pour créer un système de données sur la santé. Les 13 ministres provinciaux et territoriaux de la Santé sont réunis jusqu’à mardi à Vancouver avec leur homologue fédéral, Jean-Yves Duclos.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


26 février 2024

Près de onze heures d'attente à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges

À 11 h ce matin, le temps d'attente estimé pour un cas non prioritaire, avant de voir un médecin à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges, était de dix heures et 47 minutes. Les données, recueillies sur le site du gouvernement du Québec, signalent aussi qu'au même moment, le taux d’occupation des civières à l'urgence du centre hospitalier ...

26 février 2024

Le 49e groupe Scout de Saint-Georges célèbre l’anniversaire de Baden-Powell

Les jeunes du 49e groupe Scout de Saint-Georges soulignaient l’anniversaire de Baden-Powell avec une sortie au Village Vacances Valcartier, ce samedi 24 février. C’est en l’honneur du fondateur, le militaire britannique Robert Baden-Powell, surnommé « BP », que les scouts commémorent sa date d’anniversaire, soit le 22 février de chaque année, en ...

26 février 2024

Portrait de thanatopracteur - Partie 2

Après avoir raconté son histoire, le thanatopracteur Dominic Fleury a présenté à EnBeauce.com l’aspect plus technique de son métier. Il a commencé par démystifier une légende. « On ne vide pas les gens, c’est faux. » En effet, seul un médecin légiste, en cas d’autopsie, peut prélever des organes dans le but de déterminer la cause du décès ou lors ...