Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Front d’action populaire en réaménagement urbain

FRAPRU: les loyers moins chers sont plus rares dans les régions métropolitaines

durée 11h00
27 janvier 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Ce sont les logements à plus bas loyer qui sont les plus rares dans les régions métropolitaines du Québec, selon ce qu'affirme le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) qui revient à la charge avec sa demande au gouvernement du Québec d’un financement accru de construction de nouveaux logements sociaux.

Le FRAPRU signale que le Rapport sur le logement locatif de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) démontre une offre générale de logements locatifs très faible, qui est encore pire pour les appartements à plus bas loyer.

La porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme, évoque l’exemple de l'île de Montréal, où le taux d'inoccupation varie entre 0,9 % et 1,3 % pour toutes les fourchettes de loyer inférieures à 1000 $ par mois. Par contre, il est de 3,8 % pour les loyers supérieurs à cette somme. Mme Laflamme estime donc que la période des déménagements du 1er juillet sera extrêmement difficile à Montréal, où la situation était déjà tendue à l'été 2022.

Dans la région métropolitaine de Québec, le taux d'inoccupation est inférieur à 1 % pour tous les loyers de moins de 1000 $ par mois, mais de 3,3 % pour ceux de 1100 $ et plus. À Gatineau, les logements les plus rares sont ceux se louant moins de 600 $ et ceux entre 800 $ et 1000 $. 

Le FRAPRU affirme que le même phénomène se vit dans les régions métropolitaines de Sherbrooke, Trois-Rivières et Saguenay, mais de façon moins flagrante. 

L’organisme rappelle que le loyer moyen a augmenté de 5,6 % dans les logements déjà existants du Québec: de 10 % à Gatineau, de 8,8 % à Sherbrooke, de 6,5 % à Trois-Rivières et de 5,1 % à Montréal de 5,1 %. Le coût moyen d’un logement atteint maintenant 1203 $ à Gatineau, 998 $ à Montréal et 947 $ à Québec.

Selon Véronique Laflamme, le gouvernement Legault doit financer largement la construction de nouveaux logements sociaux dès son prochain budget. 

Le FRAPRU réclame aussi une relance et un financement adéquat du programme AccèsLogis, la réalisation de nouvelles habitations à loyer modique (HLM), ainsi que l’acquisition de logements locatifs existants. L’organisme milite aussi pour un contrôle obligatoire de tous les loyers privés, y compris ceux de moins de cinq ans, et de mettre sur pied sans plus tarder un registre des loyers permettant aux locataires de suivre leurs évolutions.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L'Escouade Canine MRC annonce l'arrivée d'une nouvelle directrice

L'Escouade Canine MRC a annoncé, ce lundi 15 avril, l'arrivée de Sarah Bonneville au poste de directrice générale, afin de donner un nouveau départ à l'organisation. Cette nomination fait suite aux événements du jeudi 11 avril dernier, où l'ancien propriétaire, Simon Bédard, a été arrêté pour cruauté envers les animaux. « Nous sommes heureux ...

Les FÉEnoMÉnaLes participeront au Relais pour la vie en hommage à la Fée orange

En hommage à Mélanie Lachance, la Fée orange, l'équipe des FÉEnoMÉnaLes s'est engagée à participer au Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer. Maya et Elsy Nunez sont les deux filles de cette femme courageuse qui a mené un long combat contre le cancer avant de recevoir l'aide médicale à mourir le 13 janvier dernier. « En ce 13 du ...

Le CISSS Chaudière-Appalaches met en lumière ses bénévoles

Du 14 au 20 avril 2024, se déroule la Semaine de l'action bénévole, une initiative nationale visant à mettre en valeur et à remercier les bénévoles pour leur engagement. Cette année, sous le thème « Bénévoler, c’est brillant! », le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches prend l'initiative de souligner ...