Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

C'est important pour les enfants

Le CISSS de Chaudière-Appalaches recrute toujours des familles d'accueil

durée 08h00
27 juin 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches est toujours à la recherche de familles d'accueil pour aider les enfants de la région.

« Dans le temps ça se faisait par le bouche-à-oreille en Beauce, on n’avait pas de difficulté à recruter. Alors que maintenant il faut faire des campagnes, on rencontre des équipes à différentes tables jeunesse, etc. », a expliqué Daniel Lacroix, coordonnateur professionnel aux ressources de type familial au CISSS, en entrevue téléphonique avec EnBeauce.com.

Ce manque concerne tous les groupes d’âge, soit 0-5 ans, 6-12 ans et 13-17 ans.

Rappelons qu'il y a deux types de familles d'accueil:
- les banques mixtes, dont l'ultime objectif est d’adopter un enfant,
- les banques régulières qui travaillent sur un retour dans le milieu familial de l’enfant.

Pour ce qui est des banques mixtes, il faut savoir que le délai peut être vraiment long en raison du processus et du manque de personnel. « Il n'y a pas beaucoup de personnes pour évaluer les dossiers, mais c'est mieux que l'an dernier. Maintenant le délai est d'un peu moins d’un an. » 

Cependant, les familles d’accueil régulières sont plus priorisées, car elles sont plus souvent utilisées. Lorsque le département de protection de la jeunesse demande une place pour un enfant qui est en danger, il est important de pouvoir le placer rapidement. Une fois le dossier complété, ça peut prendre seulement deux à trois mois avant que la famille n'aide un jeune.

Qui plus est, il est essentiel d'avoir des familles accueil en Beauce et dans chaque région. « Lorsqu'un enfant est séparé de sa famille, c'est un traumatisme », alors pour limiter les bouleversements, il est préférable de pouvoir reloger le jeune près de son lieu de vie habituel. Cela permet ainsi de ne pas le changer d'école et qu'il puisse garder son cercle social par exemple.

Un processus rigoureux, mais essentiel

« Le processus pour devenir famille d’accueil est très rigoureux, car on confie des enfants, il faut vraiment aller en profondeur », a précisé Daniel Lacroix.

Cela commence par la présentation d’une vidéo d'information disponible sur le site internet du CISSS de Chaudière-Appalaches. Celle-ci explique ce que c’est d’être famille d’accueil, les défis que cela représente et les lois en lien avec cet engagement. Les postulants peuvent ensuite contacter le référent du secteur pour réaliser les tests d’admission. L’objectif est d’évaluer les compétences et les capacités parentales de chacun des candidats. 

Par la suite, si ces premiers tests sont réussis, le dossier est transféré à l’évaluation où il y a plusieurs documents à fournir, des lettres de références notamment de médecin, des proches de la famille, de l’employeur, etc. Si les références sont bonnes et que la famille respecte certains critères, il y a une évaluation pour déterminer finalement si oui ou non, elle est admissible. Par exemple, il faut être majeur, avoir une formation RCR, ne pas avoir de dossier criminel, etc. La taille de la chambre prévue pour accueillir un enfant doit aussi respecter certaines mesures. 

« Tout le monde peut être famille d’accueil, que ce soit un couple hétérosexuel, homosexuel ou même une personne seule. »

Pour avoir plus d'informations à ce propos, vous pouvez vous rendre sur le site internet du CISSS ici.

À lire également

Les enfants de Chaudière-Appalaches ont besoin de plus de famille d'accueil

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h00

Plus de 200 fidèles à la procession du Sacré-Coeur

Plus de 200 fidèles ont participé le 7 juin à une procession aux flambeaux, dans les rues de la ville de Saint-Georges, pour souligner la fête du Sacré-Cœur de Jésus. L'événement avait été organisé par les responsables de la paroisse Saint-Georges-de-Sartigan. La procession est partie de l'église Saint-Georges pour emprunter le quadrilatère ...

durée Hier 16h15

Un jardin intergénérationnel à Saint-Jean-de-la-Lande

Les jardins de l'Harmonie, tel est le nom d'un projet intergénérationnel qui a été officiellement inauguré cette semaine dans le secteur de Saint-Jean-de-la-Lande de la ville de Saint-Georges. L'éducatrice spécialisée et initiatrice du projet, Isabelle Doyon, explique que des bacs à jardin ont été construits et installés sur le site de l'école ...

durée Hier 14h00

Les pères du Québec confiants dans leur rôle de parent

L'Institut de la statistique du Québec a diffusé cette semaine une publication intitulée Pratiques et attitudes parentales, relations, santé et bien-être des mères et des pères, réalisée à partir de l'étude longitudinale Grandir au Québec. Cette étude permettra de suivre jusqu'à l'âge adulte plus de 4 000 enfants nés en 2020-2021. Son objectif ...