Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Une nouvelle saison de course pour Chloé Grondin

durée 17h00
26 janvier 2019
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
email
Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Chloé Grondin, âgée de 11 ans s’est fait connaître l’an passé pour sa passion hors du commun. Elle est coureuse automobile dans la catégorie « Slingshot junior ». La jeune pilote sera de retour cet été sur les pistes. L’équipe qu’elle forme avec son père vise un peu plus grand.

Ils ont le désir de participer à la Série Canadienne ou l’on retrouve les meilleurs pilotes du Québec. Sa première année de compétition était surtout pour le plaisir d’essayer.

« Savoir dans quoi je m’embarquais, mais là j’aime vraiment ça. »  

La Série canadienne

Ainsi, elle se promènera à Granby, Drummondville, Vallée-Jonction et Kamouraska. Une autre différence c’est que ce sera la première fois que la jeune pilote compétitionnera sur de la terre battue.

Par contre, son père Tommy Grondin assure que c’est une classe très réglementée et que les risques sont beaucoup moins élevés que l’on pourrait croire.

« La suit de course obligatoire anti-feu, les gants anti-feu, les bas anti-feux. Il reste que c’est des vraies voitures de course. »

Mais ce n’est pas ce qui décourage Chloé qui adore être sur la piste à rouler à plus de 70km h .

« Quand tu rentres dans le char, la pression a monte, le moteur part. Ta respiration est grande. Alors, là t’es toute serrée. Faut que tu resserre un peu tes ceintures. Après tu vas faire des tours et t’es à l’aise. »

Une pilote confiante, un nouveau design

Pour sa première année de course, la coureuse confie avec un petit sourire « qu’elle capotait sur les licornes », mais que cette année elle change le design s’étant « calmée un peu ». Il y aura plus de noir et moins de rose.

Chloé et son père désirent un design plus agressif. Ce qui va avec la confiance que dégage la pilote.   

Recherche de commanditaires

Bien entendu cette passion est coûteuse. Par exemple, le moteur à lui seul coûte 3 200$. Les commandites serviront à réparer la voiture après les accrochages. Les commanditaires seront affichés sur la voiture de Chloé qui parcourra le Québec.

Elle a sa propre page Facebook et s’assure de remercier tous ceux qui voudront les aider à réaliser ce rêve.

Lors des courses, l’équipe pourra compter sur un ami qui connaît bien ces compétitions pour les aider. La fille et le père sont bien d’accord que s’ils sont capables d’être au niveau des autres pilotes ils seront vraiment contents.

Bien que Chloé n’est pas certaine de tout, il y a une chose qu’elle est certaine :

« Je sais que j’aime beaucoup les courses, mais en ce moment c’est un sport et j’aime beaucoup ça. Je ne sais pas l’avenir, mais je sais que j’aime beaucoup ça et que je vais continuer. »

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • F
    Fortin
    temps Il y a 5 ans
    Hey Bravo ! Cloé et ton Papy ! Fier d’avoi une passionnée et Beauceronne nous représenter ! Go !

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Nathan Chatigny : un jeune footballeur de 16 ans à la conquête des États-Unis

Âgé de seulement 16 ans, Nathan Chatigny, jeune joueur de football originaire de Saint-Georges, a choisi de tenter l’aventure aux États-Unis afin de pouvoir continuer son secondaire tout en poursuivant son développement dans le football. Après avoir fait une demande à l’école Saint-Andrew (Saint-Andrew’s School) située à Boca Raton en Floride, le ...

Performance historique pour la golfeuse Josée Doyon

Par une journée brumeuse sur le parcours Heathlands du TPC Toronto à Osprey Valley, la Beauceronne Josée Doyon a réussi, mercredi, le meilleur pointage de toutes les joueuses du championnat avec une carte de 65, pour prendre une avance de trois coups au Championnat féminin ORORO de la PGA du Canada. La native de Saint-Georges-de-Beauce a réussi ...

10 juillet 2024

Une 4e place pour le Drakkar de Beauce

C’est avec une équipe composée de 13 rameurs que le Drakkar de Beauce s’est présenté, samedi dernier, au Festival de la Rivière de Shawinigan. Cet événement comptait plusieurs courses, récréatives et compétitives, dans diverses disciplines (canot, SUP, kayak, etc.). Du côté des rabaskas (R9), la journée du samedi comportait deux courses, dont ...