Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 mars 2011 - 08:41 | Mis à jour : 8 mai 2013 - 14:59

Un hommage pleinement mérité pour Steve Gosselin

Vendredi soir, Steve Gosselin, vétéran de 11 saisons pour l’organisation de Saint-Georges a vu son chandail s’élever parmi les grands du Centre sportif Lacroix-Dutil soit les noms de Francis Lapointe, Mario Roberge et Jonathan Delisle. Un moment fort émouvant pour dans la carrière de celui qu’on surnommait Goose ayant pris sa retraite au début de la dernière saison.

Pendant 11 saisons, soit de 1999 à 2010, Steve Gosselin aura été le général à la ligne bleue de Saint-Georges. Il aura été un des principaux contributeurs aux conquêtes des coupes Allan, Bolton et Futura l’an dernier. En 395 matchs en saison régulière, il a récolté 430 points, un sommet dans l’histoire de la Ligue nord-américaine de hockey. En plus de ses trois titres de meilleurs défenseurs du circuit, il a aussi été capitaine de la formation pendant quelques années.

Pour souligner sa contribution exceptionnelle, l’organisation lui a donc fait l’honneur de retirer son chandail. Présenté au centre de la patinoire sous les applaudissements nourris par les 2144 spectateurs, l’ex-hockeyeur a reçu un cadeau de l'organisation, un cadre géant et sa photo des mains du capitaine Cody Doucette. L’émotion était à son paroxysme également lorsque son chandail s’est élevé au centre de la patinoire alors que la foule scandait son nom. Rapidement, il a vu défiler toutes ces bonnes années passées dans l’uniforme de Saint-Georges.

Ensuite, Gosselin a failli prendre la poudre d’escampette lorsque son bon copain et ancien coéquipier, Raymond Delarosbil, maintenant dans le camp de l’Isothermic, est venu le féliciter au centre de la patinoire. Il était même présent pour la photo officielle lors de la mise au jeu protocolaire. Un geste fortement apprécié par Gosselin. Il a levé son pouce dans les airs en guise d’appréciation à la décision de l’entraîneur de l’Isothermic, Bobby Baril. « C’était un bon coup de sa part et celui-là était légal… Quand j’ai vu Raymond, cela a été un bon moment que j’apprécie beaucoup », a partagé Gosselin qui dit avoir failli prendre ses jambes à son cou.

Au fur et à mesure que la cérémonie avançait, Gosselin semblait de plus en plus ému le principal intéressé a pris la parole. Lors de son discours « très humble », il a pris soin de remercier les tous les gens qu'il a côtoyés au fil de sa carrière dans l’uniforme du Garaga et du CRS Express. Bien sûr, il a remercié les partisans qui l’ont aussi supporté qui sont à ses yeux « le gaz de tous les joueurs ».

Il a bien sûr honoré la contribution de sa famille pour leurs sacrifices rendus puis a honoré sa conjointe, la seule responsable de son retour en fin de saison l’année dernière.

« Une cérémonie à mon image, simple, vite, et pas de flafla. Bref, c’est moi, je vais directement au but. J’ai fait plusieurs remerciements, mais j’avais peur d’en oublier, confie l’ancien numéro 23. À la fin, j’ai remercié les boys pour la cerise sur le sundae de remporter la Coupe Futura. Ils méritent pleinement une partie de cet honneur et de m’avoir fait vivre de beaux moments. »

Un hommage à Sylvie Lemieux
Steve Gosselin a pris soin d’honorer de saluer une grande dame, Sylvie Lemieux pour son implication et son dévouement auprès des joueurs pendant de nombreuses années. Surnommée la maman des joueurs, elle a été un pilier de l’organisation de hockey. « Quand on avait besoin de quelque chose, on appelait Sylvie. Bref, Sylvie, c’est la mère des joueurs. J’ai même appelé chez elle pour m’assurer qu’elle soit ici ce soir », a précisé Goose.

De très beaux moments
La cérémonie figure certes parmi les moments les plus beaux instants de sa carrière à Saint-Georges. « L’année passée a été un moment incroyable d’avoir remporté la Futura. J’ai tellement eu de bons moments tels que les championnats canadiens. Les gens ici ne se rendent pas compte que c’est un trophée vraiment convoité dans les autres provinces », lance Gosselin expliquant qu’un de ses clients te Terre-Neuve était impressionné de l’honneur.

Certes, plusieurs autres événements dont la récolte de ces trois trophées de meilleurs défenseurs de l’année l’ont fait vibrer. « Il n’y a pas de saison où je ne me suis pas amusé. Tous les ans, nous avons eu de bons moments », se remémore Steve Gosselin.

Au final, Steve Gosselin, ne savait pas dans quoi il s’embarquait lorsqu’il s’est amené pour la première fois à Saint-Georges. Après toutes ses émotions, il ne regrette en aucun temps sa décision de s’être enraciné en Beauce.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.