Publicité
7 août 2015 - 16:54 | Mis à jour : 17:21

Le courageux François Houle a fait face à l'adversité à la Traversée internationale du lac Mégantic

Gabriel Gignac

Par Gabriel Gignac, Journaliste

Twitter Gabriel Gignac

Le conférencier et motivateur François Houle a encore une fois démontré son courage aujourd'hui alors que celui-ci a tenté de réussir le parcours d'un kilomètre de la Traversée internationale du lac Mégantic avec un seul bras.

Celui-ci a malheureusement été contraint à l'abandon après avoir parcouru une distance de 500 mètres. « Je suis très déçu, car je voulais absolument réussir, je suis un gagnant et j'accepte très mal l'échec. Toutefois, je suis heureux d'avoir essayé et ne me comptez pas pour mort, car je serai de retour l'an prochain. Je vais mieux me préparer et cette fois je vais triompher. De plus, mon frère Sylvain, qui est âgé de 39 ans, va faire la compétition d'un kilomètre avec moi l'an prochain, on va faire la traversée en famille », déclare-t-il avec émotion.

Le Beauceron raconte qu'il a particulièrement trouvé difficile de rester en dessous de l'eau. « C'est très différent de nager dans la piscine. Le coefficient de difficulté est beaucoup plus élevé. Mon coeur voulait continuer, mais ma santé est trop importante pour prendre des risques inutiles », avoue Houle.

Celui qu'on surnomme « The Tank » pour son côté fonceur a retenu ses larmes tout au long de la conversation. « Il y avait dix personnes de Saint-Georges qui étaient présentes pour moi aujourd'hui. Leurs visages remplis d'amour m'ont tellement fait du bien. Ma copine Érika m'a dit qu'elle était fière de moi, tout comme ma mère et mon frère. Je suis heureux de pouvoir compter sur une famille si unie et sur des amis si fiables et fidèles. Je voudrais prendre le temps de remercier tous mes partisans dont le Studio Santé Gym et le Nutrition Sports Fitness de Saint-Georges », affirme-t-il.

Finalement, que retient le guerrier de son aventure ? « Je suis fier de l'avoir essayé et je crois que j'ai bien fait de tenter ma chance. J'ai envie de pleurer et je sais que ça va sortir tantôt. Je ne le cache pas, ça fait mal de tomber, mais je vais me relever plus fort. C'est la beauté de la vie, quand on échoue, on se relève et on continue. Je veux conclure en mentionnant aux gens de toujours essayer, n'arrêtez pas d'essayer. Les réussites viendront bien assez vite si vous tentez votre chance. S'il vous plaît, ne baissez jamais les bras », conclut François Houle, une inspiration beauceronne.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.