Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 mars 2018 - 11:08

Une pause des Mondiaux pour Vanessa Drouin en 2018

Par Alex Drouin, Journaliste

Pour l’année 2018, la karatéka Vanessa Drouin n’a pas l’intention de prendre part au Championnat mondial de la WKC.

À lire également :

Oui, la native de Notre-Dame-des-Pins adore encore son sport de prédilection, mais elle a besoin de prendre une légère pause de toute cette pression que peut engendrer une participation à un tel évènement.

Après tout, elle a quand même participé à ceux de 2015, 2016 et 2017.

« Tout ce que j’ai fait au cours des trois dernières années était en fonction des Mondiaux, c’est-à-dire de prendre part aux qualifications provinciales et canadiennes en plus de la recherche de commanditaires », a expliqué la femme de 29 ans.

En revanche, elle compte bien participer à quelques compétitions ici et là. « J’aime me mesurer aux autres et gagner », a-t-elle dit, sourire en coin.

Le 24 février dernier, elle a pris la première place avec son conjoint, Jérôme Bernard, en kata synchro et a raflé la première place en kata armé open (ceinture noire mixte) lors du Championnat Yoseikan Beauce. Elle aussi terminé deuxième en kata armé traditionnel (ceinture noire mixte) et en kata traditionnel (ceinture noire femme).

Le karaté, elle n’a pas l’intention d’arrêter de la pratiquer. « Je peux continuer jusqu’à 62 ans », a-t-elle lancé avec une touche d’humour.

Si un jour elle décide de se tenir loin de la compétition, elle assure qu’elle continuera de perfectionner son art en recevant l’enseignement nécessaire.

Partager sa passion

Celle qui porte le kimono depuis plusieurs années aime partager sa passion avec ses jeunes élèves.

« J’aime inspirer les jeunes et pour moi, le karaté n’est pas qu’un sport, mais un mode de vie », a-t-elle expliqué philosophiquement. Or, elle sait que parfois, les plus petits préfèrent se tourner vers d’autres sports. D’autres sports qui demandent parfois moins de concentration.

« Même si c’est long par moment, ça peut en valoir la peine », a-t-elle expliqué à propos de la patience que ça prend pour pratiquer son art martial.

Un honneur qui lui va droit au cœur

Le 10 février, Vanessa a remporté l’Élitas d’or au Gala du mérite sportif Beauceron. Une année plus tôt, elle avait mis la main sur celui d’argent.

Un honneur dont elle parle encore - un peu moins d’un mois plus tard - avec fierté et émotion. « Je ne m’attendais pas de gagner et encore moins la première place, a dit la karatéka. Je suis contente d’avoir gagné, mais davantage d’avoir apporté de la visibilité à notre sport », a-t-elle dit en terminant l’entrevue.

 

 

 
Vous avez un scoop
Vous connaissez des athlètes émergents ou établis de la Beauce qui sont inspirants ou qui ont une carrière sportive hors du commun ? Vous faites partie d'une équipe sportive qui a particulièrement bien performé dernièrement ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.