Nous joindre
X
Rechercher

Le désir sexuel c’est comme « un char », ça s’entretient!

durée 10h34
29 septembre 2014
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
duréeTemps de lecture 3 minutes
Par
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
 

Le désir sexuel

c’est comme « un char », ça s’entretient!


Elle l’a vu. Elle y pense. Elle la veut. Elle y repense. Elle la veut encore. Elle y rêve.  Elle ne fait qu’y penser. Elle en est obsédée. Que désire-t-elle ?
Il l’a vu. Il y pense. Il la veut. Il y repense. Il la veut encore plus. Il y rêve. Il ne fait qui penser. Il en est obsédé. Que désire-t-il ?

Réponse : Elle désire sa robe de mariée. Il désire sa première auto.

L’exemple humoristique ci-haut veut tout simplement illustrer que le désir est alimenté par nos pensées et par notre imaginaire. Il en est de même pour le désir sexuel.

Toutefois, l’intérêt sexuel est préalable au désir sexuel. Comme vous lisez cet article, vous démontrez avoir un intérêt sexuel. Avoir un intérêt pour en connaître davantage concernant la sexualité en général et concernant votre sexualité pourra être bénéfique pour votre désir sexuel.

Le désir sexuel est le moment où nous prenons conscience que nous avons un élan vers une personne. Cette personne peut être connue ou imaginée. Le désir sexuel peut être provoqué par : 1- La pulsion sexuelle. Celle-ci est activée en partie par la testostérone, l’hormone associée à la libido présente chez les hommes et les femmes ; 2- L’activation de la pensée, de l’imaginaire érotique ou des fantasmes (Pour plus de détails, vous pouvez vous référer à la chronique « Votre imaginaire érotique est-il fertile? » du mois de novembre 09).
.
Le désir sexuel peut être stimulé, freiné ou interrompu à tout moment. Vous avez le contrôle de votre désir sexuel. Cependant, il est vrai qu’il peut être parfois frustrant d’interrompre notre désir sexuel si l’excitation sexuelle du corps est présente. N’oubliez pas que vous avez aussi le contrôle d’alimenter davantage ou de diminuer l’intensité de vos émotions.

Certains éléments affectent le désir sexuel comme la douleur, le stress, la fatigue et certains médicaments et maladies. Aussi, si nous n’entretenons pas notre imaginaire érotique et fantasmatique, le désir sexuel peut avec le temps tout simplement s’estomper. Cela veut dire que pour vivre, notre désir sexuel a besoin que nous y investissons du temps pour se remémorer nos expériences sexuelles plaisantes, pour imaginer, réinventer et colorer nos scénarios romantiques, érotiques, sensuels et/ou sexuels.

La routine du quotidien et la routine dans nos activités sexuelles sont un « tue » désir sexuel. Brisez la routine ! Par exemple changez de pièce pour faire l’amour, surprenez votre partenaire en initiant la rencontre sexuelle ou faites du « parking » dans votre garage. Ceci vous remémorera les débuts de vos fréquentations.

Un autre élément affectant le désir sexuel est l’adoption d’une attitude passive dans votre vie sexuelle. Avoir une attitude passive c’est entre autres attendre que l’autre initie la rencontre, c’est anticiper négativement la rencontre des corps, c’est remettre son plaisir et sa satisfaction sexuelle entre les mains du partenaire ou c’est dire : « Ça m’ennuie » plutôt qu’adopter une attitude positive et responsable en étant actif dans la rencontre sexuelle. Par exemple, c’est inventer un jeu sexuel avec l’autre, c’est proposer des nouveautés, c’est dire à l’autre ce que nous aimerions, aimons et apprécions.

Le désir sexuel c’est comme un « char » en bon état, nous devons l’entretenir régulièrement

 
Tél.: 418 228-7396 Suivez-moi sur :
 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.