Nous joindre
X
Rechercher

L’Homme, un pourvoyeur de plaisir sexuel

durée 13h54
4 février 2015
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
duréeTemps de lecture 3 minutes
Par
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO

L’Homme, un pourvoyeur de plaisir sexuel

Il est impressionnant de voir le nombre de chroniques véhiculées sur les réseaux sociaux proposant des techniques pour que la femme atteigne le 7e ciel. Après avoir lu ces modes d’emploi, il est inévitable que le degré d’attente envers les performances sexuelles des hommes augmente. Les femmes idéalisent, normalisent, veulent et certaines exigent à accéder à ces plaisirs sexuels tant vantés. Plusieurs de la gente féminine s’attendent à ce que les hommes les amènent sur cette route sexuelle explosive en sensation extraordinaire. Tandis que les hommes ont une pression supplémentaire de faire jouir de manière survoltée leur partenaire. Le sous-message véhiculé dans ces guides techniques est que l’homme se doit d’être un pourvoyeur de plaisir sexuel pour être qualifié de bon amant.

Le culte de la technique sexuelle augmente la présence de l’anxiété de performance chez les hommes. Les guides explicatifs misent sur comment manier avec brio la partie génitale du corps de la femme pour trouver et célébrer l’explosion du point G et celle du Deep spot. L’attention est portée sur le savoir-faire de l’homme pour donner du plaisir sexuel à la femme. En plus, il arrive que certains hommes ressentent la pression du devoir-faire. La croyance étant qu’ils se doivent de donner des orgasmes à leur partenaire. Le message reçu est qu’ils sont les responsables du plaisir sexuel de l’autre et que l’érection se doit d’être au rendez-vous. La sexualité en est réduite au sexe, à la pénétration et à l’importance de la présence d’une érection ferme lors des contacts sexuels afin de procurer le plaisir génital féminin attendu. La réalité veut que l’érection cohabite mal avec la pression et l’anxiété.

Bien que l’homme souhaite être à la hauteur de la situation, l’érection est freinée par la pression et l’anxiété ressenties ou créées par celui-ci. L’anxiété de performance se traduit par des pensées qui préoccupent l’homme. Le plaisir cède sa place à l’anxiété et aux pensées envahissantes. Le résultat est que l’érection se maintient difficilement ou elle s’absente de ce moment intime. La petite pilule rapide n’est pas la solution parce qu’elle n’a aucun effet sur la présence des pensées dérangeantes. Il est suggéré de consulter un/e sexologue pour aider à éliminer les pensées encombrantes et faire place à l’érection du moment présent ainsi qu’au plaisir sexuel à partager.

Certains de ces manuels d’instruction ont leur utilité pour identifier où est situé le point G et le Deep spot. Ils peuvent être une source d’information pour découvrir davantage son corps et celui du partenaire, pour détailler son propre mode d’emploi sexuel, pour avoir de nouvelles idées afin de modifier la routine sexuelle et pour élargir ses horizons sexuels. Cette découverte du plaisir sexuel se fait dans le jeu, avec le rire et en ayant une attitude positive de partage et d’ouverture envers le partenaire. Ce savoir-être est un préalable au savoir-faire pour être en mesure de savourer ce moment de plaisir et d’intimité sexuel. De plus, la lenteur est de mise pour ressentir les sensations agréables et pour élargir les plaisirs sur le corps en entier. L’ajout de la sensualité dans les rapprochements sexuels prédisposent les partenaires aux explosions de plaisir sensuels et les préparent à vivre l’intensité des plaisirs génitaux avec ou sans la découverte du point G et celui du Deep spot.

L’homme est un co-équipié au jeu des relations sexuelles où son rôle est de s’amuser, de partager ses plaisirs, de participer aux plaisirs de la partenaire sans prendre toute la responsabilité de lui procurer l’orgasme incroyable. L’homme qui ose profiter avec plaisir des moments de sensualité avec sa partenaire bonifiera les plaisirs génitaux des deux co-équipiés et en sera qu’un meilleur amant.

 

 
Tél.: 418 228-7396 Suivez-moi sur :

 

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • ST
    seven ti
    temps Il y a 7 ans
    tres bien dit bianka redevenont simplement un homme pas seulement pour le plaisirs mais pour l unite du couple dans leur plaisir et affection comprendre l autre sans en faire un maraton de sexe un peux de repit pour l hommme performeur qui sent oubliger de performer et sa doit etre pareil pour la femme bonne article
  • P
    Pout
    temps Il y a 7 ans
    C'est vrai très bien dit Bianka, mais ceci n'est pas la première fois que je dis mon opinion sur la sexualité. D'après moi, sourtout les gars, s'ils consommerais moins de pornographie sur l'internet se sentirais moins de pression. Car qui dit sex sur l'internet, dit manque de réalité. De plus, il y en a beaucoup qu'ils doivent se faire une petite branlette au lieu d'aller faire l'amour à sa partenaire. Il y a rien de mal l'a dedans mais au lieu d'aller fantasmer sur l'ordi, ils seraient bien mieux de satisfaire sa co-équipières et sa va demêmes aussi pour les femmes. Bref, pour ma part, cent fois meilleur faire l'amour avec ma blonde que d'aller sur le net (ce que je fessais avant car j'ai grandit avec cette grosse machine qui tue notre vie social tranquillement pas vite.)
    Bonne sexualité :)