Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne

Sexualité , par

12 février 2018 - 13:29

L’abstinence sexuelle version 2018

1 Commentaire(s)

L’abstinence sexuelle version 2018

Le mot abstinence fait réagir. Il est devenu tabou. Il suscite des réactions parfois alarmistes. Il semble que l’attente est expulsée du mode vie au profit de l’immédiat et de l’impatience. L’exemple le plus flagrant est l’urgence de regarder l’appel entrant et d’y répondre dans l’instant suivant. Nous pourrions dire : « Abstenez-vous de répondre au téléphone lorsque vous êtes impliqués dans une conversation ». Laissez attendre la personne au bout du fil au lieu de celle qui est avec vous. Il semblerait que le sexe en soit aussi atteint. Nous pourrions dire : « Abstenez-vous de miser que sur le génital dans les fréquentations ». S’il y a une place aux fréquentations en début de relation. Laissez attendre le sexe et misez sur des rapprochements intimes en portant votre attention sur l’ensemble de la personne. 

En fait, prévoir une période d’attente avant de partager sa vie sexuelle avec une nouvelle personne semble être devenue désuet et surtout frustrant plutôt que d’être un moment de désir prolongé. Le mot abstinence semble être banni du vocabulaire. Les réactions en sont plus vives lorsque les mots abstinence et sexuelle sont placés dans la même phrase.

 

Alors quel serait le mot pertinent pour désigner le choix volontaire et personnel de retarder le moment de la première relation sexuelle avec une nouvelle personne? Le but premier de ce choix vise à apprendre à connaître son propre corps, à prioriser l’échange de touchers et de gestes affectueux voire sensuels sur l’ensemble du corps sauf sur les organes génitaux (toucher non sexuel). C’est aussi pour se donner le temps de ressentir le désir sexuel dans son corps et non uniquement dans sa tête. Ce délai permet de se découvrir mutuellement.

 

Précisons que l’abstinence sexuelle est un choix volontaire et personnel. L’abstinence sexuelle veut dire de se priver volontairement d’inclure les organes génitaux dans les rapprochements intimes. Différents types d’abstinence existent. Certaines définitions incluent la masturbation et d’autre non.

 

L’abstinence sexuelle version 2018 proposée est de choisir de retarder de partager sa vie sexuelle avec une nouvelle personne. Les adolescents comme les adultes peuvent choisir de vivre l’abstinence sexuelle dans le début d’une relation amoureuse. La durée de l’abstinence varie selon chaque personne et chaque couple. C’est se laisser le temps de désirer l’autre et de se laisser désirer aussi. Se regarder, se sourire, se caresser, se coller comme des petits chats dans une boîte de carton, se bécoter, s’embrasser et se dire des mots doux, c’est faire l’amour à l’autre sans mettre l’accent sur les organes génitaux et la pénétration. Le consentement, le plaisir, le respect de soi et de l’autre sont au rendez-vous.

 

Vous me direz que ces éléments sont présents dans une rencontre sexuelle d’un soir. Oui, bien sûr. Ici, cette relation dure le temps d’une relation sexuelle entre adultes ou de quelques nuits. Cette passion si vite consommée/consumée semble éloigner la relation amoureuse souvent recherchée.

 

L’idée de l’abstinence sexuelle version 2018 est simplement de redécouvrir la patience, l’envie, le désir, le rêve éveillé de l’accès au génital. Patienter sexuellement peut être un investissement judicieux pour créer un souvenir plus sensationnel de la première fois avec cette nouvelle personne.


 

 
Tél.: 418 228-7396 Suivez-moi sur :

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

1 réaction(s)
  • Très intéressant comme article. Ce temps d'attente permet au couple de passer patiemment par des situations difficiles qui se présenteront sur leur route.
    Abstinence et patience = persévérance et endurance.
    Line Poulin - 2018-05-02 12:27