Nous joindre
X
Rechercher

Le deuil suite à une rupture amoureuse

durée 11h47
26 avril 2010
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
duréeTemps de lecture 3 minutes
Par
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
Vivre le deuil de la relation amoureuse est essentielle pour un meilleur rétablissement. Guérir demande du temps pour cicatriser la blessure du cœur. Les étapes du deuil sont la négation (déni), la colère, le marchandage (culpabilité), la tristesse (dépression) et l’acceptation. Elles peuvent être vécues dans un ordre différent. L’intensité des émotions varie en fonction des personnes et du type de la relation amoureuse. Chacun à son propre rythme.

La négation

L’une des étapes du deuil est la négation ou le déni. La plupart des personnes impliquée dans une rupture a tendance à refuser ou à nier les faits. Il est difficile de croire que la relation est terminée, de croire que c’est la réalité. Nous pouvons avoir l’impression d’être dans un rêve éveillé ou plutôt dans un cauchemar. L’incompréhension et la douleur nous envahissent. Tout se mêle dans notre cœur et dans notre tête. Il est possible que vous ayez tendance à vous isoler de vos amis et de votre famille peut-être par honte, par culpabilité ou pour fuir leur contact et particulièrement l’annonce de cette nouvelle qui vous fait tant mal.

Reconnaissez votre douleur, vivez-la et permettez-vous de pleurer. Niez vos émotions feront qu’augmenter vos angoisses et vos frustrations et retarder le processus du deuil. Vivre cette douleur nous permet d’entamer le processus de guérison.

La colère

La colère vous envahie, vous êtes furieux envers l’autre et envers vous-même de ne pas vous en être douté. Vous en voulez à ses amis et à sa famille de ne pas vous avoir soutenu. En plus, vous vous sentez abandonné ou rejeté. Laissez faire les reproches, ils ne servent à rien autre que de perdre votre énergie. Rentabilisez cette énergie pour vous trouver des solutions et passer à l’action pour vous sentir mieux. Par exemple trouver un appartement que vous aimerez plutôt que de vous venger.

Continuez ou adopter de bonnes habitudes de vie. Celles-ci vous aideront à supporter le stress et la douleur ressentis. Il est conseiller de manger sainement et de façon équilibrer, faite de l’exercice physique régulièrement, buvez de l’eau, dormez et prenez soin de vous accorder des plaisirs. Accordez-vous le droit au plaisir. Ceci est vital pour votre estime de soi.

Le marchandage

Retardez la rupture amoureuse est votre but ultime. Vous faites tout pour être désirable, pour vous réconcilier, que la personne aimée vous reprenne, vous donne une seconde chance ou pour la revoir. Changez votre stratégie. Votre amour-propre est en péril. Résistez à ces tactiques. Dirigez vos pensées vers ce qui vous apportent du plaisir et vers les personnes avec qui vous vous sentez bien. Orientez et adoptez plutôt vos comportements vers ce qui vous procure du plaisir et du bien-être. Votre amour-propre sera intact et vous serez fier de vous.

La dépression

À cette étape, la tristesse, le désespoir et l’impuissance vous envahissent. Il est ardu pour vous de vous lever le matin, de vous concentrer est pénible, vous pleurer sans raison, vous avez perdu l’appétit ou vous vous isolez. De plus, vous croyez que vous avez perdu l’amour de votre vie et que vous avez perdu votre bonheur.

Essayez de maintenir votre rythme de vie régulier et oser répondre au téléphone et de contacter vos amis ou les membres de votre famille. Ceci vous permettra de vaincre l’isolement. N’hésitez pas à chercher l’aide auprès d’un professionnel (sexologue, psychologue ou autres). Cette aide peut vous être bénéfique pour vous.

L’acceptation

L’acceptation est la dernière étape du deuil, de votre guérison de cette peine d’amour. Le renoncement à vos espoirs, à vos rêves et à vos projets d’avenir avec la personne aimée est nécessaire. À un moment, vous sentirez que la tristesse n’est plus là ni la colère. De nouveaux projets se dessinent et vous avez le goût d’en profiter. La guérison est au rendez-vous et vous vous sentez plus léger. Félicitation, vous avez passé au travers de ce défi de vie. Quelle belle réussite pour vous.

commentairesCommentaires

3

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • PB
    Pierre Bolduc
    temps Il y a 12 ans
    Salut Bianka,
    j'espère que tu te souviens de moi,la dernière fois que je t'ai parlé on devait être en secondaire 2 mais je lis tes chroniques régulièrement et je les trouve très intéressante. Ton article sur le deuil d'une rupture m'interpelle plus particulièrement parce que j'ai vécu une séparation après 10 ans de vie commune. C'est vraiment pas évident, t'sais la vie de famille que j'avais voulu ( une maison, deux belles petites filles que j'adore, ma conjointe) tout allait bien, enfin pour moi. Tout s'écroule et j'ai l'impression que tout ce qui arrive est de ma faute, jusqu'à temps que quelqu'un me fasse réaliser qu'en dix ans je n'avais pas changé, alors pourquoi je me fais laisser? J'ai aussi réalisé que je vivais des insatisfactions que j'avais accepté.
    J'ai vécu les étapes du deuil que tu décris et je peux dire que maintenant j'ai grandi à travers cette épreuve. Il faut laisser le temps faire son temps et regarder en avant. Le passé est passé et le futur on ne le connait pas. La vie est le moment présent et il faut le vivre à fond.
    J'avais de la difficulté à croire ceux qui me disaient qu'il était possible de passer à travers ce mal de vivre, mais maintenant que j'ai accepté la séparation, je suis bien et j'encourage ceux et celles qui vivent une rupture à ne pas lâcher car le plus beau est à venir.
  • BCS
    Bianka Champagne, sexologue
    temps Il y a 12 ans
    Bonjour,
    Merci pour votre partage.

    Effectivement, vivre une rupture est un moment exigent et particulièrement destabilisant voire déroutant. Il nous est difficile de croire que nous seront à nouveau heureux dans une nouvelle routine, avec un nouveau rythme de vie et qui sait, un jour, auprès d'une nouvelle personne à aimer.

    Comme le démontre bien M. Pierre dans son commentaire, ce défis de vie nous amène à grandir et à s'épanouir en tant qu'homme ou femme.

    Il y a des cadeaux dans tous les évènements de la vie. Il est à nous de les découvrir ou de les reconnaître pour les apprécier.

    N'hésitez pas à consulter une aide professionnelle pour vous aider à vivre le deuil d'une relation amoureuse.

    Bon courage à ceux et celles qui vivent une rupture amoureuse et bonne continuation dans votre cheminement personnelle.


    Bianka Champagne, sexologue M.A
    418-228-7396 (228-SEXO)
    [email protected]
  • M
    Mariette
    temps Il y a 11 ans
    Fréquentation 5 ans durant notre jeunesse. Marié chacun de son côté.Nous nous sommes retrouvé 50 après nos fréquentations de jeunesse. Cela fait 4 ans que nous nous voyons à environ 1 fois par mois et souvent au 2 ou 3 mois.C'est le grand Amour qui nous a jamais quitté. Nous sommes bien ensemble , nous aimons les mêmes choses, nous trouvons que l'on est pas assez souvent ensemble.Son épouse a été hospitalisé et quand sur le chat je le voyais la mine basse je trouvais toujours le moyen pour lui remonter le moral. Et quand nous nous quittions le chat il était beaucoup plus relaxe. Tout allait bien on faisait des projets. Son épouse est décédée et il a mit fin à notre relation quelques jours après le décès.Il se sent coupable de l'avoir trompé avec moi. Faut dire que j'ai été son premier amour. Après sa femme qui me connaissait et qui ne m'aimait pas parce que lui avait dit qu'il ne m'avait oublié.Il a des remords mais on dirait qu'il m'en veut. Et pourtant c'est lui qui a insisté pour que l'on se fréquente.

    Je ne comprends pas le pourquoi de cette rupture.
    Y a-t-il quelqu'un qui peut m'expliquer pourquoi il a agit comme ça. Je suis atterrée et démolie.

AFFICHER PLUSafficher plus AFFICHER MOINSafficher moins