Nous joindre
X
Rechercher

« Mon amour, pas ce soir »

durée 11h17
7 mars 2011
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
duréeTemps de lecture 3 minutes
Par
Bianka Champagne, M.A., Sexologue-psychothérapeute et praticienne en IMO
Une baisse du désir sexuel est une réalité que tous les couples vivront. Pour certains couples, cette baisse sera plus grande et plus frustrante que pour d’autres. La responsabilité d’une diminution de la fréquence des rapports sexuels est souvent reportée aux femmes. Les hommes sont, eux aussi, propices à vivre une baisse du désir sexuel. Il est à noter que pour qu’un déséquilibre existe dans un couple, sexuel ou non, cela implique les deux partenaires.

Voici l’une des raisons principales invoquées par les hommes qui choisissent de « prendre leur retraite sexuelle » ou favorisent la masturbation en solitaire plutôt que de faire l’amour à leur femme. Seulement, une raison est présentée dans cette chronique. Notez que la baisse du désir sexuel chez l’homme est souvent une combinaison de plusieurs éléments tout comme chez la femme telles que la colère, la prise de médicament ou la dépression.

La raison abordée dans cette chronique est l’ennui dans la vie sexuelle du couple. La routine est l’ennemi numéro un du désir sexuel. La routine est sécurisante mais elle devient, avec le temps, ennuyante et particulièrement dans la vie sexuelle. La même position à la même heure et au même endroit devient fastidieuse. L’homme apprécie la variété et il déplore la routine sexuelle.

Il arrive que l’homme accuse sa partenaire d’un manque d’imagination, d’énergie et d’émotion. Est-ce un manque qu’il pourrait s’attribuer à lui-même? Que fait cet homme pour pimenter la vie sexuelle du couple autrement qu’en remettant le problème sur les épaules de sa partenaire? Il semble plus simple de rejeter la faute sur l’autre que de se regarder soi-même agir dans la relation amoureuse et sexuelle.

L’effet de garder le silence sur notre propre ennui sexuel crée une gamme d’émotions lourdes et une distance physique, émotionnel et sexuelle de plus en plus grande entre les partenaires. Un sentiment de rejet, d’abandon ou de ne plus être désirable peut être vécu.

À partir de ces sentiments, nous nous réconfortons, un temps soi peu, en retournant la responsabilité sur l’autre. Nous avons tendance à se forger des croyances telles que : « Ma partenaire ne prends plus d’initiative sexuelle, c’est qu’elle ne me désire plus » ou « Si elle m’aimait, elle serait plus passionnée et enthousiaste quand nous faisons l’amour ». Nous avons tendance à se raconter des histoires plutôt que de parler clairement de son insatisfaction sexuelle avec notre partenaire ou de valider nos croyances auprès de la personne que nous aimons.

Nous convenons tous qu’il est très peu probable qu’en gardant le silence sur notre ennui et qu’en reprenant les mêmes gestes et les mêmes attitudes que des sensations agréables et différentes seront présentes dans notre vie sexuelle. Un truc infaillible est que si nous souhaitons vivre du changement dans les rencontres sexuelles avec notre partenaire, nous devons adopter de nouveaux comportements et une attitude différente. La routine sexuelle sera brisée et l’ennui diminué ou évacué. Il revient la responsabilité au premier des partenaires qui ressent l’effet de l’ennui d’aborder ce sujet respectueusement, homme et femme confondus. Une petite touche de différent change toute la dynamique de la rencontre sexuelle.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.