Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le Savoir Affaires Beauce : un événement axé sur la diversification et l'innovation

durée 12h00
1 février 2018
Amélie Carrier
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Amélie Carrier, Journaliste

La 7e édition de Savoir Affaires se déroulera à Saint-Georges du 28 mai au 1er juin prochains. Intitulé « Savoir Affaires Beauce » pour l'occasion, cet événement, axé sur la diversification économique et l'innovation, représente une opportunité de mobilisation et de dynamisation régionale pour la création de nouveaux projets d’affaires​.

À lire également : 

Savoir Affaires est une démarche de développement économique qui catalyse la coopération entre les gens d'affaires, les organismes de développement économique, les conseillers gouvernementaux et les universités, et qui vise à stimuler l'entrepreneuriat dans les régions visitées.

Axé notamment sur la valorisation de la formation universitaire, Savoir Affaires Beauce fera appel, durant une semaine intensive au printemps 2018, au savoir et à la créativité d’étudiants de cycles supérieurs et de postdoctorants provenant des dix établissements du réseau de l'Université du Québec et à l’expérience d’entrepreneurs et d’intervenants économiques, afin d’identifier des projets d’affaires porteurs dans des secteurs de la région à fort potentiel. Pour une première fois cette année, des étudiants de l'Université Laval y prendront aussi part.

Les équipes se pencheront sur des secteurs d'activités qui ont été identifiés comme prioritaires pour la Beauce, entre autres le tourisme dans la Vallée de la Chaudière, présidé par Destination Beauce, ainsi que le bois et les bioproduits forestiers, présidé par l’Association des propriétaires de boisés de la Beauce.

Deux autres thèmes de discussion seront également abordés pendant cette semaine à Saint-Georges, soit « Mécatroniser » le manufacturier à l’ère numérique, présidé par Mécanium, et l’agro-industrie, présidé par l’Union des producteurs agricoles.

Les retombées et les répercussions qu'auront cet événement sont l'élargissement des compétences entrepreneuriales d’étudiants qualifiés, la collaboration d’acteurs de milieux différents dans un but commun et la valorisation de la qualité et de la pertinence de la formation universitaire.

Déroulement en trois étapes

L'événement aura lieu en trois étapes distinctes, soit l'ouverture, incluant une formation intensive sur l'entrepreneuriat pour les étudiants, dimanche le 27 mai, les journées thématiques de compétition, du 28 au 31 mai, et la clôture, vendredi le 1er juin.

Durant les journées thématiques de compétition, les étudiants sélectionnés, en collaboration avec les gens d’affaires, les industriels, les investisseurs et les intervenants économiques de la Beauce, proposeront quotidiennement des projets d'affaires sur chacun des thèmes retenus, qui résulteront en 32 projets d'affaires uniques à la Beauce.

Ensemble, ils seront soutenus par des personnes-ressources tout au long du processus d’idéation. Au terme de l’évaluation du jury, des bourses sont remises aux équipes d’étudiants ayant proposé les meilleurs projets, lors d’un banquet de clôture.

Les deux premières étapes auront lieu dans les locaux du Centre Universitaire des Appalaches (CUA) et que le dîner de clôture ainsi que la remise des Méritas prendront place au Centre de congrès Le Georgesville.

Notons que cet événement, qui se veut d'abord et avant tout un lieu d'échanges favorisant le transfert de connaissances, est organisé par le CUA et le Conseil économique de Beauce, en collaboration avec l’Université du Québec ainsi que l’Université du Québec à Rimouski.

Le comité organisateur de ce rassemblement multidisciplinaire et multisectoriel regroupe des représentants de chacune des organisations citées précédemment, en plus de représentants de Frappier Tandem +.

Profil des participants

En moyenne, chaque édition de l'événement Savoir Affaires rassemble quelque 150 personnes et regroupe donc une cinquantaine d’étudiants, une soixantaine de gens d’affaires, environ quarante intervenants du milieu socioéconomique, ainsi qu'une dizaine de représentants des ministères à vocation économique et de chercheurs spécialisés qui ont à cœur le développement régional.  

Les 48 étudiants qui participeront au Savoir Affaires Beauce vivront une immersion entrepreneuriale touchant au démarrage d’entreprise, à la gestion de projet et au travail d’équipe, et en retirent une expérience pratique, ancrée dans la réalité des PME, des entrepreneurs et du monde des affaires. Ces derniers seront divisés en six équipes de huit personnes à cette occasion.

Rappelons que les six éditions précédentes de Savoir Affaires ont eu lieu en Mauricie (2011), au Centre-du-Québec (2013), dans les régions Lanaudière-Laurentides (2014), au Saguenay-Lac-Saint-Jean (2015), sur la Côte Nord (2016) et à Montréal (2017).

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 6h00

Focus emploi présente son rapport annuel à ses membres

Focus emploi a présenté à ses membres son rapport annuel de l'année 2021-2022 lors de son Assemblée générale annuelle le 28 septembre. Un total de 59 participants ont reçu différents services : rédaction de CV et lettres de présentation, préparation à l’entrevue d’embauche, service d’orientation, bilan professionnel, aide pour la recherche ...

30 septembre 2022

Le prix moyen d'une maison en août était de 67 % supérieur au «niveau abordable»

Le directeur parlementaire du budget affirme que le prix national moyen d'une propriété en février était supérieur de plus de 50 % à ce qu'il était il y a deux ans, avant la pandémie. Dans un nouveau rapport, publié jeudi, le directeur parlementaire du budget (DPB) indique que le prix national moyen des propriétés au Canada est ainsi passé de 551 ...

29 septembre 2022

Transport par autocar en Beauce: la pétition atteint 525 noms

La pétition, démarrée par Amélie Carrier contre l’arrêt du transport interurbain par autocar entre Québec et Saint-Georges, dépasse maintenant les 525 noms. La résidente de Saint-Georges, qui utilise couramment le service parce qu'elle souffre d'un handicap visuel, avait déposé une première pétition de presque 200 noms à la séance du conseil des ...