Publicité

5 octobre 2020 - 10:30

Agence du revenu du Canada

Trois nouvelles prestations d'aide fédérale sont maintenant disponibles

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

La loi visant à créer trois nouvelles prestations d'aide temporaires pour la relance économique afin de soutenir les Canadiens qui ne sont pas en mesure de travailler en raison de la COVID-19 a obtenu la sanction royale. 

Ainsi, à compter d'aujourd'hui, il est possible de soumettre une demande auprès de l’Agence du revenu du Canada (ARC) pour recevoir les prestations suivantes : 

  • La Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA) de 500 $ par semaine par ménage pour un maximum de 26 semaines, offerte aux travailleurs qui sont dans l’impossibilité de travailler pendant au moins 50 % de la semaine parce qu’ils doivent prendre soin d’un enfant de moins de 12 ans ou d’un proche dont l’école, le service de garde ou l’établissement de soins est fermé en raison de la COVID-19, ou parce que l’enfant ou le proche est malade, en quarantaine ou à risque de développer de graves complications s’il devait contracter le virus;
  • La Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) de 500 $ par semaine pour un maximum de deux semaines, offerte aux travailleurs qui sont dans l’impossibilité de travailler pendant au moins 50 % de la semaine parce qu’ils ont contracté la COVID-19, parce qu’ils doivent s’isoler en raison de la COVID-19 ou parce qu’ils ont des conditions sous-jacentes, suivent des traitements ou ont contracté d’autres maladies qui, de l’avis d’un médecin, d’un infirmier praticien, d’une personne en situation d’autorité, d’un gouvernement ou d’un organisme de santé publique, les rendraient plus vulnérables à la COVID-19.

Ces prestations seront versées de façon hebdomadaire, ce qui signifie que les Canadiens devront présenter une nouvelle demande chaque semaine où ils sont admissibles.

Prestation canadienne de la relance économique
À compter du 12 octobre, l’ARC commencera à accepter les demandes pour la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE), qui prévoit 500 $ par semaine pour un maximum de 26 semaines pour ceux qui ont cessé de travailler et qui ne sont pas admissibles à l’assurance-emploi ou dont le revenu a diminué d’au moins 50 % en raison de la COVID-19. Cette prestation sera versée par périodes de deux semaines.  

Afin de soutenir le versement de ces nouvelles prestations de relance, l’ARC mettra en œuvre un processus de demande simple et efficace fondé sur l’attestation semblable à celui qu’ont suivi les millions de Canadiens qui ont reçu la PCU. Les personnes admissibles pourront demander les prestations de la relance en ligne dans Mon dossier de l’ARC ou par téléphone grâce à la ligne automatisée de l’ARC.

Investir dans les vaccins et les traitements
Dans le cadre du projet de loi, le gouvernement prolonge l’application de la Loi sur les paiements relatifs aux événements de santé publique d’intérêt national au 31 décembre 2020. Cette loi a permis au gouvernement fédéral d’aider des millions de Canadiens et des centaines de milliers d’entreprises canadiennes à passer à travers la crise. 

Cette prolongation permettra également au gouvernement de continuer d’investir dans les vaccins et les traitements, de poursuivre le soutien au dépistage et aux tests, et de fournir de l’équipement de protection individuelle aux travailleurs essentiels. 

À lire également 
Québec couvrira près de 80% des frais fixes des PME

Vous avez un scoop
Vous connaissez des entrepreneurs de la Beauce qui sont inspirants et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.