Publicité

12 novembre 2020 - 08:30 | Mis à jour : 09:53

Encore neuf nouveaux cas positifs

COVID-19: la situation continue de se dégrader à la polyvalente Saint-François

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Avec l'ajout de neuf cas hier, ce sont maintenant  37 personnes positives à la COVID-19 (31 élèves et 6 membres du personnel) que compte la polyvalente Saint-François de Beauceville dont l'éclosion de la maladie a commencé le premier novembre.

Ceci porte à 308 élèves, dont tous les élèves de secondaire 2 (6 groupes pour 155 individus), qui ont été mis en isolement préventif sur les 740 étudiants qui fréquentent la PSF en temps normal.

Hier, la direction de la santé publique du CISSS Chaudière-Appalaches a effectué dans cette école un dépistage de masse avec des tests par gargarisme. Il était offert à tous les élèves du 2e secondaire, sauf ceux qui ont fait la COVID-19 dans les 3  derniers mois, tous les employés n’ayant pas été dépistés dans les 7 derniers jours et les parents qui présentent des symptômes de COVID-19. Plusieurs élèves ont répondu favorablement à l’invitation, selon les autorités du Centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin (CSSBE).

Bien que la PSF soit le lieu de la plus importante éclosion dans le réseau scolaire régional, d'autres cas supplémentaires ont été annoncés:

- 1 cas à l’école le Tremplin (Saint-Victor) – 40 élèves sont mis en isolement

- 2 cas à l’école Notre-Dame de Saint-Elzéar – aucun retrait recommandé par la DSP

- 1 cas à l’école Monseigneur-Feuiltault (Sainte-Marie)- aucun retrait recommandé par la DSP.

- 1 cas à l’école des Deux-Rives (Saint-Georges) - aucun retrait recommandé par la DSP.

- 1 cas à l’école les Sittelles (Saint-Georges)- aucun retrait recommandé par la DSP.

À lire également:
Polyvalente Saint-François: le test de dépistage s'effectue aujourd'hui par gargarisme

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.