Publicité

21 août 2021 - 14:30

44e élection générale

Maxime Bernier n'est pas invité aux débats des chefs

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 4

Le commissaire David Johnston a annoncé aujourd'hui le nom des cinq chefs de partis politiques qui sont invités à participer aux prochains débats des chefs qui auront lieu le 8 septembre en français et le 9 septembre en anglais, au Musée canadien de l'histoire situé à Gatineau et Maxime Bernier n'en fait pas partie.

En effet, le chef du Parti populaire du Canada ne figure pas sur la liste des participants qui a été transmise par la Commission des débats des chefs selon les critères de participation établis le 22 juin 2021.

Pour être invité à participer aux débats des chefs, le commissaire a établi que le chef d'un parti politique doit répondre à l'un des critères suivants :

Critère (i) : à la date du déclenchement de l'élection générale, son parti est représenté à la Chambre des communes par un député ayant été élu à titre de membre de ce parti; ou

Critère (ii) : les candidats du parti ont obtenu lors de l'élection générale précédente au moins 4 % du nombre de votes validement exprimés; ou

Critère (iii) : cinq jours après la date du déclenchement de l'élection générale, le parti récolte un soutien national d'au moins 4 %, déterminé par les intentions de vote et mesuré par les principales firmes nationales de sondage d'opinion, en utilisant la moyenne des derniers résultats publiés par ces firmes.

Les chefs invités sont donc ceux des partis suivants :

  • Bloc Québécois;
  • Nouveau parti démocratique;
  • Parti conservateur du Canada;
  • Parti libéral du Canada;
  • Parti vert du Canada

Notons que ces cinq partis ont satisfait les critères (i) et (ii). En date du vendredi 20 août 2021, aucun autre parti politique ne s'est qualifié selon le critère (iii).

Élections de 2019
Lors des élections fédérales de 2019, Maxime Bernier avait pu représenter le Parti populaire du Canada à l'occasion de son premier débat des chefs grâce à un laissez-passer de dernière minute.

En effet, alors qu'il n'avait pas été retenu par le commissaire David Jonhston puisqu'il ne remplissait pas au moins deux critères, une pétition avait été lancé pour le soutenir. C'était donc le 16 septembre qu'il obtenait son passe droit pour le débat du 7 octobre 2019. 

À lire également

Le grand défi de Maxime Bernier: regagner la confiance des Beaucerons

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Il y aurait moins de perte de temps sans lui... lol

    Steve - 2021-08-21 15:29
  • Jamais pensé de prendre sa retraite...

    Julien - 2021-08-21 18:33
  • C'est une bonne décision, c'est assez de dire des stupidités.

    Georges - 2021-08-21 20:36
  • Je suis parfaite men d'accord avec maxime . Ce n'est pas normal de fermer la geule à une personne qui ce présente en politique de s'exprimer. Il dit tout haut se que le monde pense tout bas . Écouter les gouvernements c'est maciavel diviser pour raigner penser s'y bravo maxime lache pas je suis dernière toi est plein d'autres

    Suzanne - 2021-08-21 23:44