Publicité

18 septembre 2020 - 11:30 | Mis à jour : 11:30

Gestes commis le 7 septembre à Saint-Georges

Nouvelle date de comparution pour les 5 accusés d'actes violents

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Les cinq résidents de la région montréalaise, accusés d'actes violents commis le 7 septembre à Saint-Georges, doivent comparaître à nouveau le 21 septembre.

Quatre d'entre eux font face aux mêmes chefs d'accusation, soit tentative de meurtre avec arme prohibée, introduction par effraction, vol qualifié et voies de fait.  

Le 5e accusé quant à lui, fait face à quatre chefs d'accusations, soit introduction par effraction, vol qualifié, voies de faits graves et voies de fait. 

Rappelons que tôt le matin du 7 septembre, les accusés s'étaient introduits par effraction dans une maison d'habitation à Saint-Georges dans le secteur de la 127e rue où ils ont violemment agressé avec des armes (sauf Estel) les deux occupants du domicile.

Un homme plaide coupable pour bestialité
Un Beauceron accusé d'actes de bestialité a avoué les faits et a également plaidé coupable pour possession de stupéfiant, lors de son passage devant la Cour au Palais de Justice de Saint-Joseph, hier.

L'homme de 33 ans de Saint-Georges, s'était introduit par effraction dans une ferme de Saint-Simon-les-Mines, entre le 9 mars et le 13 avril dernier, pour y assouvir ses pulsions avec une vache, et ce, à plusieurs reprises.

Des images de la scène avaient été captées par une caméra de surveillance avant d'être diffusées sur les réseaux sociaux.

Il a été libéré en attendant son procès le 9 décembre prochain.

À lire également 

Les cinq accusés sont de la région de Montréal

 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.