Publicité

23 février 2021 - 16:15

Procès

Jean-François Roy s'est dit « désolé » d'avoir poignardé Hygin Veilleux

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le second procès de Jean-François Roy, pour le meurtre du chauffeur de taxi Hygin Veilleux en novembre 2014, se poursuit au palais de justice de Québec.

Hier, l’accusé s’est dit « désolé » d’avoir commis un tel acte en s’adressant au fils de la victime présent dans la salle. Il reconnaît avoir poignardé à mort Hygin Veilleux, mais conteste que ce soit un meurtre au premier degré.

Aujourd’hui, les parties ont procédé à l’analyse du dossier psychologique de Jean-François Roy et de son état psychologique au moment des faits, étant donné que l’avocat de l’accusé plaide la psychose suite à une intoxication au cannabis.

Rappelons que le 16 juin 2017, l'homme de Saint-Georges avait été déclaré coupable du meurtre prémédité de Hygin Veilleux. Le juge Louis Dionne au Palais de justice de Saint-Joseph avait condamné Jean-François Roy à la prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans. C’est après une demande à la Cour d’appel qu’il a eu le droit à un deuxième procès qui devrait se terminer vendredi. 

Le juge a accordé aux parties jusqu'à jeudi matin 9h pour présenter leur plaidoirie, c'est à ce moment-là que reprendra le procès.

À lire également 

Le second procès de Jean-François Roy est en cours

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.