Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Repêchage en fin de saison

Emmy Fecteau rêve de la Ligue Professionnelle de Hockey Féminin

durée 18h00
7 février 2024
Germain Chartier
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Germain Chartier, Journaliste

Originaire de Saint-Odilon-de-Cranbourne, Emmy Fecteau est dans sa dernière année à l'Université Concordia. Elle espère pouvoir se faire repêcher dans la Ligue Professionnelle de Hockey Féminin (LPHF) à la fin de la saison.

La jeune étudiante-athlète en hockey a récemment reçu la Médaille académique du Gouverneur général pour récompenser son travail. 

« Je suis très honorée d'avoir reçu cette médaille. Je pense que c'était un beau prix à gagner et je suis fière de moi, fière des efforts que j'ai fait, que ça soit à l'école ou dans mon sport. Je suis vraiment contente, car je travaille fort pour ça », a expliqué Emmy Fecteau lors d'une entrevue avec EnBeauce.com

Au-delà de sa réussite académique, Emmy Fecteau réalise une très belle saison avec le Stingers de Concordia, où elle est actuellement au 8e rang du classement des meilleures joueuses universitaires du Canada. 

« Avec le Stingers, ça va super bien. On a 22 victoires et zéro défaite actuellement. On espère que ça va continuer comme ça pour les trois dernières games en saison régulière et ensuite pour les séries. Personnellement, je crois que cette année, j'ai essayé de faire un focus sur mon jeu défensif puis dans mes mises au jeu ça va super bien et à la défensive aussi », a-t-elle ajouté.

La jeune athlète compte 23 points en 22 rencontres avec son équipe. Elle a également mis neuf buts et effectué 14 passes. 

Travailler fort pour se faire repêcher dans une ligue professionnelle

Avec sa forme actuelle et le sérieux dont elle fait preuve dans son sport, Emmy Fecteau pourrait prétendre à un repêchage dans une ligue professionnelle. Pour elle, c'est même l'objectif ultime.

« Mon premier objectif serait de rentrer dans la Ligue Professionnelle de Hockey Féminin (LPHF) puis cela pourrait m'aider pour un jour, peut-être, aller sur l'équipe canadienne. C'est sûr que ce n'est pas facile, car il n'y a pas beaucoup de place dans l'équipe, mais j'y travaille fort. J'essaie aussi d'être une joueuse complète pour avoir encore plus d'atouts », a complété l'étudiante. 

Évidemment, son rêve serait de pouvoir rester au Canada et notamment à Montréal, afin de lui permettre d'être proche de sa famille et de participer au développement du hockey féminin dans le pays. Une équipe qui compte déjà une Beauceronne connue de tous, Marie-Philip Poulin. 

« Jouer avec Marie-Philip Poulin serait super. J'ai eu la chance de m'entraîner et pratiquer avec elle durant l'été. C'est vraiment un modèle et une personne incroyable. Ça serait évidemment encore plus plaisant de jouer avec elle. On pourrait peut-être développer une connexion beauceronne et faire un bon trio (rire) ». 

Cependant, la jeune femme ne se ferme pas la porte à un départ dans le pays voisin, si une équipe américaine venait à la repêcher. « Pour mon hockey universitaire, c'était vraiment important pour moi de rester au Canada. Premièrement pour essayer de développer le hockey féminin ici, mais aussi pour être bien pour les études et avoir un diplôme reconnu. Mais là, pour la suite, ça ne dérangerait pas d'être repêchée par une équipe des États-Unis parce que c'est mon objectif », a-t-elle conclu. 

Quoi qu'il en soit, Emmy Fecteau sera certainement une athlète de la région à suivre durant les prochaines années. 

À lire également

Emmy Fecteau met la main sur la Médaille académique du Gouverneur général

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


David Latulippe : une ascension musicale de la Beauce à Starmania

David Latulippe, jeune comédien et chanteur originaire de Tring-Jonction, sera à Laval à la Place Bell, du 6 au 18 août prochains avec le spectacle Starmania pour une tournée québécoise.  L'artiste incarne le rôle de l'homme d'affaires Zéro Janvier sur la scène depuis 2022.  Enjoué et souriant seraient les deux mots qui viennent à l'esprit ...

24 février 2024

Aleksandr Olshevskyi et Anton Tymofieiev, deux amis se reconstruisent en terre libre

Deux ans jour pour jour après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, EnBeauce.com a rencontré Aleksandr Olshevskyi et Anton Tymofieiev qui ont dû quitter leur terre natale. Aleksandr est arrivé au Québec le 26 octobre 2022. À l’âge de 43 ans, il s’est établi seul à Beauceville et travaille chez Quirion-Métal en tant que soudeur-assembleur. Depuis ...

24 février 2024

Guerre en Ukraine: la vie continue malgré le conflit, reconnait Sylvain Longchamps

À l'approche du deuxième anniversaire de l'invasion russe en Ukraine, EnBeauce.com a repris contact avec Sylvain Longchamps, un agronome originaire de Saint-Georges, qui habite le petit village de Gorodok, près de Lviv, dans l'Ouest de l'Ukraine. Un entretien vidéo pour savoir comment se passe la vie là-bas, à travers le conflit. « On s'habitue. ...