Publicité

24 août 2021 - 10:33 | Mis à jour : 10:35

Tire par balle sur une policière

Marco Rodrigue devra subir une évaluation pour déterminer sa responsabilité criminelle

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 1

Marco Rodrigue, accusé de tentative de meurtre sur la policière Catherine Giroux la semaine passée, devra subir une évaluation psychologique pour déterminer sa responsabilité criminelle lors des événements. 

C'est lors du passage en cour de l'accusé ce matin au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce, que l'avocat de la défense a demandé à la juge Gagnon que son client subisse une évaluation de sa santé mentale par un psychiatre. 

En effet, Marco Rodrigue aurait tenu des propos qui laisse penser qu'il aurait besoin de cette évaluation. « Il a dit qu'il serait pourchassé par les autorités, que les autorités aurait tenté de l'assassiner plusieurs fois », de spécifier Maitre Tremblay, l'avocat de l'accusé. 

La juge a donc laissé 30 jours pour que cette évaluation soit effectuée a l'hôpital de Saint-Georges. L'homme de 54 ans sera de retour en cour le 23 septembre prochain. L’homme de Saint-Zacharie reste pour l'instant en détention à Québec.

Arrêté le 18 août, Marco Rodrigue a également une nouvelle ordonnance de non communication auprès d'une ancienne collègue de travail qui est témoins dans le dossier. 

Rappelons que le 18 août, vers 9 h 15, il aurait fait feu sur la policière après avoir été intercepté par cette dernière sur l’autoroute 73 à Sainte-Marie pour une infraction au Code de la sécurité routière.

À lire également : 

L'homme qui aurait tiré sur une policière est Marco Rodrigue

Photoreportage de l'opération policière à Sainte-Marie

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Défense trop facile

    Réjean - 2021-08-24 10:49